Bailli de Suffren-MBA_3297

TBS 2018 – de Porto Rotondo à Trapani

XVII Trophée BAILLI de SUFFREN PORTO ROTONDO/TRAPANI

Lionel Péan : « Les conditions étaient parfaites pour le départ de la deuxième étape de 233 milles vers Trapani donné par Nanni ONO directeur sportif du Yacht Club de Porto Rotondo avec un vent de Nord 12nds qui permis à la flotte de sortir du Golfe rapidement au vent de travers.

HERMITAGE et ECBATANE mènent alors la flotte.

Passé le premier cap, les spis fleurissent et le vent pousse la flotte en route directe vers la Sicile.

En début de soirée le vent forcit et les options se dessinent entre ceux qui choisissent le large (EUGENIA V, HERMITAGE, LUNA NUOVA) afin d’éviter les calmes du dévent de la Sardaigne et ceux qui restent au plus près de la route directe.

La nuit est parfaite la flotte navigant à bonne allure au portant sous la pleine lune et les jeux des dauphins. TIOGA of HAMBURG, casse sa drisse de voile de portant, l’équipage de Peter Tess réussit à tout récupérer, mais sans cette voile bien nécessaire dans cette étape décide d’abandonner.

Dès le lever du jour le vent commence à mollir pour tous et que ce soit à l’Est ou sur la route directe, il faut se battre pour arracher quelque vitesse aux faibles risées sous un soleil implacable. Sur HERMITAGE un parasol non déclaré à la jauge est installé pour protéger le barreur.

Finalement en fin d’après midi le vent rentre comme prévu du Sud Ouest quasiment au même moment pour toute la flotte donnant l’avantage au groupe de la route directe menée par STIREN et ECBATANE.

Les calmes auront eu raison de deux bateaux MOWGLI 1965 et BEG-HIR qui rejoindrons Trapani en utilisant le moteur.

STIREN d’Oren NATAF gagne à nouveau en temps réel et compensé et crée le break avec le reste de la flotte classique devant EUGENIA V, HERMITAGE.

ECBATANE d’Alain MONNIER signe aussi un doublé devant LUNA NUOVA et TAOS.

Bien accueilli à la marina VIENTO di MAESTRALE qui nous installe au quai d’honneur du port de TRAPANI, les équipages profitent de cette belle escale Sicilienne ou l’histoire maritime et la culture en font un parfait écrin dans l’esprit du Bailli de SUFFREN. »

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *