pontons

Veille du départ, derniers préparatifs et parcours annoncé

Pour une course au large, rien n’est laissé au hasard ! L’équipe de Georges Korhel, Yves-Marie Leroux, Jean-André Cherbonnel et Guy Guermond s’emploie aux vérifications necessaires avant le top départ demain. Le Comité de course (Frédérique Van Overstraten, Tétiana Giga aidées par Michèle Urando, Martine Dumahut et Cyril Mannetstatter) vérifie minutieusement tout le matériel de sécurité à bord des voiliers (et la liste est longue!). Du côté des bureaux, on s’assure que les dossiers soient bien en règle avec la Fédération Française de Voile pour la course au large. Un travail minutieux obligatoire !

IMG_5199  IMG_5198

Cette année, trois parcours ; le traditionnel de 900 milles pour les équipages, un de 400 milles pour les solitaires comme en 2016 et nouveauté cette année, un parcours de 600 milles nautiques pour les équipes en double. En lice, douze solos, neuf équipages en double et six voiliers en équipages.

Lors du Briefing vendredi, le Directeur de course, Georges Korhel a opté pour le meilleur parcours et le sens de rotation en fonction de la Météo. Face au mistral annoncé, les concurrents en équipage devront prendre la direction vers l’est, direction le sud de la Sardaigne avant de rejoindre l’île de Ponza en Italie et de remonter au nord de la Corse et regagner Saint-Tropez. Pour les équipes en double, ils se dirigeront comme les solitaires vers le sud de la Corse mais contourneront davantage l’île de Beauté par l’ouest de l’Italie avant de revenir sur Saint-Tropez. Et tout le monde pourra prendre le départ de la course des neuf cent milles virtuellement, en ligne sur Virtual Regatta… Grâce aux balises à bord des bateaux, la course pourra être suivie en direct sur internet dès le départ le 18 mars (http://yb.tl/aldst2017)

equipages2 double coureurs de la Transquadra

La course virtuelle pour les amateurs à terre

 

Cette année encore, ceux qui n’ont pas la chance, l’expérience ou le courage d’affronter en réel la course au large, pourront le faire de façon virtuelle sur Virtual Regatta. Après le Vendée Globe qui a rassemblée plus de 460 000 marins virtuels, l’épreuve Au Large de Saint-Tropez prend le relais avec certes moins de participants mais tout de même un grand engouement si l’on se réfère aux nombreux inscrits en ligne à quelques jours du départ (16000 au 16 mars). Pour des raisons techniques et de visibilité, la course virtuelle a été mise en place une semaine à l’avance donc le parcours ne sera probablemant pas le même que le réel. Il s’agira donc pour le jeu de parcourir 900 milles nautiques en passant par les Baléares et le sud Sardaigne, Est Corse avant de revenir à Saint-Tropez.

http://www.virtualregatta.com/index_900nq2017.php

 

Au Large de Saint-Tropez, un bon entrainement

Créée en 2010, cette course au large a toujours attiré les marins amateurs de course au large mais c’est aussi un bon moyen de s’entraîner pour d’autres grandes épreuves. On se souvient de Louis Burton qui avait fait la première épreuve pour s’entrainer pour la Route du Rhum et qui a bouclé cette année le Vendée golbe ! Ce ne sera peut-être pas le même circuit pour les équipiers de cette année mais la plupart des solos et duos ont indiqué leur volonté de s’entraîner pour la « Transquadra ». C’est aussi une des seules épreuves au large sans escale en Méditerranée !

solo

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *