Le Dragon se déploie à Saint-Tropez

(images archive SNST)
236-2

Ce mercredi 12 octobre 2016, après le pot d’accueil convivial de la veille au Club House de la Société Nautique de Saint-Tropez, place à la compétition ! Les vingt-sept équipages de huit nationalités différentes se sont retrouvés ce matin pour le briefing avant de monter à bord de leur Dragon pour effectuer « un maximum de courses dans le Golfe de Saint-Tropez, si possible quatre courses ». C’est ce que le Président du comité de course, Yves Leglise, annonçait lors du briefing en précisant que les conditions météorologiques allaient sans doute empêcher toute sortie en mer lors des deux prochaines journées de tempête, jeudi et vendredi. Pour ce premier jour de régate, avec un petit vent de nord-est d’environ 10 nœuds, les concurrents donnent le maximum d’eux-mêmes afin de se positionner parmi les premiers. Dans le cas où les deux prochaines journées de course seraient annulées, il demeurera la course de samedi 15 octobre où les conditions météo s’annoncent plus favorables. L’occasion de se mesurer une dernière fois avant la remise des prix fixée à 16h30.

Les ténors de la série au rendez-vous

Une compétition qui s’annonce élevée d’autant que les ténors de la série ont répondu présents à l’appel comme l’équipe championne actuelle de la Gold Cup Dragon 2016, avec Hugo Stenbeck, Martin Westerdahl et Bernardo Freitas sur le Dragon SUI 311 « Sophie Racing ». En lice également, la redoutable Gavia Wilkinson Cox sur le GBR 761 « Jerboa », le fameux Martin Payne sur GBR 422 « Heuschrecke », Vincent Hoesch sur le GER 1140 « Smaug », Samokhin Dmitry sur le RUS 76 « Melody Nelson » ou encore Bruno Jourdren, navigateur français de renom qui a remporté entre autres victoires, la médaille d’argent aux jeux Olympiques paralympiques de Pékin 2008, et beaucoup d’autres marins professionnels… Cette année, on notera la présence à Saint-Tropez de nouveaux Dragon en lice comme le FRA 422, « Corto III » avec Hacene Abbar et Bruno Joudren, le FRA401 « Courrier des Saints » avec Gery Trentesaux, Gwen Chapalain, le GER 19 « Fantomas » barré par Thomas Scherer, le GBR 422 « Heuschrecke » barré par Martin Payne, le GBR « Naiad » de Mike Hayles, le SUI 291 « New Skin » de Yves Gaussen, le FRA 421 « Revolte » de Alain Lathioor, le GER 1140 « Smaug » de Nicola Friesen, le redouté SUI 311 « Sophie Racing » de Hugo Stenbeck, etc. Nul doute que la plupart de ces nouveaux venus s’entrainent aussi en vue de la prochaine Gold Cup Dragon qui aura lieu aura lieu à Saint-Tropez en octobre 2017 !

 

Le saviez-vous:

Dans la classe, lorsque les concurrents parlent des voiliers, ils ne donnent pas le nom du bateau mais le numéro de voile. Par exemple, on dira « vous naviguez sur le FRA 420, « nos adversaires sont le GBR 761 et le SUI 311… » Par ailleurs, lorsqu’on parle des « Dragon », on ne met pas un « s » au pluriel car c’est un nom propre donc invariable. Le calendrier de la classe est très riche. Sur le site Une centaine d’épreuves sont organisées en Europe et même outre atlantique.
PROGRAMME PREVISIONNEL

Lundi 10 Octobre :

9h00-18h00 : Accueil et confirmation des inscriptions

14h00 – 18h00 : mise à l’eau des voiliers (sur rendez-vous).

 

Mardi 11 Octobre :

10h00 – 18h00 : Mise à l’eau des voiliers

9h00-18h00 : Accueil et confirmation des inscriptions

19h00 : Cocktail de bienvenue.

 

Mercredi 12 Octobre :

9h00-10h00 : Accueil et confirmation des inscriptions

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses à suivre (3 possibles).

Happy hour : 18h à 19h

 

Jeudi 13 Octobre :

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses à suivre (3 possibles).

Happy hour : 18h à 19h

 

Vendredi 14 Octobre :

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses (3 possibles).

20h00 : Soirée des équipages.

 

Samedi 15 Octobre :

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses (3 possibles).

Vers 15h00 : Retour au port et grutage

16h30 : Remise des Prix.

Pas de signal d’avertissement après 13h30.

Pas de grutage avant 14h00.

 

ORGANISATION : Société Nautique de Saint-Tropez, Président : André Beaufils

Administration: Emmanuelle Filhastre Inscriptions : Frédérique Fantino

Accueil concurrents : Francoise Bougeard, Martine Dumahut Moyens sur l’eau : Philippe Martinez

Communication : Chloé de Brouwer Site internet : www.societe-nautique-saint-tropez.fr

Facebook(s) : www.facebook.com/societenautique.desainttropez,

BP 72 – 83992 Saint-Tropez Tel: 0033 (0)4 94 97 30 54
 

 

13ème édition pour le Dragon à Saint-Tropez

Après une très belle édition des Voiles de Saint-Tropez qui a réuni près de 300 voiliers dans une ambiance conviviale, c’est au tour d’un joli monotype de série, ancienne classe olympique de faire son entrée à Saint-Tropez, et ce, pour la 13ème année. Le Dragon est certes un voilier plus petit que ceux que l’on croise lors des Voiles mais ce bateau est loin d’être modeste. C’est le « voilier roi », un voilier historique, racé et très technique !

Depuis 2004, venus de différents pays du monde, les marins, plus ou moins aguerris, se disputent le championnat des Dragon à Saint-Tropez au mois d’octobre.

Pour l’heure, vingt-trois unités de treize nationalités sont inscrites à l’épreuve avec à bord, trois équipiers. Les meilleurs de la série vont donc à nouveau se mesurer sur le plan d’eau tropézien pendant quatre jours de régate du 12 au 15 octobre inclus. A noter que cette compétition est classée « grade 2 » par l’international Dragon Association (IDA). Une belle compétition à suivre dans le Golfe de Saint-Tropez avant la remise des prix fixée samedi 15 octobre à 16h30.

Inscriptions et informations sur le site de la SNST.

 

UN PETIT QUILLARD ELEGANT ET SPORTIF

Né en 1928 en Scandinavie sur des plans du Norvégien Johan Anker, le Dragon, tout en bois à l’époque, a très tôt séduit les amateurs de voile comme certaines personnalités du gotha international. Il est même devenu série olympique de 1948 à 1972. Exigent et sensible aux réglages (avec 32 taquets), le quillard requiert trois à quatre équipiers attentifs à bord.

Même si aujourd’hui, les coques sont en polyester et en fibre de verre, les règles de construction demeurent strictes. Ce qui permet à toutes les unités « classique » et « moderne » de se mesurer en temps réel.

 

 

PROGRAMME PREVISIONNEL

Lundi 10 Octobre :

9h00-18h00 : Accueil et confirmation des inscriptions

14h00 – 18h00 : mise à l’eau des voiliers (sur rendez-vous).

 

Mardi 11 Octobre :

10h00 – 18h00 : Mise à l’eau des voiliers

9h00-18h00 : Accueil et confirmation des inscriptions

19h00 : Cocktail de bienvenue.

 

Mercredi 12 Octobre :

9h00-10h00 : Accueil et confirmation des inscriptions

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses à suivre (3 possibles).

Happy hour : 18h à 19h

 

Jeudi 13 Octobre :

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses à suivre (3 possibles).

Happy hour : 18h à 19h

 

Vendredi 14 Octobre :

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses (3 possibles).

20h00 : Soirée des équipages.

 

Samedi 15 Octobre :

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses (3 possibles).

Vers 15h00 : Retour au port et grutage

16h30 : Remise des Prix.

Pas de signal d’avertissement après 13h30.

Pas de grutage avant 14h00.

ON S’EST DIT : « RENDEZ VOUS DANS UN AN ! »

13-com-vst16d5_0031

Voilà ! c’est fini ! près de 4 000 marins un peu groggy de tant de lumière, de tant d’excitantes régates, de tant de bonheur partagé à terre comme sur l’eau, peinaient aujourd’hui à réaliser que l’exceptionnelle édition des Voiles de Saint-Tropez 2016 s’achevait dans la douceur d’un dimanche d’automne. La remise des Prix traditionnellement organisée à la Citadelle de Saint-Tropez a donné lieu à un ultime moment de partage, plein de promesses de lendemains enchanteurs, ici même, dans un an. Un an à se remémorer les mille et un moments de bravoure de cette éblouissante semaine, des bords d’anthologie au contact de voiliers de légendes, dans l’écrin scintillant du golfe. Ils reviendront, plus convaincus que jamais du caractère unique des Voiles de Saint-Tropez, capables de réunir tant de marins d’horizons si différents dans une même communion d’esprit et d’humeur. Comme le souligne André Beaufils, Président heureux de la Société Nautique de Saint-Tropez, organisatrice de l’épreuve, ce sont eux, hommes de mer, skippers et propriétaires qui font l’événement, et prolongent édition après édition, le rêve des visionnaires créateurs voici 35 ans de la Nioulargue.

 

Ils ont dit :

André Beaufils, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez

« C’est une édition qui s’inscrira dans les annales, au niveau de la météo bien entendu qui a été absolument fantastique, mais aussi au regard des contraintes qui nous étaient imposées cette année avec les travaux de la capitainerie, et leur incidence sur l’emplacement du village des Voiles, sans oublier les impératifs liés à la sécurité. On ne peut plus organiser un tel événement dans l’insouciance. Je suis ravi de cette semaine, tout comme l’ensemble des concurrents. C’est l’essentiel. Nos partenaires se sont déclarés heureux. La Municipalité de Saint-Tropez fait état de belles rencontres, notamment avec Tahiti, grâce aux Voiles. Le spectacle sur l’eau a été magnifique. Les media ont pu travailler dans des conditions optimums. Ces retours éminemment positifs constituent le salaire de tous nos bénévoles. Le village a plu, avec ses fenêtres en trompe l’oeil. On va conserver le concept en gagnant en largeur. Notre partenaire Rolex reviendra avec son espace hospitalité. On retrouvera ainsi l’entrée habituelle, mais avec des évolutions.

Comment mieux faire ? Je ne me pose pas la question. Je n’ai pas de record à battre. On a atteint un niveau qualitatif qui est en corrélation avec la manifestation. On peut modifier les choses en fonction des contraintes extérieures. Les Voiles de Saint-Tropez, c’est un peu l’auberge espagnole ; on y mange ce qu’on y amène ! Il n’y a pas d’enjeu à nos régates. L’esprit doit perdurer. On peut se permettre quelques excès, quelques coups de folie. Ce sont aux concurrents de créer cette folie. »

 

Georges Kohrel, Président du Comité de course

« Cette année, il est difficile de se montrer plus satisfait ! Quelle superbe semaine, avec de superbes conditions, de superbes régates ! On n’a pas eu de telles conditions depuis longtemps. Les équipes sur l’eau se connaissent parfaitement ; on effectue de petits ajustements, si nécessaire, afin qu’il n’y ait pas de rupture dans la chaine des compétences. Je n’ai aucun souci d’organisation vis à vis des trois comités de course, Modernes, Tradition et Wally. C’est la compétence de tous nos bénévoles sur l’eau qui permet de gérer ainsi simultanément trois ronds de course et 300 bateaux. Le beau temps et les beaux bateaux ont attiré beaucoup de monde sur l’eau. Il faut expliquer au public qui vient sur l’eau, comment respecter les régates. Pour l’année prochaine, on va modifier les horaires pour éviter que les rapides Modernes n’arrivent sous le Portalet au moment où les derniers Tradition prennent leur départ… »

