DCIM100MEDIADJI_0016.JPG

Première journée de rêve pour les Dames

Sous la houlette de Michèle Urando, le comité de course de la Société Nautique de Saint-Tropez a lancé dès midi ce samedi 4 mai 2019 la première course de la 8ème édition des Dames de Saint-Tropez. Accompagné par un bon vent thermique de sud Est se renforçant dans l’après-midi avec un vent de sud-ouest de plus de 20 nœuds, les douze voiliers en lice et la centaine de femmes à bord de ces voiliers de tradition, ont pu effectuer un parcours au large de Saint-Tropez de 20.4 miles nautiques. Des conditions bien sportives pour ce premier jour de régate avant de se retrouver par la suite lors de la soirée des équipages au Club-House de la SNST. Pour l’heure, c’est l’équipage du plan Fife de 1903 MOONBEAM III barré par Charlotte Franquet qui devance ses adversaires dans le groupe des grands yachts classiques devant l’équipage espagnol sur Yanira de 1954, l’équipage anglais sur Skylark of 1937 et l’équipage d’Hygie de 1930.

Chez les plus petites unités, le voilier Palynodie II de barré par Laurence Desmasures prend la tête du classement provisoire devant Lulu de 1897 et Ratafia de 1962.

Mais rien n’est gagné d’avance car demain, si les conditions demeurent favorables, les voiliers prendront le départ dès 11h devant la Tour du Portalet de Saint-Tropez.

 

La belle Hygie, ketch de 1930        

Première participation pour le voilier Hygie, un voilier Classique restauré dans sa plus pure tradition, et a été construit dans l’Ille-et-Vilaine en 1929 et lancé en 1930. Son nom provient de la déesse de l’antiquité grecque, fille du dieu de la médecine, Asclépios. Correspondant à Salus, de la mythologie romaine, c’était la déesse de la santé, de la propreté et de l’hygiène (mot dérivé de Hygie) et il faut dire que le bateau est entretenu avec soin dans la pure tradition de ces yachts d’exception !

Pour les Dames de Saint-Tropez, le skipper du bateau, Joël Laïd, a laissé la barre à Florence Migraine, une femme aussi zen que téméraire qui a participé par le passé au Paris-Dakar en équipe féminine et qui a également plusieurs expériences en régate. « Du moment qu’il y a un départ et une arrivée, c’est le principal !!! » affirme cette quadragénaire résumant ainsi son état d’esprit ! A bord, quinze femmes et trois hommes ont œuvré sur ce magnifique voilier de plus de 65 tonnes et de 24m hors-tout. Un bateau certes moins taillé pour la régate que son adversaire le plan Fife Moonbeam III mais qui offre une stabilité et un confort extrême et c’est à peine si l’on ressent la houle à bord !

 

Programme prévisionnel :

Vendredi 3 Mai

9h00 à 18h00 Confirmation des inscriptions

19h : pot de bienvenue

 

Samedi 4 Mai

12h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

20h00 : Soirée des Equipages

 

Dimanche 5 Mai

11h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

17h00: Remise des Prix

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/DamesdeSaintTropez/

IMG_2711

Le week-end des Dames commence !

Après les confirmations d’inscription ce vendredi 3 mai 2019 à la Société Nautique de Saint-Tropez et les derniers préparatifs, une quinzaine de voiliers de Tradition, avec à bord avec 80% de femmes, vont s’élancer dans le Golfe de Saint-Tropez dès demain pour deux jours de régates sportives. Sous le contrôle d’un Comité de course essentiellement féminin mené par Michèle Urando, les courses se dérouleront dans le Golfe de Saint-Tropez les 4 et 5 mai. A terre, les spectateurs pourront admirer les voiliers et leurs drôles de dames dans le vieux port de Saint-Tropez. Un programme festif réunira les participantes dans une ambiance conviviale avant la remise des prix du dimanche 5 mai.

 

Les « Dames de Saint-Tropez » ouvre la saison annuelle des régates classiques en Méditerranée qui se termine avec les Voiles de Saint-Tropez. Cette épreuve réunit les plus belles unités de Méditerranée avec à bord, et c’est l’enjeu, essentiellement des navigatrices ! Avec quelques annulations de dernière minute, on retrouvera sur la ligne de départ, quelques bateaux assidus à la manifestation tels que chez les plus grands ; le plan Fife Moonbeam III de 1903 (vainqueur en 2017 et coup de cœur 2018), le yawl Skylark de 1937, le concordia Savannah, le sloop Yanira de 1954 (vainqueur 2015 et 2016), Nagaina de 1950 et de nouveaux venus comme le Ketch Hygie de 1930, le spirit 46 Ilhabela II, le 10MT Bermudien Irene VIII etc, . Du côté des plus petites unités, le joli cotre aurique Djinn de Saint-Tropez (vainqueur en 2013 et 2018) sera en lice comme un fidèle de l’épreuve Maria Giovanna (vainqueur en 2016 et 2018), le charmant petit cotre Lulu de 1897 (vainqueur en 2017), la réplique du sloop Alcyon de 1871 ou encore Arcadia de 1969, Cerf-Volant (vainqueur en 2018), Espar II, Palynodie, Ratafia, etc.

