Bailli de Suffren-MBA_3297

TBS 2018 – de Porto Rotondo à Trapani

XVII Trophée BAILLI de SUFFREN PORTO ROTONDO/TRAPANI

Lionel Péan : « Les conditions étaient parfaites pour le départ de la deuxième étape de 233 milles vers Trapani donné par Nanni ONO directeur sportif du Yacht Club de Porto Rotondo avec un vent de Nord 12nds qui permis à la flotte de sortir du Golfe rapidement au vent de travers.

HERMITAGE et ECBATANE mènent alors la flotte.

Passé le premier cap, les spis fleurissent et le vent pousse la flotte en route directe vers la Sicile.

En début de soirée le vent forcit et les options se dessinent entre ceux qui choisissent le large (EUGENIA V, HERMITAGE, LUNA NUOVA) afin d’éviter les calmes du dévent de la Sardaigne et ceux qui restent au plus près de la route directe.

La nuit est parfaite la flotte navigant à bonne allure au portant sous la pleine lune et les jeux des dauphins. TIOGA of HAMBURG, casse sa drisse de voile de portant, l’équipage de Peter Tess réussit à tout récupérer, mais sans cette voile bien nécessaire dans cette étape décide d’abandonner.

Dès le lever du jour le vent commence à mollir pour tous et que ce soit à l’Est ou sur la route directe, il faut se battre pour arracher quelque vitesse aux faibles risées sous un soleil implacable. Sur HERMITAGE un parasol non déclaré à la jauge est installé pour protéger le barreur.

Finalement en fin d’après midi le vent rentre comme prévu du Sud Ouest quasiment au même moment pour toute la flotte donnant l’avantage au groupe de la route directe menée par STIREN et ECBATANE.

Les calmes auront eu raison de deux bateaux MOWGLI 1965 et BEG-HIR qui rejoindrons Trapani en utilisant le moteur.

STIREN d’Oren NATAF gagne à nouveau en temps réel et compensé et crée le break avec le reste de la flotte classique devant EUGENIA V, HERMITAGE.

ECBATANE d’Alain MONNIER signe aussi un doublé devant LUNA NUOVA et TAOS.

Bien accueilli à la marina VIENTO di MAESTRALE qui nous installe au quai d’honneur du port de TRAPANI, les équipages profitent de cette belle escale Sicilienne ou l’histoire maritime et la culture en font un parfait écrin dans l’esprit du Bailli de SUFFREN. »

 

 

departTBS2018-2

Première étape du TBS à Porto Rotondo

De Lionel Péan, Président du Marenostrum Racing Club à Porto Rotondo

« La première étape  fût marquée par des calmes et vents variables.

Une mer chaotique dès samedi soir a brisé les espoirs de conquête de nombreux concurrents qui décidaient de sauvegarder le matériel et abandonnaient pour faire route au moteur.

Seuls les 4 plus opiniâtres ont franchis la ligne d’arrivée à Porto Rotondo en Sardaigne devant le beau yacht club de Porto-Rotondo qui nous reçoit sur son quai d’honneur.

Le vent a donné du fil à retordre car une dépression orageuse positionnée au sud de la Corse soufflait le chaud et froid sur la course avec moultes transitions passant à chaque fois par des pétoles voir des risées à 30 nœuds vers Figari avec un ciel et une mer de plomb et des contrastes sur le relief Corse sous les éclairs.

Avant le résultat on saluera les belles prises des concurrents pêcheurs qui ont fait le plaisir de tous à l’occasion d’apéritifs Collectifs à bord des bateaux et notamment à bord de notre concurrent Congolais “BEG-HIR’ de Jean-Jacques VITOUX.

On salue donc pour cette première étape du XVII Trophée Bailli de Suffren la victoire d’AMAZON d’Olivier Pecoux devant le tenant du titre multi récidiviste “STIREN” de Nataf OREN en Classique.

Chez les modernes, “ECBATANE’ d’Alain Monnier l’emporte devant “TIOGA OF HAMBURG’ de Peter Tess.

Ce soir (26 juin) aura lieu la fameuse soirée Blanche du Yacht Club de Porto-Rotondo, avant que la flotte reprenne la mer pour Trapani mercredi 12h.

