Remise des prix-23

Victoire française et SNST de RAVING SWAN lors de la Swan One Design Worlds 2021

Photos et images:  © ClubSwan Racing | Studio Borlenghi et JL Chaix/société Nautique Saint-Tropez)

Après l’étape France Sail GP mi-septembre, les Voiles de Saint-Tropez (du 25 sept au 9 oct avec les yachts de tradition et voiliers modernes et les Maxi Yachts en seconde semaine) organisés par la Société Nautique de Saint-Tropez, ce fut au tour de la finale du championnat du monde des Swan One Design à Saint-Tropez du 11 au 17 octobre 2021. Une superbe épreuve en monotype de régate avec la participation de 41 voiliers et des plus grands navigateurs internationaux ! Côté français, belle victoire du Swan 42 Raving Swan de Jérôme Stubler et toute son équipe qui ont savouré leur prouesse et interprété la Marseillaise avec fierté lors de la remise des prix.

Organisé par le Club Swan Racing et la Société Nautique pour toute la logistique en mer, le championnat qui a réuni les meilleurs équipages avec plus de vingt nationalités a clôturé en beauté la saison des régates internationale à Saint-Tropez. Séparés en quatre groupes, Swan 36, Swan 42, Swan 45 et Swan 50, et après une journée d’entrainement, les participants ont effectué quatre jours de compétitions dans le Golfe de Saint-Tropez avec des voiliers de course à haute performance. Au plus grand bonheur des spectateurs, les concurrents ont livré de belles batailles en mer avec conditions de vent très variables et des classements très serrés.
Au final, dans le groupe Swan 36, le voilier monegasque G SPOT avec Giangiacomo Serena di Lapigio l’emporte devant les Italiens FRA MARTINA avec Edoardo Pavesio et VITAMINA avec Andrea Lacorte.

Dans le groupe des Swan 42, et parmi l’ensemble de la flotte internationale, seulement deux équipages français, membres de la Société Nautique de Saint-Tropez étaient en lice avec leur Swan 42 : ZAPPY S et RAVING SWAN. Et après six courses très disputées, c’est l’équipage de Jérôme Stubler sur RAVING SWAN qui s’impose lors de la dernière course remportant le titre à 2 points du voilier Roumain NATALIA de George Brailoiu. Troisième, l’équipage allemand de Barry Sampson sur LONG ECHOS. Chez les Swan 45, le voillier Néerlandais MOTIONS avec Lennard Van Oeveren l’emporte devant l’argentin FROM NOW ON avec Fernando Chain suivi de l’équipage anglais sur FEVER avec Klaus Diederichs.

Dans le groupe des Swan 50 qui comptabilisait une magnifique flotte de seize bateaux, le voilier allemand HATARI emporte la victoire à 3 points de son homologue allemand EARLYBIRD avec Hendrik Brandis et devant le PDG du Groupe Nautor’s Swan, fondateur du Club Swan à l’origine de ce championnat, Leonardo Ferragamo sur CUORDILEONE.

Après la remise des prix parrainée par Gottifredi & Maffioli, le PDG de Nautor Group, Giovanni Pomatis, a bien résumé la dernière journée. « En moyenne, nous avons de très bonnes conditions. Les vents changeants mettent de plus en plus nos équipes au défi, et cela fait partie du jeu. Cette fin de saison à St Tropez, avec tous nos Swan, avec la ville de Saint-Tropez disponible pour tous nos propriétaires et équipes, c’est vraiment incroyable. Nous ne sommes pas seulement fiers, mais ravis de tous ces beaux bateaux qui bordent le quai. C’est une vue fantastique. Merci également aux autres partenaires de ClubSwan Racing, notamment BMW, Rolex, Salvatore Ferragamo, Ferrari Trento, Sease, Banor, North Sails, Quantum Sails, Garmin, B&G et Marevivo. »

Jérôme Stubler, propriétaire de RAVING SWAN :

« J’ai le sentiment d’avoir fait une régate exceptionnelle ! je pense que c’est la première fois qu’un français remporte cette épreuve en Class Swan. Battre le voilier NATALIA qui a fait monter le niveau de la Classe et des Swan 42, c’est incroyable ! Le fait de connaitre la baie de Saint-Tropez nous a aidé, nous connaissions les effets de site, nous en avons joué même si parfois nous devions contrôler les autres concurrents, nous restions concentrés…Dans l’ensemble, on a fait une bonne navigation avec parfois des erreurs de manœuvre et tout s’est joué le dernier jour ; nous avions deux points de retard sur NATALIA et lors de la première course du dernier jour, l’équipe de Natalia Brailoiu nous ont fait du Circling pour nous piéger mais ils ont pris une pénalité. Du coup, on a pris un avantage, on les a marqués avant de nous-même prendre une pénalité avec KOYRE SPIRIT OF NERINA. Ce qui nous plaçait sixième avant de finalement remonter à la troisième place à égalité de points au final avec NATALIA. Lors de la dernière manche, il fallait donc être devant eux ! Nous avons pris un très bon départ et avons réussi à contrôler les deux bateaux en finissant deuxième devant nos deux principaux adversaires. Notre équipe était très solide, très positive. Avant le départ, on s’était dit : quoiqu’il se passe, il faut garder le moral et tenter de récupérer des places. Ce championnat de Swan attire énormément d’équipiers de très haut niveau. A bord, je naviguais en famille avec mon fils ainé Hugo à la tactique, mon second, Oscar, à l’avant. Nous avions Nadège Douroux, athlète de l’équipe de France de voile olympique de 2001 à 2012 et Championne en 470 qui « lisait la mer » mais également Guillaume Berenger, Nicolas Kroll, Yannick Peduzzi… Nous sommes fiers d’avoir représenté la France et la Société Nautique de Saint-Tropez »

Pierre Roinson, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez :

« Ce fut une très belle semaine de navigation même si parfois il manquait un peu de vent. Pour une fois, je ne naviguais pas donc j’ai eu la chance de pouvoir assister en mer aux régates et j’ai vu des images absolument extraordinaires avec des départs fabuleux ! Les Swan ce sont des merveilleux bateaux. Merci à Nautor’s Swan et à tous les propriétaires et équipiers d’être venu à Saint-Tropez ! »

Laurent Petit, Conseiller municipal délégué à la politique évènementielle, culturelle, économique et sportive :

« les courses étaient de qualité. J’espère qu’elles ont ravi le public présent car la météo était superbe en ce début d’automne tropézien. Je remercie spécialement Mme le Maire que je représente, Pierre Roinson et son équipe de la Société Nautique de Saint-Tropez, toujours présents et efficaces sur tous les événements, la très compétente équipe de la capitainerie de Saint-Tropez dirigée par Tony Oller, les forces de sécurité, la SNSM, la police, la gendarmerie et tous ceux qui nous aident à chaque événement et il y en a beaucoup à Saint-Tropez notamment en mer »

Régate Swan -6 Swan One Design Worlds 2021Régate Swan -31 Remise des prix-22 Swan One Design Worlds 2021 Swan One Design Worlds 2021 Swan One Design Worlds 2021 Swan One Design Worlds 2021 Swan One Design Worlds 2021

Trophee-Robert-Pourchet2021

Aoutienne- Trophée Robert Pourchet 2021- l’esprit de Robert Pourchet perdure !

Répartis en trois groupes, dix-neuf voiliers jaugés Osiris ou IRC ont participé à l’Aoutienne Trophée Robert Pourchet les 21 et 22 aout 2021.
Les voiliers ont effectué en tout quatre courses dans le Golfe de Saint-Tropez avec des conditions météo idylliques et un vent variable de 5 à 11 nœuds d’Est à sud-ouest. Avec toutes les mesures sanitaires qu’il fallait respecter, les concurrents ont répondu présents à ce rendez-vous estival traditionnel initié par Robert et France Pourchet il y a près de trente ans.
C’est en leur mémoire que leur fils, Eric Pourchet et ses petits enfants, Arthur et Stéphanie ont repris le flambeau depuis deux ans en contribuant à l’évènement, permettant ainsi à l’épreuve de perdurer dans le même esprit familiale et festif !

Dirigé par Jean-Pierre Epoudry, le comité de course a su composer avec la forte affluence dans le Golfe de Saint-Tropez à cette période de l’année et un vent variable pour lancer les courses dans les meilleures conditions avec des parcours allant de Beauvallon au large des Issambres !

De quoi réjouir tous les navigateurs, heureux de pouvoir retrouver le plaisir de la régate d’autant plus en famille et entre amis. Une belle occasion de transmettre aux plus jeunes la passion de la voile.

Tradition de la famille Pourchet oblige, les concurrents se retrouvaient le samedi soir au Club House de la Société Nautique pour un bon moment de convivialité en musique autour d’une bonne paella.

Au terme de courses très disputées, dans le groupe IRC, l’équipage ZAPPY S de Christopher Wargny l’emporte devant les équipages de JARO 7 d’Alberto Musso et d’IMAGINE de Gérard Marchetti.
Dans le Groupe OSA, le voilier BIM 2 de Jérémy Combe termine en tête devant JADE de Jean-Claude Laborde et de BALTHAZAR de Jean-Paul Perret.

Dans le groupe OSB, c’est l’équipe de ROCK AND ROLL de Didier François qui prend la première place du podium devant TOM TOM ET NANA de de Christophe Fogel et BLISS de Jean-Claude Bertrand.

Le Trophée Robert Pourchet a été remis au plus jeune équipage de la flotte, celui de BIM 2.

Lors de la remise des prix, le petit fils de Robert Pourchet Arthur puis son Eric Pourchet ont tenu à remercier toute l’équipe de la Société Nautique de Saint-Tropez pour l’organisation « nous avons retrouvé l’esprit du Trophée Pourchet, merci à tous et à l’année prochaine »

Le Président de la SNST, Pierre Roinson a également remercié toutes les équipes en mer et à terre, les bénévoles  » j’ai souhaité que ce rendez-vous demeure dans l’esprit de Robert Pourchet en se concentrant simplement sur l’essentiel »:  la régate, une bonne paella, la famille, les amis et de bons moments partagés. un pari réussi au regard de la satisfaction des participants et de toute la famille Pourchet.

Ci-après le classement général :
http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/snst/wp-content/uploads/AOUTIENNE-2021-Trophée-Robert-POURCHET-CG.pdf

visuel-Trophee TRP-V2

Trophée Pourchet, le rendez-vous estival et familial de la SNST

Prochain rendez-vous de la SNST, une épreuve sportive, familiale et conviviale avec l’aoutienne – Trophée Robert Pourchet les 21 et 22 aout 2021.
Ouvert aux voiliers jaugés OSIRIS, IRC et CIM, l’événement propose deux journées de régate dans le Golfe de Saint-Tropez. C’est également l’occasion, durant l’été, de se retrouver entre amis, en famille ou entre membres du Club notamment lors de la soirée des équipages et de la remise des prix à la Société Nautique de Siant-Tropez. Et de partager ainsi de bons moments en mer comme à terre et des souvenirs impérissables…

A l’origine de ce rendez-vous annuel, Robert Pourchet, membre de la SNST et maroquinier de son état.
Il y a une vingtaine d’année, il avait organisé le Trophée Pourchet en parallèle d’une autre épreuve nommée l’Aoutienne.
C’était un évènement autour d’un week-end limité à 30 bateaux invités. Cela commençait par une paella familiale le samedi midi avant d’aller tirer quelques bords dans le Golfe de Saint-Tropez.
Une deuxième manche le dimanche, cette fois sans agapes préliminaires, permettait d’établir un classement sur deux jours.
Une remise des prix conviviale, voire familiale aussi, clôturait ainsi cet évènement. Chaque participant, vainqueur ou pas repartait avec un prix souvenir.

Depuis lors, chaque année, la mi-août demeure l’occasion de se retrouver autour d’une régate et de festivités.

Depuis 2020, grâce à la participation (société V.S.C) des enfants et petits-enfants de Robert Pourchet et en sa mémoire, l’épreuve perdure avec deux jours de régate, une soirée samedi soir au Club (dans le respect des règles sanitaires) et la remise des prix.

Programme ICI

Inscription ICI

6eaad3c1-4ddf-4a47-9d45-714fd85bcc89

Les 20 ans du Trophée du Bailli de Suffren fêtés dignement

Les 20 ans du TBS, un feu d’artifice !

Partis le 26 juin de Saint-Tropez, une flotte de quinze voiliers (modernes et Classiques) a rejoint La Valette à MALTE après avoir fait escale à Bonifacio en Corse, Trapani en Sicile et Mgarr à GOZO.
Le Président du Marenostrum Racing Club et organisateur du TBS, Lionel Péan qui a également navigué à bord de Saharet of Tyre, un Ketch Bermudien de 1933, est satisfait : « Du beau temps, des nuits étoilées, un lever de lune rouge à couper le souffle ont offert aux 15 participants un voyage magnifique et tant attendu après ces mois de disette. Tout au long de ce voyage nous avons aussi apprécié l’accueil que nous ont réservés les étapes et les réceptions en l’honneur des vingt ans de cette belle aventure.

La conquête du Sabre d’honneur de l’amiral Satan n’avait jamais vu une telle bataille ou 3 bateaux ; Moonbeam of Fife, Hilaria et Ratafia ne se sont départagés qu’au nombre de victoires et c’est Carl OLLIVIER propriétaire de RATAFIA qui devient « l’Amiral Satan » du XX TBS.

Du côté des Esprits de Tradition, Guy CURNILLON propriétaire de CACHOU n’a pas fait de quartier et en gentleman a laissé les 4 corsaires de JOBIC (Famille BARATOUX) emporter la dernière étape. Guy CURNILLON est sacré « JEDI » du XX TBS. »
A noter la seconde place pour l’équipage de Pierre Roinson, Président de la SNST sur LADY JO.
Classement final ICI 

d08e73e9-7449-4427-88e5-2b60605c56e8 282054ed-b062-4a34-a4cf-8f98cb404c46 6eaad3c1-4ddf-4a47-9d45-714fd85bcc89

 

 

IMG_0777

La croisière Tropézienne s’est bien amusée

Sur une idée de Philippe Moles pour la Société Nautique de Saint-Tropez et d’Eric Lalande pour le Yacht Club de Bandol, la seconde édition de la croisière Tropézienne a connu une fois de plus un beau succès.

Neuf bateaux de la SNST et onze bateaux de Bandol sont partis de leur port respectif le 5 juillet 2021.  Les membres des deux Clubs se sont retrouvés à Porquerolles pour partager deux journées très conviviales sur l’ïle avant de rejoindre Saint-Tropez pour les Bandolais et le port de Bandol pour les Tropéziens. Un échange de place et un programme très varié (visite de la ville, des musées, de galeries d’art, d’œnothèque, parties de boules, quizz, restaurants…) qui a fait l’unanimité. Un grand merci à toute l’équipe du Yacht Club de Bandol pour le bel accueil réservé aux tropéziens et merci à l’équipe et les bénévoles de la SNST (Carole D, Corinne B, Gisèle E, Juliette C, Sophie V, Michel L, )  pour l’accueil des bandolais sans oublier le Yacht Club de Porquerolles et les villes et ports de chaque escale !

image0 2 copie

IMG_0777

image1 4

aadb57e4-8ee2-d33c-d138-20863061e7d3

Clap de fin pour la Rolex Giraglia 2021

La remise des prix au siège du Yacht Club Italiano a clôturé la 68e édition de la Rolex Giraglia. De nombreux prix ont été décernés et tout le monde a été très satisfait du succès de cette épreuve incontournable au large de la Méditerranée, qui s’est déroulée cette année dans un cadre « tout italien » inédit. Après la remise des prix, les voiliers ont quitté les eaux de Gênes pour regagner leurs ports d’attache. Les nombreux participants se souviendront de l’enthousiasme d’une semaine spectaculaire, culminant avec une course au large qui a récompensé les plus petits voiliers, mais qui a procuré de grandes sensations à tous. Le vent n’a pas manqué tout au long du parcours et le vainqueur en temps réel – l’Arca SGR de Furio Benussi – a bouclé le parcours de 241 milles en 26 heures, huit minutes et 10 secondes. Le dernier à terminer, Moody 38 Attenti al Lupo de Salvatore Picci, a pris 63 heures, 49 minutes et sept secondes. Entre les deux, toute la flotte de la Rolex Giraglia a contribué joyeusement, par le sport et la voile, à un petit retour vers la normalité. A la remise des prix, tous les représentants des clubs impliqués (Yacht Club Sanremo, Société Nautique de Saint Tropez et Yacht Club Italiano) étaient réunis, démontrant l’esprit d’équipe qui, d’un point de vue organisationnel et sportif, a impliqué et fédéré 33 nations différentes pour cette 68ème édition. Vivement l’année prochaine où les courses côtières et le départ auront lieu à Saint-Tropez.

Voici les vainqueurs dans les différentes catégories de la Rolex Giraglia 2021 :

Le Trophée Timone/Ruota Dentata Challenge et la montre Rolex Submariner du grand vainqueur de la Classe IRC de la 68e Rolex Giraglia ont été remportés par : IMAGINE – Gilles Argellies

Le Trophée Rolex, la montre Yacht Master et le Trophée Levainville du vainqueur en temps réel ont été remportés par : ARCA SGR – Adalberto Miani

Le prix spécial offert par le YCF et le YCI pour le bateau de la Marine le mieux placé : Capriccio II – Marine Nationale Francaise

Trophée du membre IMA le plus marquant : Wallyno – Benoit de Froidmont

Classe ORC Premier classé et Trophée Challenge « Nucci Novi »: Anywave Safilens – Alberto Leghissa

Le Trophée Challenge « Sergio Guazzotti » pour le premier au classement général des classes Rolex Giraglia IRC et ORC appartenant à un membre du Yacht Club Italiano a été décerné à : Itacentodue (Class Irc) – Adriano Calvini

Le Trophée « Beppe Croce » du premier voilier à contourner l’îlot Giraglia a été remporté par : Arca SGR – Adalberto Miani

6ème course X2 GIRAGLIA

Classe ORC

Première place : Audace – Beppe Agliardi

Classe IRC

Première place : Jubilé – Gerald Boess

Première place et vainqueur du Trophée Challenge « Marco Paleari » : Voloira IV – Francesco Zucchi et Roberto Martinez.

Le YCI Classic Trophy et le YCI Heritage « Mario Gallini » Challenge pour le yacht classique classé premier en temps réel et le premier classé au classement général dans le plus grand groupe sont allés à : Eugenia V – Henry Cochin.

Tous les classements ici.

La distanciation sociale et les masques n’ont pas empêché les équipages et les passionnés de profiter de l’événement final de la Rolex Giraglia. Comme à l’accoutumée, l’événement comprenait la projection de la vidéo officielle de Rolex qui a suscité des applaudissements et quelques larmes d’émotion chez les participants de la longue course. Une combinaison d’images, de couleurs, d’aperçus et de musique d’une course qui a désormais ses traditions : les discours sur l’estrade et les vainqueurs convoqués en trois langues (italien, français, anglais) par le directeur du club Emanuele Bassino. Et puis l’assiette de pâtes pour toutes les personnes présentes (cette année c’était « al pesto ») accompagnée de bière au centre du village et de focaccia chaude cuite dans la pièce principale du siège puis, après la présentation des coupes et des montres recherchées, la photographie finale de tout le personnel du Yacht Club Italiano qui pendant plus d’une semaine avaient travaillé non-stop mais le sourire aux lèvres, un sourire sincère,  laissant derrière eux une année compliquée due à la Covid et heureux d’être de retour dans un rôle de premier plan sur la scène des grandes épreuves de voile internationale.

Organisation

La course est organisée par le Yacht Club Italiano sous l’égide de la Federazione Italiana Vela, de la Fédération Française de Voile et en collaboration avec :

Société Nautique de Saint Tropez

Yacht Club San Remo

Yacht Club de France

Union Nationale pour la Course au Large

L’association internationale des maxis

La ville de San Remo

Sous le patronage de la Commune de Gênes et de la Regione Liguria

 

Le soutien actif continue de l’IMA, l’International Maxi Association, qui a inclus la Rolex Giraglia dans l’IMA Méditerranéen Maxi Offshore Challenge 2021 et offre un prix spécial pour le maxi membre IMA le mieux placé.

 

HR Photos here. Credits @Rolex | Studio Borlenghi

MEDIA ESSENTIAL
Website: www.rolexgiraglia.com
Facebook: https://www.facebook.com/yachtclubitaliano/
Instagram: https://www.instagram.com/yachtclubitaliano/

 

Vainqueurs ALDST2021

Au Large de St-Tropez: Victoire de JUBILATIONS en solo et THE SURFRIDER GM5 en duo

AU LARGE DE SAINT-TROPEZ :  Staying alive !

Victoire d’Arnaud Vuillemin JUBILATIONS en solo et d’Adrien et Robin Follin THE SURFRIDER GM5 en duo

Après une plus ou moins longue trêve des compétitions, les navigateurs ont répondu à l’appel du large : et quelle édition !
Trente-deux voiliers répartis en deux groupes, solos et doubles, ont participé à la 11ème édition de la course Au Large de Saint-Tropez. Les concurrents ont effectué un
parcours de 400 nautiques de Saint-Tropez- tour de Corse par le sud Est et retour à Saint-Tropez avec des conditions très variables. De la pétole (pas de vent) au reaching en passant par des louvoyages. Une très bonne mise en jambe pour les marins mais également pour le bateau et tous les gréements utilisés.    

Au cours de la traversée Saint-Tropez- Corse Sud, la première nuit fut la plus difficile avec quelques abandons dans le cadre d’une course très disputée avec des yoyos en raison d’une météo capricieuse. La remontée par le versant Est puis le retour du Cap Corse jusqu’à Saint-Tropez fut moins fastidieuse mais très combative.
Le suspens était à son comble tout au long de la course avec une flotte homogène jusqu’au bout et la majorité des voiliers se sont succédés à l’arrivée le soir et la nuit du samedi 5 au dimanche 6 juin 2021.
Premier en temps réel, en 2 jours 21h 58min et 9 sec, c’est naturellement le très véloce Class 40 HBF REFOREST ACTION de Kito et Gwen Gbick qui s’impose en double s’inclinant en temps compensé pour laisser la victoire au Sun Fast 3300 SURFRIDER GM5 d’Adrien et Robin Follin (3j07h9min43sec) devant les équipages EPSILON avec Jean Rameil et Christophe Olgiati et TELEMAQUE 2 avec Sébastien Henri et Victor Bordes-Laridan.
Chez les solitaires, c’est Ludovic Gérard sur son JKP 1080 SOLENN FOR PURE OCEAN qui arrive en tête au réel (3j 10h26min53sec) mais c’est le JPK 10,10 JUBILATIONS d’Arnaud Vuillemin qui gagne en temps compensé devant TELEMAQUE 3 avec Eric Merlier et FURTIF avec Gérard Guilluy.

Lors de la remise des prix, en présence de Laurent Petit, Conseiller municipal de Saint-Tropez dans la politique événementiel, du Président et de la Directrice de la Société Nautique de Saint-Tropez, Pierre Roinson, Sabrina Coccia, du directeur de Course, Georges Korhel, les participants ont tous été remerciés. En retour, les concurrents ont redit leur immense bonheur d’avoir tous réussi à boucler cette première épreuve de la saison et chacun ont apprécié le travail du comité de course qui a œuvré pour l’organisation et le suivi de la course jour et nuit. Le Trophée Perpétuel Lionel Péan a été remis au plus jeune équipier de la flotte, Victor Bordes-Laridan (19 ans) du bateau TELEMAQUE 2.

Prochaine épreuve pour la Société Nautique de Saint-Tropez comme la plupart des concurrents, la Rolex Giraglia qui, pour les raisons sanitaires, aura exceptionnellement lieu cette année en Italie avec tout de même le départ d’une course de liaison de Saint-Tropez à San Rémo le 13 juin 2021 prochain.

Ils ont dit :

Kito de Pavant et Gwen Gbick sur HBF REFOREST ACTION (SN Grau du Roi)

« Avant le départ, sur les pontons, on savourait le bonheur d’être là, de disputer enfin une compétition. Et dès le départ, nous avons retrouvé nos sensations et nos automatismes. On a eu de nombreuses conditions très variées, typiques de la Méditerranée. Du reaching, du vent fort au près, du vent fort au portant pour passer le Cap Corse et des zones de transition de pétole à attendre le vent…  On ne s’est pas ennuyé ! C’est vrai qu’on n’a pas compté nos efforts et on s’est un peu mis dans le rouge niveau fatigue maisprogressivement, nous avons quand même réussi à avoir de bons moments de récupérationNous avons trouvé de nombreuses choses intéressantes, de nouveaux réglages et cette étrave est particulièrement efficiente. Au large du Cap Corse, on a eu 17-18 nœuds de vent sous grand spi avant d’accélérer et d’atteindre les 30 nœuds sans encombre.

Même si on était focalisé sur la course, nous avons été fascinés par les côtes de la Corse, qui mérite bien son surnom d’île de Beauté.
Au final, il aurait fallu mettre huit heures de plus pour battre l’équipe de Robin et Adrien Follin mais nous avons beaucoup appris sur le bateau et c’est très positif pour la suite de la saison
. ».

Engagés dans une course contre la montre jusqu’au départ de la Transat Jacques Vabre, en novembre prochain, les deux marins vont prendre le temps de bien récupérer et de s’affairer sur les « quelques bricoles à faire » sur le Class40. Et dès la semaine prochaine, ils se présenteront à nouveau sur une ligne de départ, cette fois-ci celle de la Rolex Giraglia. De quoi continuer à emmagasiner une expérience précieuse pour la suite de la saison.

 

Adrien et Robin Follin sur THE SURFRIDER GM5 (CN Ste Maxime)

Robin : « C’est une très belle course, je suis content de cette première épreuve qui l’est aussi avec notre nouveau Sun Fast 3300. Nous n’avions fait qu’une navigation avec ce bateau avant cette épreuve et il y avait donc plein de choses à découvrir. C’est également notre première course en double avec mon frère Adrien et nous nous sommes bien débrouillés ! Avec des conditions météo difficiles car très variables, nous avons été audacieux dans nos choix tactiques et cela s’est avéré payant ! Que du positif ! Pour la suite, je me consacre au Tour de France que je ferai avec une équipe de copains pour avant tout naviguer et se faire plaisir !

Adrien : pour ma part, je vais participer à la Corsica Med avec ce Fast 3300

Ludovic Gérard sur SOLENN FOR PURE OCEAN (CNTL Marseille)
« Un grand bravo et merci du fond du cœur pour avoir réussi à organiser cette édition. Les conditions ont été parfaites pour une reprise et quel plaisir de retrouver nos concurrents et amis. Je suis très heureux car habitué de faire les courses en double, je me suis testé pour la première fois en solitaire et ça m’a conforté en vue de futures épreuves (NDRL : Transat Cap Martinique). Autre bonheur, celui de courir pour la Fondation Pure Océan pour promouvoir la préservation des océans avec pour ce mois la distribution de sacs « la goutte bleue » qui permet de ramasser les déchets dans la nature, la plage et en mer. »

Arnaud Vuillemin sur JUBILATIONS (YC Campoloro)

400 Nautiques, c’est une sacrée aventure, je suis heureux de finir premier au classement compensé ! Ce qui est dur, c’est le sommeil qu’il faut gérer, on ne sait pas comment on dort mais on dort quand même car il le faut et on laisse un peu partir le bateau même si c’est toujours un peu dangereux. Juste après Bonifacio, j’ai dû me coucher, c’était génial car j’étais au près pas beaucoup de vent et après une mer démontée dans le bouches au sud Corse, je vais m’assoir et je me suis assoupi pendant je sais pas deux heures, je n’entendais pas l’alarme qui sonnait et le bateau est parti en marche arrière. Je me suis réveillé en sursaut et j’ai fait demi-tour et repris la course »

 

Antoine et Romain Lacombe sur BIDIBULLE POWERED BY COR2ED
« On a fait une super course, on est très content et ensuite on est très fier car maintenant on est qualifié pour faire la Transquadra car cette course était qualificative pour nous pour la course qui part en aout prochain de Marseille vers la Martinique avec une escale à Mader. Merci à toute l’organisation !

 

Lien du tracking de la course : http://yb.tl/les400_2021

Classement temps réel :
Doubles : HBF REFOREST ACTION ( Kito de Pavant – Gwen Gbick) SN GRAU DU ROI

Solos : SOLENN FOR PURE OCEAN (Ludovic Gérard) CNTL

Classement final en temps compensé :

Groupe DOUBLES :

SURFRIDER GM5 (FOLLIN Adrien et FOLLIN Robin) CN SAINTE MAXIME

EPSILON (RAMEIL Jean – OLGIATI Christophe) CN Marine TOULON

TELEMAQUE 2 (HENRI Sébastien – BORDES-LARIDAN Victor) SNM

Groupe SOLOS :

JUBILATIONS (VUILLEMIN Arnaud) YC CAMPOLORO

TELEMAQUE 3 (MERLIER Eric) YC EMBIEZ

FURTIF (GUILLUY Gérard) SR ANTIBES

Organisation :
Société Nautique de Saint-Tropez

Président : Pierre Roinson
Directeur du Comité de Course : Georges Korhel

KITO devant le rocher de la Giraglia

Au large de Saint-Tropez une course à rebondissement !

 

Partis de Saint-Tropez le 2 juin à midi, les concurrents de la 11ème édition de la course Au Large de Saint-Tropez remontent le versant Est de la Corse avec un petit vent de sud Est.
A mi-parcours, en temps réel, chez les doubles, l’équipage de Kito de Pavant et Gwen Gbick sur le Class 40 HBF REFOREST ACTION était en tête et a franchi la seconde porte du parcours des 400 nautiques, au Cap Corse, ce 4 juin en fin d’après-midi. « nous décidons de passer entre le Cap Corse et la Giraglia ! 30 noeuds grand spa pour nous accueillir, Chaud chaud mais super  »
Une course très disputée avec pas mal de rebondissements entre Adrien et Robin Follin sur SURFRIDER GM5, Jean-Marie et Romain Vidal sur JASON et Sophie et Emmanuel Santelli sur MANUREVA CALVI. Pas loin, ARCHIBALD et EUROVOILE.
Du côté des solos, Laurent Camprubi sur son JPK10.30 JEANNE tire son épingle du jeu et réalise une belle course en se positionnant devant ses adversaires Ludovic Gérard sur SOLENN FOR PURE OCEAN, Frédéric Ponsenard sur COCO et Éric Merlier sur TELEMAQUE pas très loin derrière…
Après quelques abandons, cinq chez les doubles et deux chez les solos, la course promet encore des rebondissements et les premiers devraient franchir la ligne d’arrivée . A suivre sur http://yb.tl/les400_2021

 

« Beaucoup de yoyo » Georges Korhel

« Tout le monde est ravi d’avoir pris le départ, les concurrents ont vécu une traversée entre Saint-Tropez et le sud Corse avec un petit temps avant l’adrénaline lors du passage dans les bouches de Bonifacio. Quelques abandons, des soucis techniques ou humains sans gravité ! La course se poursuit et se dispute constamment entre tous les participants ! Avec ces conditions de vent assez variables, il y a beaucoup de « yoyo » affirme Georges Korhel, Directeur de course, Société Nautique de Saint-Tropez.
La traversée Saint-Tropez-Corse sud n’a donc pas été de tout repos pour les navigateurs avec des creux de vent plus ou moins long. A l’image du voilier féminin MOOGLI qui a effectué une belle remontée en fin de traversée, la bonne stratégie était de tirer des bords le long de la côte ouest Corse pour bénéficier des vents thermiques.
Après HBF Reforest Action de Kito de Pavant et Gwen Gbick, les équipages en double et les solitaires franchissaient la porte de bouches de Bonifacio dans la nuit du 3 au 4 juin. Un passage musclé avec un vent de Nord Est de 15/20 nœuds et rafales à 25 mais très agréable par une mer belle. Il leur fallait quand même être très vigilant avec les rochers et les iles Lavezzi en pleine nuit …»

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/AuLargedeSaintTropez
Lien du tracking de la course : http://yb.tl/les400_2021

Depart Au Large-de-St-Tropez2021

Au large de Saint-Tropez : bon départ pour la flotte des solos et des doubles

Initialement prévue en avril et reportée pour les classes solos et duos sur le parcours de 400 nautiques, la course « Au Large de Saint-Tropez » est enfin partie ce mercredi 2 juin 2021 !
Avec un vent d’est de 6/8 nœuds, les trente-deux voiliers répartis en deux groupes, ont pris un bon départ à midi devant la Ville de Saint-Tropez.
En lice, beaucoup de navigateurs amateurs, des habitués de courses transatlantiques, des champions en IRC et quelques marins professionnels comme Kito de Pavant ou encore le jeune espoir Robin Follin… vont se mesurer sur un parcours de 400 Nautiques (Saint-Tropez-Tour de Corse par Bonifacio et retour).
Rien n’est joué d’avance dans une épreuve au large et au regard des conditions météorologiques de ces prochains jours qui annoncent un petit temps, chacun devra faire preuve de stratégie tant pour compenser son rating que pour optimiser sa navigation.
Après le report et l’annulation de plusieurs courses, cette première épreuve de l’année pour la Société Nautique de Saint-Tropez – la première de la région- permet enfin aux concurrents de retrouver leurs marques et de s’entrainer en compétition.
Pour ceux qui restent à quai, les balises embarquées à bord permettent de suivre la course en direct sur le lien suivant : 
http://yb.tl/les400_2021

Entrevues sur le ponton avant le départ au 2 juin 2021

Frédéric Ponsenard sur COCO (Dehler 30 OD)
4ème participation Pour plus de solos !
« Les raisons de ma participation c’est d’abord et avant tout de se retrouver tous ensemble à naviguer (bonheur décuplé par cette sortie de crise)Pour les projets, personnellement, c’est la transquadra en solo (cinquième participation) dont je prendrai le départ cette année de Lorient, par manque de concurrents en Méditerranée …  Je participe avec un nouveau voilier que j’ai adapté au niveau de la voilure pour les alizés (il va participer à la prochaine Transquadra).

Même si mon bateau a un rating élevé, je le trouve beau et agréable à naviguer.
La course Au Large de Saint-Tropez est l’une des rares où l’on voit pas mal de solos ! ça fait plaisir. Habituellement la classe des solos est faible en Méditerranée, c’est dommage, il en faudrait plus qui participent aux courses !
La fragilité du navigateur en solitaire fait que les liens se resserrent entre nous. On se contacte pour évoquer nos expériences, se donner des infos …
Il y a une telle ambiance entre nous sur les pontons, c’est sympa, on se retrouve entre potes Humainement, c’est plus chaleureux. »

Kito de Pavant et Gwenaël Gbick sur HBF REFOREST ACTION (Tizh 40)
Petit déjeuner copieux ce matin avec Gwen avec les yeux rivés sur les derniers fichiers météo reçus . La zone de pluie s’éloigne dans l’est et nous laisse espérer un départ au sec…
Et avec un peu de vent ,5 /10 noeuds de Nord-Est, voir plus pour les plus optimistes…Une fois dégagés de la baie de St Tropez nous devrions accélérer en direction des bouches de Bonifacio où nous attend un flux d’Est soutenu.
Mais la 1ere nuit va être compliquée avec une zone de de vent liée aux montagnes corses. Cette zone est plus ou moins étendue selon le timing et des écarts importants pourraient se créer dès cette 1ere difficulté.
Après le passage des bouches, il va falloir accrocher le wagon de vent de Sud qui pourrait nous amener rapidement au Cap Corse si les cheminots ne se mettent pas en grève.
Une fois le rocher de la Giraglia passé
On pourra compter du du vent de Nord est irrégulier jusqu’à St Tropez
Ça c’est la théorie…
On vous racontera la version officielle au fur et à mesure

Ludovic Gérard sur SOLENN FOR PURE OCEAN (JPK10.80)

Préserver les océans !
« Habitué de faire les courses en double, je me teste pour la première fois en solitaire. Je prépare la Transat Cap Martinique et ainsi cette épreuve me permettra de me qualifier et de voir si je peux la faire en solo…  Depuis deux ans, je cours pour la Fondation Pure Océan pour promouvoir la préservation des océans. Nous sommes plusieurs coureurs à soutenir l’association et à en être les ambassadeurs. L’objectif étant bien entendu de lever des fonds et de trouver des mécènes pour cette cause.
Une campagne de distribution de sacs « la goutte bleue » est en cours tout le mois de juin. Ce sac permet de ramasser les déchets dans la nature, la plage et en mer.

Eric Merlier sur TELEMAQUE 3 (JPK 10.30)
A participé à toutes les éditions en solo depuis 2016Vainqueur de l’édition 2018 en solo
« Enfin on va re naviguer ! courir avec les copains, se faire plaisir. C’est la plus belle course, la plus sympa et en même temps la plus dure ! Le parcours Saint-Tropez- Tour de Corse- Saint-Tropez est à la fois magique et compliqué mais on vient pour ça : se faire plaisir et se faire mal. Cette année, le report de la course de trois mois va changer la donne. La course devrait être plus facile car les journées sont rallongées et il fait beaucoup moins froid par rapport au mois de mars. Déjà qu’habituellement, la course n’est jamais la même chaque année mais cette année, ce sera encore différents avec les conditions.
Il y a un niveau de folie à cette épreuve, une course à rebondissement où tout le monde est potentiellement un adversaire dangereux »

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/AuLargedeSaintTropez
Lien du tracking de la course : http://yb.tl/les400_2021

IMG_9702

Au Large de St-Tropez: les concurrents sur le pont !

Les concurrents prêts à en découdre

A deux jours du départ de la course au Large de Saint-Tropez 2021, l’heure est aux derniers préparatifs pour les trente-deux voiliers engagés.
32 voiliers sont inscrits à cette belle épreuve au large qui cette année se court en double ou en solitaire sur un parcours de 400 nautiques sans escale (Saint-Tropez, tour de corse et retour).

Sous la houlette de Georges Korhel, le comité de course ne ménage pas ses efforts pour que l’épreuve se déroule dans les meilleures conditions et dans le respect des consignes sanitaires ! Ainsi, les confirmations d’inscription sont dématérialisées et se feront uniquement par e-mail. Il n’y aura pas d’accueil à la SNST (à l’exception du briefing en deux groupes (les duos puis les duos) le 1er juin 2021).

Les concurrents qui s’amarrent dès ce 31 mai 2021 au Port de Saint-Tropez, doivent respecter les règles de distanciation physique, port du masque, gel hydro alcoolique et ne pas faire de rassemblement.
Après l’annulation de plusieurs épreuves ces derniers mois, tous les marins, amateurs et professionnels, ont hâte de retrouver la mer, la compétition, impatients de prendre le départ de la course au Large de Saint-Tropez, le 2 juin vers midi…