Un rendez-vous à ne pas manquer !

 

LULU, une petite dame pleine de charme !

Parmi la flotte, la plus vieille dame française du circuit des régates classiques (bateau de 1897 !) a toujours bon pied bon œil, terminant encore une fois à la troisième place du classement AFYT l’an passé, avec une victoire absolue sur les trois manches des Voiles du Vieux Port.

Heureuse de jouer avec ses vieilles copines par tous les temps (et Dieu sait que les Dames de Saint Tropez nous ont offert des conditions changeantes!), Lulu sera accompagnée par un équipage de choc: aux habituées (KT la proprio, Amélie l’ingénieuse ingénieur, et Françoise la bonne soeur), s’ajouteront cette année Cristelle (commandant d’un navire câblier) et Nolwen (mini transat 2017).

Bernard (docteur pingouin) espère un temps de … demoiselle, pour laisser régater un équipage 100% féminin.

« Nos devises: Elégante dans la tourmente. Tôt sur l’eau, rien lâcher; tard au bar, tout lâcher. ».


Programme prévisionnel :

Vendredi 3 Mai

9h00 à 18h00 Confirmation des inscriptions

19h : pot de bienvenue

 

Samedi 4 Mai

12h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

20h00 : Soirée des Equipages

 

Dimanche 5 Mai

11h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

17h00: Remise des Prix

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/DamesdeSaintTropez/

IMG_0154

Les Dames d’à bord, les 4 et 5 mai 2019 à Saint-Tropez

Epreuve phare de la Société Nautique de Saint-Tropez qui brille par son élégance, sa sportivité et son ambiance convivial, la 8ème édition des Dames de Saint-Tropez prendra son envol dès le 3 mai 2019. Ouverte aux voiliers classiques (sur invitation et limitée à 20 bateaux), l’épreuve réunit les plus belles unités de Méditerranée avec à bord, et c’est l’enjeu, essentiellement des navigatrices ! Cette année, on devrait retrouver sur la ligne de départ, quelques bateaux assidus à la manifestation tels que chez les plus grands ; le plan Fife Moonbeam III de 1903 (vainqueur en 2017 et coup de cœur 2018), le cotre Oiseau de Feu de 1937 (vainqueur 2015), le yawl Skylark de 1937, le concordia Savannah, le sloop Yanira de 1954 (vainqueur 2015 et 2016), Nagaina de 1950, Irene VII et de nouveaux venus comme le Ketch Hygie de 1930, le spirit 46 Ilhabela II, etc. Du côté des plus petites unités, le joli cotre aurique Djinn de Saint-Tropez (vainqueur en 2013 et 2018) sera en lice comme un fidèle de l’épreuve Maria Giovanna (vainqueur en 2016 et 2018), le charmant petit cotre Lulu de 1897 (vainqueur en 2017), le sloop et son légendaire bout dehors Alcyon de 1871 ou encore Arcadia de 1969, Cerf-Volant (vainqueur en 2018), Espar II, Palynodie, Ratafia, etc.

Avec une majorité de femmes à bord (environ 80%) et une navigatrice à la barre de ces splendides voiliers, cette manifestation maintient son cap avec un programme sportif et très convivial ! Et ce, grâce notamment aux partenaires annuels de la SNST avec l’arrivée récente de la maison prestigieuse Besserat de Bellefon et des partenaires ralliés à cette épreuve féminine comme Caudalie ou Le Vent à la Française.

Sous le contrôle d’un Comité de course essentiellement féminin mené par Michelle Urando, les courses se dérouleront dans le Golfe de Saint-Tropez les 4 et 5 mai. A terre, les spectateurs pourront admirer les voiliers et leurs drôles de dames devant la Statue du Bailli de Suffren. Un programme festif réunira les participantes dans une ambiance conviviale avant la remise des prix du dimanche 5 mai. Un rendez-vous à ne pas manquer !

 

Des partenaires à l’image de la manifestation

Outre les fidèles partenaires annuels de la Société Nautique de Saint-Tropez : BMW, Loro Piana, North Sail, Suzuki Marine, Chevalier Torpez, la Maison « Besserat de Bellefon » typiquement française a rejoint récemment le Club avec les mêmes valeurs de Tradition et d’élégance ! Sa dernière cuvée « BB » avec une bouteille très marine, s’ajoute un nouveau chapitre à la riche histoire de la Maison, révélant le style de vie BB : intemporel synonyme d’élégance, d’effervescence, et de frenchytude avec une pointe de désinvolture.

Présent pour cette 8ème édition des Dames de Saint-Tropez, la société « Caudalie » et ses produits 100% féminin comme l’épreuve, présentera sa gamme aux navigatrices sa toute nouvelle gamme solaire « Ocean Protect » qui protège du soleil mais également des coraux ! Une belle alliance qui met en valeur le même respect de la mer et de l’environnement !

Nouvelle entreprise de produits de mode « made in France », Le Vent à la française se démarque par ses bijoux marins dont les fameux bracelets avec médailles inspirées de la mer et du vent.

 

Programme prévisionnel :

Vendredi 3 Mai

9h00 à 18h00 Confirmation des inscriptions

19h : pot de bienvenue

 

Samedi 4 Mai

12h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

20h00 : Soirée des Equipages

 

Dimanche 5 Mai

11h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

17h00: Remise des Prix

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/DamesdeSaintTropez/

vaiqueurs-900-Nautiques2019

Les 900 Nautiques récompense ses vainqueurs !

« C’est une course de sangliers ! » Hugues Destremau sur FACEOCEAN

« On a vécu nos 40ème rugissants ! » Frank Paillet vainqueur en solitaire

« C’est une course de Bucheron ! » l’équipe d’AMARYS vainqueur en équipage

« C’est la seule course au large en Méditerranée, un véritable challenge où rien n’est jamais gagné ou perdu d’avance ! »

La 10ème édition de la course au large « Les 900 Nautiques » organisée par la Société Nautique de Saint-Tropez a connu pas mal de rebondissements et confirme son statut de grande course au large, la plus longue sans escale en Méditerranée ! Du départ retardé face aux prévisions météorologiques difficiles entre les îles et le continent et la neutralisation de la course pour les solitaires et les duos à mi-parcours, la course et l’arrivée des Imoca à Saint-Tropez… cette course de guerriers a offert toutes les conditions de navigation et n’a pas déçu les amateurs de grandes sensations ! Sur la trentaine de voiliers inscrits, face à l’avis de grand vent annoncé sur le parcours, vingt-huit voiliers ont pris le départ dimanche 24 mars 2019. Entre petit temps et gros temps, les concurrents n’ont pas chômé et face au vent tenace d’Est et à la forte houle depuis le sud de la Corse, la direction de course menée par Georges Korhel a décidé de neutraliser la course et d’établir un classement à la porte sous l’île pour les groupes solos et duos. Ainsi, dans le groupe des solitaires, Franck Paillet sur HOKUA VILLE DE LA LONDE l’emporte pour la seconde année (victoire en 2017) devant Laurent Camprubi sur ALKAID 3 et Arnaud Vuillemin sur JUBILATIONS. Du côté des équipages en double, le duo père fils, Richard et Marius Delpeut, remporte la victoire sur WALILI devant le duo beau-père / beau fils, Olivier Romand et Julien Bour sur JOOPE et le tandem Damien Lapauw et Yannick Blandin sur STARDUX. Du côté des équipages, l’équipe d’Eric Vinay sur AMARYS a réussi à terminer et se classe premier ! Dans le groupe des IMOCA, Clément Giraud sur PROJET ENVOL prend la première place du podium devant Hugues et Jean-Guillem Destremau sur FACEOCEAN. Marius Delpeut reçoit le Trophée perpétuel Lionel Péan offert au plus jeune concurrent de la flotte. A noter que cette épreuve est comptabilisée pour le classement UNCL du challenge IRC de Méditerranée. Une très belle course au large qui prend un bel essor ! Un très bon entrainement et une validation pour les futures courses transatlantiques, les solitaires et cette année les coureurs de la classe IMOCA !

WALILI, HOKUA, AMARYS et PROJET ENVOL remportent les 900 Nautiques 2019

Lors de la remise des prix, en présence du Directeur de course, Georges Korhel, du Président du comité de course, Jean-Pierre Mannetstatter, du Président du Jury, Jean André Cherbonel, du représentant IRC de Méditerranée, Yves Ginoux et du parrain de l’épreuve, Lionel Péan, le Président de la Société Nautique de Saint-Tropez, Tony Oller a tenu à remercier son équipe, les bénévoles, le comité de course ainsi que tous les concurrents qui « viennent pour en prendre plein la face mais qui aiment ça ». Avec une pensée toute particulière pour l’équipage en double de Bernard Couston et Pierre Ortolan qui, suite au démâtage du voilier, ont été pris en charge par la SNSM de Bonifacio avant d’être hélitreuillés en mer par l’escadron de Solenzara au Nord de la Sardaigne.  Georges Korhel a ensuite transmis un message de Pierre Ortolan « merci à tous les coureurs et organisateurs pour leur soutien ! A bientôt sur l’eau »

Trophée Perpetuel Lionel Péan à Marius Delpeut

Lorsque l’ancien Président de la Société Nautique de Saint-Tropez, André Beaufils, a demandé à Lionel Péan d’être le parrain de la course au large, il n’a pas hésité une seule seconde. Investi depuis la première édition, Lionel Péan a décidé de créer un Trophée perpetuel Lionel Péan destiné au plus jeune équipier. Le Trophée est un sextant appartenant à sa famille et où sera gravé chaque année le nom du plus jeune participant. Cette année, c’est le co-équipier et fils de Richard Delpeut, Marius Delpeut (23 ans) qui verra son nom en premier gravé sur le coffret en bois. Le trophée restant au Club, il a reçu une assiette gravée Trophée Lionel Péan.

 

Ils ont dit :

Frank Paillet sur HOKUA-VILLE DE LA LONDE

«  C’est la seule course au large en Méditerranée et un véritable challenge envers toi-même ! Rien n’est jamais gagné ou perdu d’avance ! Je suis content de gagner pour la seconde fois cette course. Comme disait Eric Merlier qui a gagné en 2018 « c’est une course qui se mérite ». Nous avons vécu un peu nos 40ème rugissants comme peuvent le rencontrer les coureurs au large. Cette année, Bonifacio était très hostile mais j’ai de la chance car la Corse me réussit souvent et me porte chance ! (plusieurs victoires corses). Cette victoire me donne plus de motivation à participer au championnat Solo en IRC et récupérer mon titre acquis en 2017.

Richard Delpeut, vainqueur en duo sur WALILI avec :

« Très content d’avoir pris le départ malgré la météo incertaine ! Très belle navigation pour une première avec mon fils où on a eu aussi bien du petit temps que du gros temps ! La cerise sur le gâteau c’est de gagner la course !

Eric Vinay, vainqueur en équipage sur AMARYS:

«  Bravo et merci !! C’est une très belle course de bucherons ! On était venu pour préparer une transat et on n’est pas déçu ! Nous avons tout eu : le plaisir de la navigation (avec des moments plus difficiles), un très bon accueil du Club et le parcours… On s’est régalé ! On s’attentait à ça (difficile) donc on est très heureux !

Clément Giraud, premier groupe IMOCA

« Je suis content d’avoir testé le bateau dans des conditions dures, alors que je suis encore en phase de découverte. Il y a quelques bricoles à faire mais rien de grave. J’ai testé toutes les configurations de voiles et déchiré légèrement mon J2 (la voile d’avant la principale du bateau). Je suis aussi satisfait du rythme que j’ai trouvé. C’était l’un de mes objectifs. J’ai un peu forcé à un moment, quand j’ai manœuvré toute la nuit, mais j’ai pu retrouver le rythme après. Je dois progresser vraiment sur la navigation pure. Faire la relation entre les fichiers météo, les routages et les conditions réelles. Surtout en Méditerranée où on n’a jamais le vent annoncé… Je dois me faire davantage confiance en stratégie, en tactique ».

Hugues et Jean-Guillem Destreau sur FACEOCEAN :

« Ça a été une vraie course de sangliers! Une super épreuve avec des conditions variées. On a vu de la grosse brise au tout petit temps et découvert des paysages magnifiques. Avec trois IMOCA de la Région Sud sur cette édition, On espère voir les bretons et les autres nous rejoindre dès l’année prochaine. Merci à l’organisation qui a su trouver un parcours adapté à une météo très capricieuse »

 

Classements sur le lien suivant :

http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/snst/evenements/les900nautiques/#tab-id-1

 

Photos de l’épreuve : https://photos.app.goo.gl/wGMmgP8WGZvBxyvw6

Présentation de la 10ème édition et des équipages en lice : http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/snst/wp-content/uploads/LIVRET900-N2019-1.pdf

Page Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/900NautiquesSNST/

Page FB Société Nautique Saint-Tropez : http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/