 

Ils étaient à Saint-Tropez

Le monde de la mer, de la régate et de la course au large se donnent traditionnellement rendez-vous aux voiles. A la barre des plus belles unités, à la tactique, à la manœuvre, au rappel comme sur les quais, les plus grands noms de la voile sont présents dans le célèbre port varois et notamment, en cette année de Vendée Globe, deux concurrents qui seront au départ le 6 novembre : Sébastien Josse et Sébastien Destremeau, ainsi qu’un ancien vainqueur, qui sera responsable de la sécurité pour la prochaine édition : Alain Gautier. D’autres Tourdumondistes tels Sébastien Audigane, le Sud-Africain Jan Dekker, Philippe Poupon et son épouse l’actrice Géraldine Danon, Philippe Monnet, Bruno et Loïck Peyron (actuellement également dans le défi Artemis pour la prochaine America’s Cup) Lionel Péan ou Eric Peron.

Une palanquée de figaristes, ministes et autres classes océaniques comme Yannick Bestaven, Sébastien Rogues, Erwan Leroux, Nicolas Lunven, Armel Tripon, Des Olympiques… tels Sofian Bouvet, (équipe de France 470 Rio), Noé Delpech, (équipe de France 49er Rio), Guillaume Florent, médaillé olympique bronze Finn à Pékin ou l’Allemand Jöchen Schümann, champion olympique Finn et Soling, Des Spécialistes de la Coupe de l’America, Marc Pajot, Bruno Troublé, Sébastien Col, l’Americain Tom Whidden ou le Néo-zélandais Brad Butterworth, sans oublier les têtes couronnées passionnées de régate telles SAR Juan Carlos, roi d’Espagne, SAR Charles de Bourbon des Deux Siciles ou encore Pierre Casiraghi, barreur en titre du 15mJI Tuiga.

 

 

LES TROPHÉES DES VOILES

 

Trophée Rolex : Moonbeam IV (Grand Tradition)

Trophée Groupe Edmond de Rothschild : TP 52 Team Vision (IRC C)

Trophée BMW : Open Season (Wally)

Trophée Kappa : Leopard (IRC A)

Trophée Pommery du plus beau spi : Elena of London

Trophée YCF : Spartan

Trophée Byblos : Spartan (Epoque Aurique A)

Trophée Jetfly : Rowdy (Epoque Marconi A)

Trophée Euronews : Maria Giovanna II (Classe Invités)

Trophée Mercantour Events : Yanira (Classique Marconi A)

Trophée Esprit Village : Cholita (Epoque Marconi C)

Tropheminin : Alibi

Trophée les Marines de Cogolin : Team Chalets (IRC D)

Trophée SNSM : Absolutely (IRC E)

 

Les résultats :

 

Les Voiles de Saint-Tropez accueillent sur 3 « ronds » de course distincts trois grandes catégories de voiliers ; les bateaux Modernes, les yachts de Tradition, et les Wally.

5 Groupes de voiliers Modernes régatent à Saint-Tropez, répartis en 5 catégories régies par l’IRC. Ils ont tous validé 4 courses cette semaine.

 

 

 

Groupe IRC A

Ramblers 88 (George David) a longtemps mené les débats en alternance avec l’autre Mini Maxi, Leopard à Michael Slade. Les deux « avions de chasse » se sont jusqu’à vendredi partagé les victoires. C’est au final Leopard qui termine en trombe pour s’imposer. Lionel Péan place son VOR 70 « » sur le podium, fruit d’une belle régularité en temps réel. Il est devancé par l’immense ClassJ Velsheda pour la deuxième place.

