Des nouvelles de Georges Korhel, Directeur du comité de course et correspondant du Trophée du Bailli de Suffren
Après le départ de Saint-Tropez le 25 juin, et la première escale à Porto Rotondo, les voiliers en lice ont regagné depuis la seconde étape en Sicile, Palerme avant de repartir le dimanche 3 juin direction Malte, dernière escale où la remise des prix devrait avoir lieu le 6 juillet.

samedi 2 juin :
« Remise des prix à Palerme. La deuxième étape n’a pas été égale à la première : une météo capricieuse comme seule la mer Thirénienne sait le faire a contrarié toutes les prévisions.
Un départ de Porto Rotondo de rêve avec 15 Nœuds de sud/ouest qui se sont rapidement transformés en vent de sud/est. Deux options étaient possibles : la route vers Rome ou plonger vers le sud le long de la Sardaigne.
NIMROD, le bateau comité, a suivi, au moteur la route directe vers Palerme. Toute la nuit de beaux éclairs ont illuminés le ciel Sarde.
Malheureusement la « pétole » annoncée s’est installée au milieu du parcours.
De nombreux concurrents se sont découragés et ont mis le moteur avant de passer la porte qui permettait de les classer. Ce soir seuls deux bateaux sont classés :
IRINA VII dans la classe époque
STIREN dans les classiques
Les autres concurrents sont DNF.
L’accueil de la Marina GALIZZI à Palerme a été parfait : ils ont offert des croissants ce matin à tous les bateaux.
Monsieur de Maire de Palerme Leo Lucas ORLANDO, après un cocktail sur TRINAKRIA a participé à la remise des prix. Chaque bateau a reçu un recueil de gravures de Palerme.
Un apéritif dinatoire a conclu la soirée sur une terrasse sur la mer près des bateaux.
Parfaite organisation de l’escale de la part de Silvia, qui a beaucoup travaillé politiquement pour faire entrer TRINAKRIA, (un voilier de 45 mètres) dans le port et grâce à qui la soirée a été plus que réussie.
Celle-ci s’est achevée devant le match Italie/Allemagne.
Demain matin briefing skipper à 9h00 pour organiser la dernière étape. Malheureusement le bateau GAEL ne continue pas la régate et s’arrête à Palerme.

Dimanche 3 juin :

« Devant la météo capricieuse, les bateaux sont partis au moteur de Palerme.
Le départ a été donné devant Trapani avec une légère brise de portant.
Il reste quatre bateaux au départ et tout peut se jouer dans cette dernière course pour le sabre entre ADRIA et STIREN.
Superbe coucher de soleil pendant la procédure.
Nous reprenons la route de Malte. »