Après une escale à Porto Rotondo ce joli petit port de la côte nord de la Sardaigne ou la course est parfaitement reçue par le Yacht Club, la flotte reprend la mer le 27 juin vers Trapani en Sicile.

La tradition oblige, Roberto Azzi le président du YCPR en présence de Luigi Dona Dalle Rose le fondateur du port et du yacht club, sous une organisation parfaite de Nanni Ono, ont reçu l’ensemble des participants pour une soirée Chic et Blanche dans les salons du club.

Au cours d’un diner digne d’un grand chef, la remise des prix de la première étape à célébré la victoire d’AMAZON d’Olivier Pecoux président du Yacht Club Atlantique pour les classiques et d’ECBATANE d’Alain Monier pour les Esprit tout en saluant  STIREN et TIOGA of HAMBURG qui eux aussi ont fini la première étape à la voile.

Cette deuxième étape, redoutée par tous à cause de ses calmes historiques, semble suffisamment ventée pour que la flotte puisse rallier dans de bonnes conditions La marina Maestrale di Viento à Trapani ou la flotte est attendue à partir de demain soir tard pour les plus rapides.

Le départ est donné à 12h et la conquête du « Sabre de l’Amiral SATAN » reprend donc ses droits!

 

IMG_0957

Le Trophée de Bailli de Suffren en route vers Malte !

Facebook de l’épreuve: https://www.facebook.com/TropheeBaillideSuffren2001/

Suivi de la Course : http://yb.tl/baillidesuffrentrophy2017

Cette course-croisière de yachts de tradition est devenue au fil des ans un rendez-vous incontournable! Un symbole de choix: le Trophée Bailli de Suffren et une belle récompense : le sabre du Bailli. Il s’agit de la seule régate au large avec des voiliers classiques et de tradition en Méditerranée, et depuis un an les modernes.
Avec un nouveau Président à la barre du TBS, Lionel Péan, ce 17e millésime capitalise sur le succès de la dernière édition en en reprenant les mêmes ingrédients : un dîner assis « de style », la veille du départ, au son de la formation de jazz de la flotte de la Marine nationale de Toulon, réunissant à Saint-Tropez, sur le môle Jean Réveille, armateurs, personnalités et invités en blazer & pantalons blancs, soirée suivie, dès le lendemain, d’un départ pour l’aventure, destination : Malte, et quelques étapes festives en Sardaigne et en Sicile.

jl-Chaix--rolex--15

La Rolex Giraglia est là !

Chaque année, la Rolex Giraglia ouvre la saison des régates en Europe. Du vendredi 8 au samedi 26 juin près de 2500 marins se réuniront pour participer à la plus ancienne et emblématique course au large en Méditerranée. Grande classique connue de tous les marins du monde, elle incarne les valeurs chères à Rolex : le respect et l’esprit d’équipe.

TROIS COURSES EN UNE

La Rolex Giraglia se décline en plusieurs courses : elle combine une régate de nuit de Sanremo à Saint-Tropez, une série de courses côtières se déroulant à Saint-Tropez et « la Giraglia », la célèbre course au large de 241 milles nautiques entre Saint-Tropez et Gênes via l’îlot qui a donné son nom à la course.

La 66e édition débutera le vendredi 8 juin 2018.

Programme

◦Régate de nuit : Vendredi 8 juin / Sanremo > Saint-Tropez

◦Régates côtières : Du dimanche 10 au mardi 12 juin / Baie de Saint-Tropez

° Remise des prix courses côtières : mardi 12 juin à Saint-Tropez

◦Course au large : Mercredi 13 juin / Saint-Tropez > Rocher de la Giraglia > Gênes

◦Remise des prix : Samedi 16 juin / Yacht Club Italiano à Gênes

TRADITION MÉDITERRANÉENNE

Née en 1953, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, cette compétition a été créée dans le but de rétablir de bonnes relations entre l’Italie et la France. Depuis, cette fête nautique en Méditerranée attire régulièrement quelque 2500 membres d’équipage professionnels et amateurs provenant d’Europe et d’ailleurs.

UN ESPRIT D’ÉQUIPE

Née d’une rencontre entre les présidents du Yacht Club Italiano et du Yacht Club de France dans un bistro parisien, la compétition est toujours organisée conjointement par des yacht clubs issus des deux pays. Aujourd’hui, la Société Nautique de Saint-Tropez et le Yacht Club Italiano, deux partenaires prestigieux de Rolex, font perdurer le même esprit de fraternité et d’amitié qui a inspiré la création de la course, dont Rolex est devenue Sponsor Titre en 1998. Depuis, la Rolex Giraglia a évolué en un rendez-vous international de renom.

UNE COURSE LÉGENDAIRE

Les trois régates côtières dans la baie de Saint-Tropez se tiendront du 10 au 12 juin. Elles permettent aux équipages de se rencontrer en amont de la course au large dans une ambiance décontractée mais sportive.

 

La course au large, point d’orgue de la Rolex Giraglia, sera lancée le mercredi 13 juin. Cette épreuve intense ne laisse pas de place à la moindre erreur. Les équipages doivent savoir naviguer avec précision, prendre rapidement les bonnes décisions et faire preuve d’un esprit d’équipe hors pair. L’îlot de la Giraglia, qui a donné son nom à la course, est devenu un symbole dans le monde de la voile, à l’image du rocher du Fastnet, des Organ Pipes et du Stromboli. Impressionnant récif doté d’une crête dorsale, la Giraglia est l’extension nord du cap Corse.

DES EXPLOITS QUI FORCENT LE RESPECT

De nombreux équipages ont tenté de battre le record, mais en soixante ans, depuis la très célèbre photo-finish de la course inaugurale de 1953, qui a vu les bateaux EA (Italie) et Amity (France) franchir la ligne d’arrivée en même temps, seuls six d’entre eux y sont parvenus. Si les équipages des voiliers les plus rapides ont pour principal objectif de franchir la ligne d’arrivée en premier et de remporter le trophée Rolex et une montre Rolex, la victoire la plus prestigieuse reste celle en temps compensé par un handicap. L’équipage qui remporte ce succès se voit remettre le trophée Rolex Challenge et une montre Rolex.

En 2017, Vadim Yakimenko et son équipage composé de navigateurs russes pour la plupart ont triomphé sur le TP52 Freccia Rossa. Le record enregistré pour la course au large de la Rolex Giraglia est de 14 heures, 56 minutes et 16 secondes, établi en 2012 par Esimit Europa 2, le Maxi de 100 pieds d’Igor Simčič.

UN SUCCÈS DURABLE

L’attrait de la Rolex Giraglia tient à sa diversité – des courses variées et exigeantes, des voiliers et des équipages provenant du monde entier et, en marge des courses, des activités agréables se déroulant dans un cadre idéal. Marquée plus que jamais par ses principes fondateurs – esprit d’équipe et respect –, la Rolex Giraglia bénéficie d’une excellente réputation, considérée comme l’une des compétitions à la voile les plus complètes en Méditerranée. Au cours des vingt dernières années, des voiliers issus de huit pays ont gagné la course au large de la Rolex Giraglia.

 

IMG_0243

Régate des Bravades sous le soleil exactement

Répartis en trois groupes, 31 voiliers ont participé à la régate des Bravades ce dimanche 20 mai 2018.

Sous la houlette de Jean-Pierre et Mireille Epoudry du Comité de course, les concurrents ont effectué un parcours dans le Golfe de Saint-Tropez avec tous les ingrédients nécessaires, du soleil et un bon petit vent !

Lors de la remise des prix, Françoise Bougeard du conseil d’administration de la SNST a remercié tous les concurrents ainsi que les partenaires et les bénévoles.

En IRC, MIDI VOILES de Michel Delsemme (SN Saint-Tropez) l’emporte suivi de MACAYA de Mac Pons et EXPRESSO 2 de Guy Claeys. EN HNA, DIONE de Joël Seckler et Alex Brion (SNST) finissent premiers devant les maximois BALTHAZAR de Jean-Paul Perret et PADEMA de Philippe Sommerer. En HNB, MIMI TEAM de Daniel Fernandez l’emporte devant OUANGABAY 3 de Jean-Louis Gonnet (SNST) et BANDIT de Cesar Chuffart (SNST).

Classement général : http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/snst/wp-content/uploads/Resultats-1.pdf

IRC HNB HNA

afbravade2018WEB

La régate des Bravades le 20 mai 2018

Depuis plusieurs décennies, à l’occasion de la traditionnelle Bravade de Saint-Tropez, la Société Nautique organise la « régate des Bravades ». Ouverte à tous les voiliers jaugés HN ou IRC, elle reste néanmoins l’épreuve des tropéziens.
Une vingtaine de bateaux sont d’ores et déjà inscrits à l’épreuve et vont se mesurer sur des parcours côtiers dans le Golfe de Saint-Tropez.
Comme toutes les régates organisées par la Société Nautique de Saint-Tropez, l’annonce des résultats, le cocktail dinatoire et la remise des prix demeurent un moment de réjouissances et de convivialité !

CACHOU

L’équipe CACHOU remporte la Golf Voile Cup 2018 !

Lors du week-end des 12 et 13 mai 2018, des joueurs de Golf et les régatiers répartis sur douze voiliers se sont à nouveau réunis pour la 5ème édition de la Golf Voile Cup.
Accompagnés par des conditions idylliques, les équipes mixtes, voileux et golfeurs, se sont défiés sur le parcours de dix-huit trous du Golf Club de Beauvallon sous les règles du Scramble. Les concurrents se retrouvaient le soir-même pour une soirée au restaurant du Golf Club de Beauvallon. Le lendemain, ce fut une toute autre météo avec des grains et de bonnes averses pour l’épreuve de voile. Sous la houlette de Jean-Pierre Epoudry, les équipages ont pu effectuer une course rapide avant la remise des prix à la Société Nautique de Saint-Tropez en fin d’après-midi. Avec le cumul des points entre l’épreuve de Golf et de Voile, c’est l’équipage de Guy Curnillon sur CACHOU avec Michel Lapeyre, Gérard Billet, Claude Rodet (1er au Golf et 2ème Voile) qui l’emporte devant l’équipe sur IEMANJA 2 de Jacques et Annie Maury avec Shelley Reinarz, Bernd Fritz, Franz Jans (2ème Golf et 3ème Voile). Troisième, l’équipe MOUSS MOUSS de Jean-Pierre Goutal avec Xavier Crignon, Werner Kuefner, Robert Simon (5ème Golf et 1er Voile). Pas loin derrière, l’équipe FIDJI de Anthony Amster avec Laurent Rocchetti, Jean Jacques Papa, Jeanne Debreux qui ont terminé 4ème au combiné (3ème au Golf à égalité de points avec l’équipe de XANTUS.
Lors de la remise des prix, en présence de Shelley Reinarz, présidente du Golf de Beauvallon, de Tony Oller, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez, du comité de course Voile présidé par Jean-Pierre Epoudry et de Valérie Loiselle de la Bijouterie Schaming, les six premiers ont reçu des paniers garnis des Maitres Vignerons de Saint-Tropez et un tirage au sort a permis aux participants de recevoir des lots somptueux comme plusieurs bons au restaurant du Golf de Beauvallon, une nuit pour deux personnes au Byblos pendant les Voiles de Saint-Tropez. Le prix de la meilleure approche sur le trou n°5 au Golf a été décerné chez les hommes à Michel Bonucci du bateau JADE et chez les femmes à Nicole Belissent du bateau LADY JO. Ils ont remporté un joli bracelet Albanu offert par la Bijouterie Schaming.
L’alchimie Golf Voile fonctionne à merveille et nul doute que la 6ème édition en 2019 rassemblera encore de nouveaux adeptes ou curieux pour les deux disciplines!!!

afficheGolfVoileCup2018WEB

Place à la Golf Voile Cup les 12et 13 mai

Organisée par la Société Nautique de Saint-Tropez, le Golf Club de Beauvallon, la « Golf Voile Cup » est une épreuve originale qui allie deux sports : la Voile et le Golf. Un bon moyen de découvrir si ce n’est déjà fait une autre discipline avec aucun autre enjeu que le plaisir d’y participer! Le principe consiste à faire se mesurer, sur un parcours de golf puis sur un parcours de régate, des équipages mixtes, quel que soit le niveau des uns et des autres. Les voiliers comprendront au moins 4 équipiers. Tous les golfeurs, quel que soit leur niveau, sont admis mais seuls 4 membres, inscrits spécifiquement, prendront part effectivement au parcours de Golf sous les règles du scramble. Les épreuves se dérouleront le samedi 12 mai avec un parcours de golf à Beauvallon (Grimaud) et le dimanche 13 mai avec une épreuve de voile dans le Golfe de Saint-Tropez. Les meilleurs recevront des prix venant de la Bijouterie Schaming. Comme l’année précédente, un tirage au sort permettra aux concurrents de remporter de très beaux lots !

 

Programme :

Lundi 15 au Vendredi 19 Mai :

9h00-18h00 : Confirmation des inscriptions  et remise des documents à la SNST

Samedi 12 Mai :                       

Dès 8h30 : Parcours de Golf selon les règles du « scramble à 4 » au Golf Club de Beauvallon

20h00 : Cocktail dinatoire (pour les participants- sur invitation)

 

Dimanche 13 Mai :

10h45 : Briefing obligatoire par VHF Canal 77 sur l’eau

11h : Signal d’avertissement: parcours côtier

18h : Remise des Prix à la Société Nautique de Saint-Tropez (pour les participants – sur invitation)

 

 

PremiersEPOQUE

Djinn, Maria Giovanna, Cerf-Volant et Moonbeam III vainqueurs des Dames 2018

Décidemment, Eole joue des tours aux Dames de Saint-Tropez, l’événement phare pour les navigatrices et le début de saison pour les voiliers de Tradition. Pour la seconde année consécutive, il n’y a pas eu de courses validées mais à l’inverse du Mistral en 2017, cette année le vent a oublié de se lever ! Samedi, la Présidente du Comité de course, Michelle Urando, a pourtant tout tenté pour lancer au moins une petite course, en vain. Le lendemain, la « pétole » comme on dit dans le sud l’a emporté laissant à quai la quinzaine de voiliers au Port et la centaine de régatières. Mais à Saint-Tropez rien ne gâche la fête et le comité de course de la Société Nautique de Saint-Tropez avec la boule tropézienne ont improvisé un concours de boule, place des Lices afin de départager les concurrentes.

Un autre sport que la régate mais tout aussi tactique et très disputé ! Les joueuses ne se sont pas fait de cadeaux. A égalité de points, avec le dernier jeu gagnant c’est l’équipage du voilier Djinn de Saint-Tropez qui l’emporte devant l’équipe de Maria Giovanna.

Pour le classement final, les voiliers ont été séparés en deux catégories. Ainsi, chez les Classiques, Maria Giovanna de Chantal Sauvan finit premier devant Cerf-Volant de Anne-Dominique Paquin et Arcadia avec Chantal Raynaud de Prigny. Du côté du groupe Epoque, Djinn de la famille Gibert de Saint-Tropez l’emporte devant le fameux plan fife Moonbeam III de Gerlach Cartens et Pandora dont ce fut la première régate. A noter que ce joli cotre aurique de 1907 originaire de Norvège racheté cette année par Michael Schmidt est désormais en Méditerranée et sera dorénavant sur les lignes de départ.

Toutes classes confondues, le sloop tropézien Cerf-Volant termine premier. Lors de la remise des prix en présence de Frank Boumendil, adjoint à la Ville de Saint-Tropez, le nouveau Président de la Société Nautique de Saint-Tropez, Tony Oller, a tenu à remercier tous les participants avec 82% de femmes à bord, les bénévoles, la boule tropézienne, le partenaire Loro Piana avant de remettre un nouveau prix, celui de l’équipage qui mettait la meilleure ambiance ! Les nombreuses équipières de Moonbeam III toutes vêtues de tutus classiques et aux chorégraphies travaillées ont partagé leur entrain, leur humour et leur bonne humeur contagieuse… Le voilier est donc invité à la 9ème édition en 2019 avec on l’espère près de 100% des femmes à bord des voiliers de Tradition !  

 

Classement DAMES DE SAINT-TROPEZ 2018: Toutes classes confondues : CERF VOLANT de 1975 (1964)

Groupe EPOQUE

  1. DJINN de 1934
  2. MOONBEAM III de 1903
  3. PANDORA de 1907
  4. LULU de 1897
  5. BRISEIS de 1931
  6. ALGUE de 1948
  7. MANITOU de 1937
  8. SKYLARK de 1937

Groupe CLASSIQUE :

  1. MARIA GIOVANNA de 1969
  2. CERF VOLANT de 1975
  3. ARCADIA de 1969
  4. RATAFIA de 1967
  5. HILARIA de 1966
  6. ST CHRISTOPHER de 1968

 

 

 

ArchiveDames-2017-D.Ravello

Dames de Saint-Tropez : Top départ pour les filles de la Mer

La 8ème édition des Dames de Saint-Tropez s’apprête à s’élancer ! Aujourd’hui, vendredi 4 mai 2018, après la confirmation des inscriptions au Club House de la Société Nautique de Saint-Tropez, les concurrentes se retrouveront autour du pot de l’amitié le soir avant de s’affronter dans le Golfe de Saint-Tropez dès demain pour deux jours de régates. En lice, avec quelques annulations de dernière minute, quinze voiliers de Tradition avec pour chacun une histoire à raconter. A bord de ces unités d’exception dont certains sont centenaire, se trouvent essentiellement des femmes de tout âge et de tout horizon géographique et professionnel. Vainqueurs des années précédentes, les équipières des voiliers Moonbeam III de 1903, Manitou de 1937, Djinn de 1934, Lulu de 1897 ou Maria Giovanna de 1969 comptent bien à nouveau remporter l’épreuve face à de nouveaux venus comme par exemple Algue de 1948, Arcadia de 1969, Briseis de 1931, Hilaria de 1966, Pandora de 1907. Sous le contrôle d’un Comité de course essentiellement féminin mené par Michelle Urando, les voiliers seront répartis en deux groupes, les classiques et les époques prendront le même départ dans le Golfe de Saint-Tropez à midi samedi 5 mai et 11h, dimanche 6 mai. A terre, les spectateurs pourront admirer les voiliers et leurs drôles de dames devant la Statue du Bailli de Suffren. La rivalité en mer cèdera la place à la festivité à terre avant la remise des prix dimanche 6 mai 2018.

 

 

Cerf Volant : une fille de la mer dans la lignée tropézienne

Pour la deuxième fois, le voilier Cerf Volant participera à l’épreuve. Sa nouvelle propriétaire depuis 2015, Anne-Dominique Paquin n’est pas peu fière de son histoire et de ses origines familiales. En effet, son arrière-arrière-grand-père maternel est Annibal Berard, capitaine au long cour à Saint Tropez qui a eu un comptoir à Zanzibar (une porte à son nom se trouve en face de la mairie et son histoire est exposé au musée de la Citadelle). Son grand-père maternel Joseph Bernard, notaire à Saint- Tropez a été Maire de Ramatuelle dans les années 1900 puis Maire de Saint Tropez avant la guerre. Membre de la nautique de Saint Tropez de l’époque vers 1910 avec son bateau LE SATANIC, il avait remporté pas mal de régates. Plus tard son père qui était aussi membre du Club tropézien a eu un coup de foudre en 1968 pour une goélette de 1900. C’est ainsi que naturellement Anne –Dominique a repris le virus nautique. Même si elle n’a fait que peu de régates notamment en dériveur à la Sarriette (le centre de voile de la plage de Pampelonne (à l’époque à côté du club 55 …), elle a toujours navigué, jeune sur dériveur et ensuite en plaisance. Son goût des bateaux classiques a perduré et elle a acquis Cerf volant, un day boat, prototype du chantier des Baux de 1964 (même si sa carte mentionne une date postérieure). Elle apprécie beaucoup l’épreuve « Les Dames de Saint-Tropez me séduit par ses caractéristiques : les femmes à bord (peut-être un peu de féminisme), des bateaux classiques (leur beauté) ; les petits bateaux acceptés et ce n’est pas une régate de professionnels. En tout cas, personne se prend la tête. Mon équipage est composé d’amies : Genevière Rebufat et Patricia Karmel comme l’année dernière »

 

Programme prévisionnel :

Vendredi 4 Mai

9h00 à 18h00 Confirmation des inscriptions

19h : pot de bienvenue

 

Samedi 5 Mai

12h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

20h00 : Soirée des Equipages

 

Dimanche 6 Mai

11h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

17h00: Remise des Prix

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/DamesdeSaintTropez/