 

Groupe IRC B

Le Baltic 50 Music (James Blackmore) s’impose grâce à deux belles victoires de manche. Il devance un homonyme, Music au Suisse Alba Batzill, et Lazy Dog de Sergio Sagramoso.

 

Groupe IRC C (Trophée Edmond de Rothschild)

Ce groupe hautement compétitif rassemble de redoutables racers de 50 et 52 pieds. les TP 52 Freccia Rossa au Russe vadim yakimenko et team Vision (Jean jacques Chaubard) y règnent en Maitre avec le plan Botin Arobas de gérard Logel en embuscade. C’est finalement et de haute lutte Team Vision qui s’impose devant les russes de Vadim Yakimenko.

 

Groupe IRC D

L’A 40 Team Chalets (Philippe Saint André) écrase littéralement la concurrence avec deux victoires de manche. Le J 133 Black Jack (Eric Gicquel) s’accroche à la deuxième place et tient à distance Wallis de Frédéric Bouillon.

 

Groupe IRC E

Groupe très dense avec pas moins de 36 engagés. Le M 36 Absolutely de Philippe Frantz rafle tout sur son passage. Le A 35 Tchin (Jean Claude bertrand) et HEAT, le farr 30 de max Augustin complètent dans cet ordre le podium.

 

 

WALLY (Trophée BMW) :

 

16 Wally, un record, étaient cette année engagés aux Voiles. Ils ont validé 6 courses au large de Pampelonne.

Michael Atkinson et son Open Season s’imposent après moult rebondissements, lors de la dernière journée, « chipant » le titre à l’habitué des victoires Magic Carpet Cubed de Sir Lindsay Owen Jones. Le 80 pieds J One barré par Piers Richardson monte sur le podium et empoche le classement des 80 pieds, dont 6 unités régataient au sein de ce groupe.

 

TRADITION 12 Groupes rassemblent l’ensemble des voiliers de tradition.

 

Groupe Classique Marconi Aurique : 7 inscrits

1- Yanira (Aas 1953)

2-Samarkand «5Sparksman&Stephens 1958)

3- Eugenia V (Rhodes 1968

 

Groupe Classique Marconi B

1- Outlaw (Illingworth 1963)

2- Argos (Holman 1964)

3- fantasque (Mauric 1970)

 

Groupe racer – rapides 12 m JI

1- Il Moro di Venezia (Frers 1976)

2- Ikra (Boyd 1964)

3- France (Mauric 1970)

 

Groupe Epoque Aurique

1- Spartan (Herreshoff 1912)

2- Olympian (Gardner 1913)

3- Chinook (Herreshoff 1916)

 

Groupe Epoque Aurique B

1- Kelpie of Falmouth (Sweisguth 1928)

2- Marigold (Nicholson 1897)

3- Lulu (Rabot Caillebotte 1897)

 

Groupe Epoque Marconi A

1- Rowdy (Herreshoff 1916)

2- Enterprise (Olin Stevens 1940)

3- Seven seas of Porto (Clinton Crane 1935)

 

Groupe Epoque Marconi B

1-Leonore (Anker 1925)

2- Jour de Fête (Paine 1930)

3- Carron II (Fife 1935)

 

Groupe Epoque Marconi C

1- Cholita (Potter 1937)

2- Blitzen

3- Fjord III (Frers 1947)

 

Groupe Grand Tradition (Trophée Rolex)

1- Moonbeam IV (Fife 1914)

2- Moonbeam III (Fife 1903)

3- Halloween (Fife 1926)

 

Classe Invités

1- Maria Giovanna II (Olin Stephens 1969)

2- Alibaba II

3- Dainty (Westmacott 1022)

 

Tofinou – 9 inscrits

1- Camomille – Jean Louis Nathan)

2- Black Legend (Christophe Delachaux)

3- Milou (Mario Schobinger)

 

Tofinou 9,5

1- Mynx – Guy Reynders

2- Pippa – Obe edward S. Fort

3_ Pitch – Patrice Riboud

 

15 m JI

1- Mariska (Fife 1908)

2- The lady Anne (Fife 1912)

3-Tuiga (Fife 1909)

4- Hispania (Fife 1909)

 

 

Partenaires des Voiles de Saint-Tropez ROLEX

BMW GROUPE EDMOND DE ROTHSCHILD WALLY KAPPA

HOTEL BYBLOS

MERCANTOUR EVENTS LES MARINES DE COGOLIN L’ESPRIT VILLAGE DE SAINT-TROPEZ

POMMERY

JETFLY

 

Organisation :

Société Nautique de Saint-Tropez, Président : André Beaufils Principal Race Officer : Georges Korhel Moyens sur l’eau : Philippe Martinez Administration et coordination logistique à terre : Emmanuelle Filhastre Inscriptions : Frédérique Fantino

Rédaction : Denis van den Brink Communication : Chloé de Brouwer

Site internet : www.lesvoilesdesaint-tropez.fr

Facebook : les Voiles de Saint-Tropez officiel

Twitter : @VoilesSTOrg

 

 

Relations Presse :

Maguelonne Turcat Tel 06 09 95 58 91 E-mail magturcat@gmail.com

 

Photos :

Gilles Martin-Raget, www.martin-raget.com

 

Production video :

GMR+G1 , Guilain Grenier

Trophée Pourchet: Une belle journée de régate entre amis et en famille

Trophé Pourchet jl chaix 7Groupe CIM HN1 IRCPourchet HN2

Samedi 20 août 2016, une quarantaine de voiliers ont participé à la régate du Trophée Pourchet, le rendez-vous annuel du mois d’août qui rassemble les régatiers du Golfe et les membres de la Société Nautique de Saint-Tropez.

C’est aussi et surtout l’occasion de se retrouver en famille et entre amis, le principe même du Trophée Pourchet initié il y a environ vingt ans par la famille du même nom, et résident à Saint-Tropez.

Les équipages ont bénéficié d’une belle journée estivale avec un petit vent variable de 4 à 5 nœuds, juste assez pour faire avancer les bateaux.

Présidé par Mireille Epoudry, le comité de course a lancé le départ de la régate vers 12h30 pour près de quarante voiliers qui ont effectué deux courses dans le Golfe de Saint-Tropez.

Le soir, tous les équipages se sont retrouvés au Club pour la remise des prix et chaque équipe a reçu une bouteille de vin du Vignoble de Saint-Tropez.

Dans la classe IRC, les voiliers de la Société Nautique de Saint-Tropez FLAWLESS VII de Philippe Cospain, CHILI PEPPER de Guy Curnillon, Jacques Bureau et Philippe Comte, et JARO 7 d’Alberto Musso finissent premiers.

Dans le groupe HN1, LES 2 G de Gilles MOSSE de la SNST termine premier devant REINE DES ANGES de Raymond Perret et BALTHAZAR de Jean-paul Perret de Sainte-Maxime.

En HN2, c’est le voilier maximois IEMANJA2 de Jacques Maury qui prend la tête du groupe devant XANADU Michael Gentle de la SNST et GREEN ZONE de René Flamand.

Parmi la flotte, participaient deux voiliers de Tradition et c’est le sloop bermudien ESPAR II de la famille Rousseau qui l’emporte devant le joli côtre aurique DJINN de la Famille Gibert.

Lors de la remise des prix, le Président de la Société Nautique de Saint-Tropez, André Beaufils, a tenu à remercier Robert Pourchet et sa famille qui sont fidèles à ce rendez-vous ainsi qu’à tous ceux qui aident en mer comme à terre. Une belle soirée au Club house avec un groupe locale, les recyclés, a clôturé cette journée de régate. Demain, les membres de la Société Nautique se retrouveront au second Club House de la Société Nautique de Saint-Tropez, dans la baie des Canoubiers pour partager un moment de convivialité avec des épreuves ludiques comme l’optimiste ou le Paddle… Ce ne seront pas les jeux olympiques, certes mais cela prolongera ce moment festif dans la bonne humeur…

 

Cedric et Laurent BADER

Le Team Saint-Tropez s’impose en Autriche: Les Bader, champion d’Europe HC16 !

Les frères Bader, Guillaume Yvon et Leo Champroux du Team Saint-Tropez s’imposent en Autriche
13679960_1043259179042754_2247357167410349417_o 13640999_10157149794400545_8597582131820864756_o 13680176_1124554110916123_309399144640256159_o 13717207_10157136725335545_8512234716975966103_o leo champroux et Guillaume Yvon2016 Leo Champroux et Guillaume Yvon Champroux-Yvon-3ème-HC16-spi
Lors du championnat d’Europe en Hobie-cat du 22 au 30 juillet sur le Lac du Neusiedl en Autriche, les tropéziens Cédric et Laurent Bader se sont à nouveau illustrés ! Le championnat a débuté avec une première série de deux jours pour le titre HC16 SPI où Guillaume Yvon et Léo Champroux, présent aussi sur le championnat, remportent la 3ème place, juste dernière les danois champions du monde en titre deux mois auparavant en Chine. Une belle place sur le podium qui leur a permis de disputer la finale avec les frères Bader, sélectionnés d’office car champion d’Europe en titre 2015.

Avec des conditions météo difficiles et un manque de vent probant qui ne jouaient pas en la faveur des tropéziens, ces derniers n’ont rien lâché et malgré un OCS sur une manche (mauvais départ), Cédric et Laurent Bader confirment leur titre de champion d’Europe en Hobie-cat 16 pour la 4ème fois !!

Pour leur second championnat d’Europe en HC16 (sans Spi), Guillaume et Léo prennent la 18ème place du classement du Rond Or sur 64 bateaux engagés. Une belle progression pour ce team qui avait été classé 35ème l’année dernière dans des conditions de vent beaucoup plus simple.

Laurent Bader : « La météo n’était pas vraiment au rendez-vous, peu de vent dans un lac où nous avions pieds partout et sans parler des moustiques ! Quatre jours de régates ont rythmé ces finales avec toujours une météo très difficile puisque nous avons navigué que 2 jours sur 4. C’est très très dur pour les nerfs…. Nous remportons notre 4eme titre de champion d’Europe en 5 ans au sprint final puisque nous finissons à égalité de point avec les deuxièmes qui ne sont autres que les Danois champions du monde en titre. A noter que c’est également le 5eme titre européen pour mon frère Cédric ! Nous remercions la Société Nautique de Saint-Tropez qui nous permet de participer aux championnats dans les meilleures conditions possibles, ce qui nous donne aussi un avantage… »

Avec les deux nouveaux Nacra 20 à foils, et plein de projets, le Team Saint-Tropez nous promet encore de belles émotions à suivre !

Trophée Pourchet et Journée du Club

Le Trophée Pourchet et la journée du Club : les 20 et 21 août 2016
Le rendez-vous estival des membres de la SNST !
Attention, cette année, il y aura une seule journée de régate, le samedi 20 août 2016.
Dimanche 21 août sera une journée ludique dans la baie des Canoubiers (activités Paddle et Optimist) avec un repas le midi sur la plage du Club des Canoubiers qui réunira les membres du Club.

Historique

Il y a près de vingt ans, le Trophée Pourchet s’est monté en parallèle d’une régate dénommée « l’Aoûtienne» et ne se voulait pas comme les autres mais comme l’a souhaité Robert Pourchet, membre de la Société Nautique de Saint-Tropez et maroquinier de son état. Un évènement autour d’un week-end limité à 30 bateaux invités. Cela commençait par une paella familiale le samedi midi avant d’aller tirer quelques bords dans le Golfe de Saint-Tropez. Une deuxième manche le dimanche, cette fois sans agapes préliminaires, permettait d’établir un classement sur deux jours. Une remise des prix conviviale, voire familiale aussi, clôturait ainsi cet évènement. Chaque participant, vainqueur ou pas repartait avec un prix souvenir. André Beaufils, Président de la SNST a dû remettre en cause certains principes de ce trophée sans pour autant changer les valeurs mises en exergue par Monsieur et Madame Pourchet et leurs enfants. Depuis lors, chaque année, la mi-août demeure l’occasion d’une fête familiale et conviviale.

Programme prévisionnel et informations sur la page cliquez ICI

Remise des Prix du Trophée Bailli de Suffren

Adria La fine équipe Stiren Trinakria

La Remise des prix a eu lieu à la Valette le 6 juillet. Au final, les voiliers ADRIA et STIREN arrivent en tête de leur groupe respectif (Epoque et Classique).
Ils reçoivent un magnifique couteau Neptunia et un Prix de GMH.
Le Trophée de la ville de Saint-Tropez a été décerné au voilier YEN LI Maurice Dessemond qui a reçu la tape de bouche.
Le prix du Yacht Club de France, une tape de bouche a été remis à la goelette TRINAKRIA, Xavier Reydelet.
Le Prix Spécial du bateau du Comité de course, une rame décorée pour la deuxième étape (création originale), a été remis à Rachid ELMSSALHI pour le voilier ADRIA qui a également reçu le prix de l’étiquette navale, un lot de parfum DETAILLE et un magnum de vin Rosé (SNST).

Enfin le Fameux sabre de l’amiral Satan conçu par la société Neptunia a été remis à STIREN de Jacques LEVASSEUR avec une montre de chez Frojo.
Résultats et classements sur : http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/snst/evenements/trophee-bailli-de-suffren/#tab-id-8

Notre correspondant Georges Korhel nous a fait part du « BBQ qui a réuni tous les participant sur l’esplanade du fort San Angelo qui va bientôt être ouvert au public après de nombreuses années de restauration.
Nous avons eu droit à une visite guidée, en avant première, de ce fort hier matin.
La XVeme édition du Trophée du Bailli de Suffren est achevée vive la XVIeme. »

 

 

TBS: 1ère étape et remise des prix à Porto Rotondo

BAILLI CENA E PREMIAZIONE Photo Nanni Ono 1 (6)

Remise des prix au Yacht Club de Porto Rotondo.

Du correspondant exceptionnel sur le trophée du Bailli de Suffren Jean A. Cherbonel

 

Tenue blanche pour tous les équipages

Accueil avec apéritif SPRITZ pour les plus audacieux (l’eau pétillante est remplacée par du champagne)

Les autorités représentées par la Marine Italienne, le consortium Porto Rotondo (le port), le représentant de l’Office du tourisme et le Vice-président du YCPR ont accueilli les concurrents.

Le repas typiquement Sarde été servi sur la terrasse sous un ciel étoilé avec des vins rouge et blanc locaux.

Lors de la remise des prix de l’étape, M. Renato AZARO, Vice-Président s’est exprimé en Français pour nous accueillir et nous a assuré de l’importance de cette régate pour Porto Rotondo.

Chaque bateau a été appelé et remercié par un cadeau.

Les trois premiers de chaque classe ont été récompensés par un plateau gravé du club :

STIREN pour les Classique

ADRIA pour les Epoques

ALMA pour les Esprits de tradition

Après la remise des prix M. Renato AZARA souhaite bon vent pour la suite de la régate et souhaite que nous revenions à Porto Rotondo l’an prochain.

Le directeur de Course, Georges KORHEL, a résumé, en Italien, l’histoire du Bailli de Suffren et a remercié le YCPR de son accueil qui a été longuement applaudi.