pavillon avenant

Annulation des courses 1&2 du CIC

Suite aux Différentes météo relevées par Georges Korhel, Président du Comité de Course le vendredi 19 janvier à 17h :
AROME 0.025 :
– Samedi 20 janvier 9h OUEST 24 Nœuds; 12h 18Noeuds; 16h 16 nœuds
– Dimanche 21 janvier 9h OUEST 22 Noeuds; 12h 26 Nœuds ; 16h 23 Noeuds

AROME 0.01
Mêmes prévisions

BMS météo France N°39 Nord/Ouest 6 à 7 samedi, 7 à 8 dimanche

WINDGURU :
– Samedi 13 h OUEST 18 nœuds rafales à 24 ; 16 h 22 nœuds rafales 36
– Dimanche 13h OUEST 22 nœuds rafales à 37 ; 16h 27 nœuds rafales 45

La Société Nautique de Saint-Tropez a décidé d’annuler les courses 1 et 2 du CIC 2018
Cette décision a été prise afin d’éviter que les régatiers viennent à Saint-Tropez pour rien.

Tout le monde connait les aléas du mistral !

Prochaines course n° 3 et 4 à Saint-Raphaël (10 et 11 février).

Challenge interclubs (2)

1ères courses du Challenge interclubs

Les deux premières courses du Challenge Interclubs auront lieu ce week-end.

 Une trentaine de voiliers sont d’ores et déjà inscrits pour participer aux premières courses du Challenge Interclubs

Le Challenge Interclubs a été créé dans les années 90 pour rassembler et faire régater les bateaux des Clubs du golfe de Saint-Tropez. Il s’agit du Club Nautique de Saint-Raphaël, de l’International Yacht Club de Port-Grimaud, du Club Nautique de Sainte Maxime, et bien sûr la Société Nautique de Saint-Tropez. 4 clubs, 4 weekends, 1 classement général HN1- HN2-HN3 et IRC sont les ingrédients de ce challenge.

Cette année c’est le Club Nautique de Sainte Maxime qui a en la présidence et qui organisera la remise des prix en décembre.

Le challenge rassemble environ 60 bateaux sur l’ensemble de l’événement et autour de 25 bateaux par weekend.

Pour gagner il faut de la régularité et participer à un maximum de course, car au minimum, chaque bateau doit participer au moins à une course dans trois des quatre clubs pour être classé au challenge.

Pour info, les grands vainqueurs 2017 :

  • En HN1 Canoubiers à Françoise et Christian Fauret de la SNST
  • En HN 2 Dione à Joël Seckler et Alexandre Brion de la SNST
  • En HN 3 MIMI TEAM à Thierry,Patrick et Daniel Fernandez du CNSR
  • En IRC Kollé Carrindus à Bernard Kollé du YC de Fréjus

 

Calendrier prévisionnel 2018 :

 

20 et 21 janvier CIC 1 et 2 SNST

10 et 11 février CIC 3 et 4 CNSR

21 et 22 octobre CIC 5 et 6 CNSM

24 et 25 novembre CIC 7 et 8 YCIPG

Repas du CIC le 14 décembre à Sainte Maxime

 

 

 

 

Au-Large-de-St-tropez2017

Au large de Saint-Tropez départ le 3 mars !

La plus longue course au Large en Méditerranée prendra le départ le 3 mars 2018 !

Il s’agira de la 9ème édition pour cette grande course au large de Méditerranée sans escale. Rebaptisée « Au large de Saint-Tropez » depuis 2017, cette épreuve est depuis toujours ouverte aux équipages avec 900 milles à parcourir, aux solitaires depuis 2015 et aux équipages doubles depuis 2016 avec un parcours réduit. Cette année, les équipes en double et les solitaires feront le même parcours de 400 milles nautiques tandis que les équipages resteront sur un parcours d’environ 900 milles. Comme chaque année, après le contrôle minutieux des dossiers et des équipements de sécurité des bateaux en lice, le Directeur de Course, Georges Korhel annoncera la veille du départ le parcours et le sens de rotation en fonction des conditions météorologiques. Parmi les portes obligatoires : Sud des Baléares, bas de la Sardaigne, les Iles Pontines, Nord Corse avant de revenir couper la ligne d’arrivée à Saint-Tropez. Reconnue par tous, cette épreuve offre un parcours à vous couper le souffle, un accueil unique, une soirée des équipages, des conditions météo surprenantes… De quoi attirer tous les passionnés du large ! Une course sportive et un très bon entrainement pour certains professionnels ou amateurs de courses Transatlantiques en vue d’autres grandes épreuves comme la Transquadra, le Figaro, la Route du Rhum, etc. On attend donc la participation de la classe Figaro et la flotte des Sunfast, cette course faisant partie de leur programme Méditerranéen. A noter que cette épreuve compte également pour le Championnat Méditerranée Offshore IRC. Rendez-vous donc sur la ligne de départ le 3 mars 2018 !

Certains peuvent dire « on l’a fait » !

A presque deux mois de l’épreuve, le responsable des régates de la Société Nautique de Saint-Tropez, Georges Korhel confie : « en tant qu’organisateur et directeur de course, notre plus grande récompense est de voir la satisfaction des équipages ou des solitaires qui, après l’arrivée, disent « on l’a fait !!». La méditerranée est souvent imprévisible, surtout à cette époque de l’année et nous essayons chaque année d’améliorer la gestion de la course en fonction de l’avis des concurrents possibilité de changement de parcours pendant la course, même parcours pour les doubles et les solitaires. Nous engrangeons ainsi une expérience d’organisateur qui nous permet d’être reconnus dans la gestion des courses au large. Les RSO (Règlementations Spéciales Offshore) sont maintenant bien comprises et sont importantes pour la sécurité de tous. Bon vent à cette 9eme édition. ».

Ce qu’ils ont dit en 2017:

Frank Paillet, Hokua 1er en solitaire (YC Londais)

La course a été difficile (en 2017) avec très peu de vent sauf en dernière partie. Le parcours est beau et même si ce fut très compliqué pour les solitaires, j’ai eu le plaisir du résultat (1er) pour ma première en solo ! !

Roland Montagny, Géroul 1er en Duo (SNPM- Seyne/Mer) « (en 2017) Je me suis régalé, la course était très variée avec du vent, de la pétole..Bref, une vraie course au large !! Je n’ai qu’un seul regret : ne pas avoir terminé en temps réel. A chaque fois nous avions creusé l’écart puis à chaque pétole, la course était relancée et la dernière, nous n’avons pas réussi à rattraper nos concurrents. L’organisation est parfaite et le parcours très bien. Le comité de course a bien fait de réduire le parcours pour les derniers compétiteurs en lice car après, il y avait baston. Pour nous, c’est aussi un bon galop d’essai pour la Transquadra! « 

Bastien de Brouwer, Xantus, 1er en équipage (SN de Saint-Tropez) « Cette course est une grande aventure pour les marins attirés par la course au large. Avec mon équipe franco-belge, nous avons effectué (en 2017) une course au coude à coude du début à la fin avec le Sister Ship (X-412) Patitifa avec des écarts de vitesse souvent minimes …même quand notre adversaire était devant, on ne se laissait pas abattre et on profitait de la moindre risée thermique. Bonne ambiance. L’accueil en mer et au ponton est chaleureux et il y a beaucoup de fair play.»

Pierre Quiroga, Skipper Espoir CEM 1er solitaire temps réel, 4ème compensé (Marseille) « Malgré des conditions météo compliquées en 2017, j’ai pris beaucoup de plaisir à prendre part au départ de cette course. L’accueil, la jauge, les échanges avec le comité de course se sont fait dans une excellente ambiance, l’état d’esprit autour de cette compétition est propice à l’échange, la rencontre et le partage d’expérience entre navigateurs à tous les niveaux ! Comme l’an dernier cette course marque la fin de mon programme d’entrainement en Méditerranée avant d’affronter l’atlantique et le circuit Figaro ! Le petit méditerranéen va essayer de se battre contre les Elies, Beyou, Dalin et autres pointures bretonnes »

Page évènement : Facebook https://www.facebook.com/auLargedeStTropez/

Inscriptions: http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/snst/evenements/au-large-de-saint-tropez/

Organisation :

Société Nautique de Saint-Tropez Nouveau Port- BP 72 83992 Saint-Tropez

Tel : 0033(0)4 94 97 30 54

Email SNST : info@snst.org

http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/

Facebook(s) SNST :

www.facebook.com/societenautique.desainttropez

 

Contact Presse SNST: Chloé de Brouwer

 

Visuel NOel2017

Fermeture pendant les fêtes

Le Club House du Pôle Voile légère (Canoubiers) sera fermé du 15 décembre 2017 au 15 janvier 2018. 

Le Club House du Pôle habitable (Parking du Port) sera fermé du 23 décembre 2017 au 2 janvier 2018.  

Toute l’équipe de la Société Nautique de Saint-Tropez vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année !!!

Raving Swan 1er IRCB

Voiles d’automne à Saint-Tropez : Clap de fin avec le mistral gagnant !

En présence de Jeanine Serra représentant la Municipalité de Saint-Tropez, André Beaufils, le Président de la Société Nautique de Saint-Tropez, a tenu à remercier les participants venus encore nombreux cette année avec près de 60 voiliers, les partenaires North sails, le Vignoble de Saint-Tropez, Pommery, Suzuki Marine ainsi que toute son équipe et les bénévoles en mer et à terre qui ont œuvré pour que cette 21ème édition se déroule au mieux. En compagnie de Jean-Pierre et Mireille Epoudry, de Jean-André Cherbonel du jury, le Président du Comité de course, Georges Korhel a ensuite énuméré les résultats établis sur une seule course courue la veille, samedi 11 novembre. Aujourd’hui avec l’avis de coup de vent annoncé de force 7 à 8, et du Mistral en prime, il était impossible de faire une régate dans ces conditions ». En IRCA, c’est Altaïr de Jean-Claude Cournand qui l’emporte devant Macaya de Marc Pons et Kolle Carrindus de Bernard Kolle. L’équipage de Jérôme Stubler sur Raving Swan termine en tête de son groupe IRCB devant ses adversaires également membres de la Société Nautique de Saint-Tropez ; Vito 2 de Gian Marco Magrini et Albator de Philippe Frantz.

Pour les classes HN Osiris, Mimi Team de Thierry Fernandez finit en tête du groupe HNA devant Espar II de Frédéric Rousseau et Petrel IV de Christophe Radais. En HNB, l’équipage de Michael Gentle sur Xanadu rafle la première place devant Nutella de Max Laout et Magician de Jacques Bureau.

ALTAIR 1er IRCA esparII 2emeHNA Kolle Carindus3emeIRCA MACAYA 2emeIRCA Magician 3eme HNB Mimi Team 1er HNA Nutella 2eme HNB Raving Swan 1er IRCB Vito2 2eme IRC B XANADU 1er HNB

 

visuelpk

Voiles d’automne 20 ans déjà

Créée en 1997 et ouverte aux voiliers disposant d’un certificat de jauge HN ou IRC, l’épreuve les voiles d’automne attire toujours autant de régatiers. Près de 60 voiliers participent aux courses. Le lieu, la convivialité à terre et l’organisation en mer en font un événement incontournable à cette saison. L’automne en Méditerranée offre généralement des conditions plus musclées avec un vent plus marqué. De quoi régaler les participants avides de sensations et de vitesse. C’est ainsi que les meilleurs voiliers jaugés en IRC se retrouvent lors de cette épreuve dont ce sera cette année la 21ème édition.
Si la météo et surtout le vent le permet, la course sera lancée dès 11h samedi 11 novembre avec une deuxième journée dimanche 12 novembre dès 11h.
Côté festivités, la SNST reçoit plus de 250 équipiers qui après les régates se retrouveront notamment lors de la traditionnelle soirée des équipages le samedi soir.
Une belle compétition à suivre avant la remise des prix dimanche 12 novembre à 17h.

DRAGON-Visuelweb

DRAGON GOLD CUP

Le parking et le Port de Saint-Tropez ne désemplissent pas ! Juste après le départ des Voiles de Saint-Tropez, c’est au tour de la prestigieuse Dragon Gold Cup* de faire son entrée dans le village ! Avec près de cent monotypes inscrits ; des Dragon*, c’est toute une logistique qui est mise en place avec le stockage des remorques, la mise à l’eau des bateaux, les emplacements, la confirmation des inscriptions, la distribution des instructions de course, la pesée des équipages, le contrôle des bateaux, etc. avant les premières courses dimanche 15 octobre qui se poursuivront jusqu’au 20 octobre inclus. Une dizaine de pays sont en lice pour six jours de régate dans le Golfe de Saint-Tropez. A bord de ce voilier racé de 8,90 mètres, ex série olympique mais toujours dans le vent, se trouvent les meilleurs de la série et de nombreux marins professionnels. Du très haut niveau et une belle compétition à suivre dans le Golfe de Saint-Tropez.

* Présentée en 1937 par les membres de la Conférence des Clubs et du Yacht Club de Clyde dans le but de rassembler lors d’une épreuve autant de concurrents de différentes nationalités que possible dans un esprit amical, la prestigieuse Dragon Gold Cup soufflera cette année ses 80 bougies à Saint-Tropez ! Après le 75ème anniversaire des Dragon en 2004 qui a réuni 260 unités et le championnat d’Europe en 2009 avec 100 voiliers, la Société Nautique de Saint-Tropez, avec le soutien de BMW, Turquoise, le Vignoble de Saint-Tropez, Calsberg et Pommery, a une fois de plus répondu à l’appel de l’IDA (International Dragon Association) et l’Association Française des Dragon pour organiser cette compétition historique. Après Palma, ce sera seulement la deuxième fois que la Gold Cup est courue en Méditerranée.

* Le Dragon, un voilier de choix

Dessiné par l’architecte naval norvégien Johan Anker en 1929, ce voilier à la carène fine et au pont dégagé est taillé pour une utilisation sportive avec à bord 3 ou 4 équipiers. Initialement en bois et un peu onéreux, ce bateau est apprécié des têtes couronnées avant de devenir série olympique. De nos jours, le Dragon est produit avec une coque en plastique et 3000 exemplaires naviguent à travers le monde. Il se fabrique actuellement 40 à 50 Dragon par an (principalement dans 4 chantiers), ce qui pour une série qui a près de 80 ans est remarquable et beaucoup de séries plus récentes aimeraient atteindre ce chiffre.

La classe des Dragon est très certainement une des séries les plus actives et dynamiques au monde et, en quillards de sport, elle fait largement la course en tête. Ainsi au dernier Championnat de France, 62 Dragon étaient présents. De même, la France a organisé trois épreuves différentes avec à chaque fois plus de 100 Dragon au départ. Pour éviter la course à l’armement, mylar, kevlar et carbone sont des matériaux interdits. Ainsi, lorsqu’un chantier sort un modèle légèrement plus rapide, immédiatement la jauge s’adapte pour permettre aux anciens bateaux de se remettre à niveau, tout en respectant une stricte monotypie. Le Dragon est un voilier très technique et très complexe. Relativement peu toilé pour son poids, il ne faut jamais l’arrêter. Pour cela, le barreur doit être extrêmement attentif et concentré et ses équipiers disposent de plus de 32 taquets, soit plus de 32 points à contrôler et à régler en permanence. Extrêmement marin, il n’est pas rare de voir naviguer des Dragon par plus de 28 nœuds de vent.

Programme :

Vendredi 13 octobre
8h-18h: Inscription, pesée de l’équipage, mesure, inspection des bateaux et des voiles, grutage

Samedi 14 octobre 8h-12h: Inscription, pesée de l’équipage, mesure, inspection des bateaux et des voiles, grutage à 12h: Tous les bateaux doivent être à l’eau

Dimanche 15 octobre 8h00-10h00: Enregistrement, mesure et inspection des bateaux et des voiles 9h30: briefing des skippers 12h00: Mini course d’entrainement 13h00: Courses (premier signal d’avertissement) 18h00: Soirée boisson et pâtes

Lundi 16 octobre 10h00: briefing des skippers 13h00: Courses (premier signal d’avertissement) 18h00: Soirée boisson et pâtes

Mardi 17 octobre 10h00: briefing des skippers 13h00: Courses (premier signal d’avertissement) 18h00: Soirée boisson et pâtes

Mercredi 18 octobre 09h00 : réunion des propriétaires (Club House)
10h00: briefing des skippers 13h00: Courses (premier signal d’avertissement) 18h00: Soirée boisson et pâtes

Jeudi 19 octobre 10h00: briefing des skippers 13h00: Courses (premier signal d’avertissement) 20h00: Dîner des équipages

Vendredi 20 octobre 9h00: briefing des skippers 11h00: Course (dernière course max 13h00) Grutage juste après la dernière course 19h00: Remise de prix

Six courses sont prévues pour la Dragon Gold Cup. Deux courses par jour peuvent être courues si le Comité de course en décide ainsi, mais il n’y aura pas de course d’avance sur le programme. Le dernier jour de la régate, aucun signal d’avertissement ne sera émis après 13h. L’autorité organisatrice et / ou le comité de course se réservent le droit de modifier le programme.

 

 

IMG_7856

Clap de fin pour le Trophée Pourchet

Week-end parfait pour le Trophée Pourchet !

Répartis en trois groupes, près de trente voiliers ont participé au Trophée Pourchet 2017, un événement estival incontournable pour les régatiers du Golfe de Saint-Tropez !
Plus de cent cinquante régatiers ont ainsi bénéficié de deux belles journées de régates ensoleillées, samedi 19 août avec un bon vent de 20 à 25 nœuds et dimanche 20 août avec un plus faible vent. Parallèlement, il s’agit également d’un rendez-vous estival pour les membres de la Société Nautique de Saint-Tropez qui se réunissent autour d’un bon repas.

Tous les ingrédients étaient de la partie ! Plaisir de la navigation sur l’eau, festivité à terre, le principe même du Trophée Pourchet initié il y a environ vingt ans par la famille du même nom. Une belle occasion de se retrouver en famille et entre amis !
Présidé par Mireille Epoudry, le comité de course a pu donc lancer deux belles courses dans le Golfe de Saint-Tropez. Lors de la remise des prix, André Beaufils a remercié tous les bénévoles et son équipe en mer et à terre ainsi que les concurrents sans qui la régate ne pourrait exister. Il a ensuite laissé la parole à un « invité surprise », Monsieur Robert Pourchet qui, ne pouvant se déplacer suite à une chute, a laissé un message audio émouvant que tout le monde a pu entendre. « Je vous fais confiance ainsi qu’à mes enfants pour faire perdurer ce Trophée Pourchet dans le même esprit familiale et amical. J’espère bien vous retrouver l’année prochaine et profiter encore un peu des beaux locaux de la Société Nautique de Saint-Tropez »
Jean-Pierre et Mireille Epoudry ont ensuite remis les Trophées aux vainqueurs. En IRC, c’est un équipage anglais et maximois sur CREME ANGLAISE qui s’est imposé devant FLAWLESS VII de Philippe Cospain et MACAYA de Marc Pons.

Pour le groupe HN1, PETREL IV de Christophe Radais remporte la course devant BALTHAZAR de Jean-Paul Perret et LE PETIT PRINCE de Jean-Michel Gobba.

En HN2, c’est l’équipe de Guy Curnillon sur CACHOU qui termine en tête devant OUANGABAY 3 de Jean-Louis Gonnet et IEMANJA 2 avec Annie Maury.

Une très belle édition qui en appelle beaucoup d’autres encore…. Prochain rendez-vous nautique ; « Hydrocontest » qui se déroulera du 4 au 10 septembre 2017. Une manifestation qui rassemblera les étudiants de trente grandes écoles internationales autour de conceptions aussi futuristes qu’écologiques…Avec un concours et une compétition sur l’eau, il s’agit d’un bel enjeu pour les étudiants ingénieurs qui réalisent ainsi les bateaux de demain…