ArchiveDames-2017-D.Ravello

Dames de Saint-Tropez : Top départ pour les filles de la Mer

La 8ème édition des Dames de Saint-Tropez s’apprête à s’élancer ! Aujourd’hui, vendredi 4 mai 2018, après la confirmation des inscriptions au Club House de la Société Nautique de Saint-Tropez, les concurrentes se retrouveront autour du pot de l’amitié le soir avant de s’affronter dans le Golfe de Saint-Tropez dès demain pour deux jours de régates. En lice, avec quelques annulations de dernière minute, quinze voiliers de Tradition avec pour chacun une histoire à raconter. A bord de ces unités d’exception dont certains sont centenaire, se trouvent essentiellement des femmes de tout âge et de tout horizon géographique et professionnel. Vainqueurs des années précédentes, les équipières des voiliers Moonbeam III de 1903, Manitou de 1937, Djinn de 1934, Lulu de 1897 ou Maria Giovanna de 1969 comptent bien à nouveau remporter l’épreuve face à de nouveaux venus comme par exemple Algue de 1948, Arcadia de 1969, Briseis de 1931, Hilaria de 1966, Pandora de 1907. Sous le contrôle d’un Comité de course essentiellement féminin mené par Michelle Urando, les voiliers seront répartis en deux groupes, les classiques et les époques prendront le même départ dans le Golfe de Saint-Tropez à midi samedi 5 mai et 11h, dimanche 6 mai. A terre, les spectateurs pourront admirer les voiliers et leurs drôles de dames devant la Statue du Bailli de Suffren. La rivalité en mer cèdera la place à la festivité à terre avant la remise des prix dimanche 6 mai 2018.

 

 

Cerf Volant : une fille de la mer dans la lignée tropézienne

Pour la deuxième fois, le voilier Cerf Volant participera à l’épreuve. Sa nouvelle propriétaire depuis 2015, Anne-Dominique Paquin n’est pas peu fière de son histoire et de ses origines familiales. En effet, son arrière-arrière-grand-père maternel est Annibal Berard, capitaine au long cour à Saint Tropez qui a eu un comptoir à Zanzibar (une porte à son nom se trouve en face de la mairie et son histoire est exposé au musée de la Citadelle). Son grand-père maternel Joseph Bernard, notaire à Saint- Tropez a été Maire de Ramatuelle dans les années 1900 puis Maire de Saint Tropez avant la guerre. Membre de la nautique de Saint Tropez de l’époque vers 1910 avec son bateau LE SATANIC, il avait remporté pas mal de régates. Plus tard son père qui était aussi membre du Club tropézien a eu un coup de foudre en 1968 pour une goélette de 1900. C’est ainsi que naturellement Anne –Dominique a repris le virus nautique. Même si elle n’a fait que peu de régates notamment en dériveur à la Sarriette (le centre de voile de la plage de Pampelonne (à l’époque à côté du club 55 …), elle a toujours navigué, jeune sur dériveur et ensuite en plaisance. Son goût des bateaux classiques a perduré et elle a acquis Cerf volant, un day boat, prototype du chantier des Baux de 1964 (même si sa carte mentionne une date postérieure). Elle apprécie beaucoup l’épreuve « Les Dames de Saint-Tropez me séduit par ses caractéristiques : les femmes à bord (peut-être un peu de féminisme), des bateaux classiques (leur beauté) ; les petits bateaux acceptés et ce n’est pas une régate de professionnels. En tout cas, personne se prend la tête. Mon équipage est composé d’amies : Genevière Rebufat et Patricia Karmel comme l’année dernière »

 

Programme prévisionnel :

Vendredi 4 Mai

9h00 à 18h00 Confirmation des inscriptions

19h : pot de bienvenue

 

Samedi 5 Mai

12h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

20h00 : Soirée des Equipages

 

Dimanche 6 Mai

11h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

17h00: Remise des Prix

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/DamesdeSaintTropez/

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *