Dragon-Saint-Tropez-Archive2017

BELLE ENTREE POUR DRAGON SAINT-TROPEZ 2018

BELLE ENTREE POUR DRAGON SAINT-TROPEZ 2018
Ce mercredi 17 octobre 2018, place à la compétition pour les Dragon avec au programme quatre jours de régates dans le Golfe de Saint-Tropez jusqu’à samedi inclus ! Les vingt-quatre équipages de huit nationalités différentes se sont retrouvés ce matin à la Société Nautique de Saint-Tropez pour le briefing avant d’entamer la première journée de course. Avec un vent de 8 à 20 nœuds d’Est, Nord Est, la Présidente du Comité de course, Michèle Urando a pu lancer trois belles courses au fond du Golfe de Saint-Tropez. Au terme de trois manches très disputées, c’est l’actuelle équipe championne du monde en Dragon, le TUR 1212 PROVEZZA avec à bord le britannique Andy Beadsworth qui s’impose devant le GER 1205 MEERBLICK barré par Otto Polhmann et le GBR 422 HEUSCHRECKE mené par Dmitri Bondarenki à égalité de points avec le RUS 35 SUNFLOWER barré par Victor Fogelson.
Mais à ce stade, rien n’est joué car le groupe reste assez homogène et il reste encore trois jours de régates avant la remise des prix fixée samedi 20 octobre à 16h30.

Les meilleurs de la série sont là
Les ténors de la série ont répondu présents à l’appel comme l’actuelle équipe championne du monde Dragon 2017, Andy Beadsworth, Ali Tezdicker et Simon Fry. Ils sont confrontés à l’équipe de Dmitri Bondarenki, Vadim Statsenko et Alexander Shalagin qui a remporté les régates royales en septembre et qui sont à bord cette fois du Dragon GBR 422 HEUSCHRECHE construit par Pederson & Theusen et fraichement restauré. En lice également, la seule femme à la barre qui a déjà remporté l’épreuve à Saint-Tropez, Gavia Wilkinson Cox ou encore Bruno Jourdren, navigateur français de renom sur le FRA 422, « Corto III » avec Xavier Dagault et Denis Charvos.
Sans oublier l’équipe de Ron James magnifique Dragon en bois, FEI LIN’S FLIRTATION qui a remporté l’étape à Grau du Roi en septembre dernier.
A noter la présence d’un équipage américain sur le GBR 789 BEAR barré par Mike Breivik.

PROGRAMME PREVISIONNEL
Lundi 15 Octobre :
9h00-18h00 : Accueil et confirmation des inscriptions
14h00 – 18h00 : mise à l’eau des voiliers (sur rendez-vous).

Mardi 16 Octobre :
10h00 – 18h00 : Mise à l’eau des voiliers
9h00-18h00 : Accueil et confirmation des inscriptions

Mercredi 17 Octobre :
9h00 : Briefing des équipages
11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses à suivre (3 possibles).
Happy hour pour les participants après la régate à la SNST

Jeudi 18 Octobre :
11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses à suivre (3 possibles).
Happy hour pour les participants après la régate à la SNST

Vendredi 19 Octobre :
11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses (3 possibles).
20h00 : Soirée des équipages.

Samedi 20 Octobre :
11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses (3 possibles).
Vers 15h00 : Retour au port et grutage
16h30 : Remise des Prix.
Pas de signal d’avertissement après 14h30.
Pas de grutage avant 14h00.

IMG_0330

Le Dragon va se déployer à Saint-Tropez

Après une très belle 20ème édition des Voiles de Saint-Tropez qui a réuni près de 300 voiliers dans une ambiance sportive et festive, c’est au tour d’un joli monotype de série, ancienne classe olympique de refaire son entrée à Saint-Tropez, et ce, pour la 15ème année. Le Dragon est certes un voilier plus petit que ceux que l’on croise lors des Voiles mais ce bateau est loin d’être modeste. C’est le « voilier roi », un voilier historique, racé et très technique !  Depuis 2004, venus de différents pays du monde, les marins, plus ou moins aguerris, se disputent ce championnat des Dragon à Saint-Tropez au mois d’octobre.
L’année dernière, organisée exceptionnellement à Saint-Tropez, la Gold Cup Dragon en 2017 avait réuni une centaine d’unités.
Ce sera plus calme cette année mais tout aussi compétitif avec pour l’heure vingt-trois unités de dix nationalités inscrites à l’épreuve.
A bord, trois équipiers avec les meilleurs de la série vont se mesurer sur le plan d’eau tropézien pendant quatre jours de régate du 17 au 20 octobre inclus. Une belle compétition à suivre dans le Golfe de Saint-Tropez avant la remise des prix fixée samedi 20 octobre à 16h30. 

 

 

UN PETIT QUILLARD ELEGANT ET SPORTIF

Né en 1928 en Scandinavie sur des plans du Norvégien Johan Anker, le Dragon, tout en bois à l’époque, a très tôt séduit les amateurs de voile comme certaines personnalités du gotha international. Il est même devenu série olympique de 1948 à 1972. Exigent et sensible aux réglages (avec 32 taquets), le quillard requiert trois à quatre équipiers attentifs à bord.
Même si aujourd’hui, les coques sont en polyester et en fibre de verre, les règles de construction demeurent strictes. Ce qui permet à toutes les unités « classique » et « moderne » de se mesurer en temps réel.


PROGRAMME PREVISIONNEL

Lundi 15 Octobre :

9h00-18h00 : Accueil et confirmation des inscriptions

14h00 – 18h00 : mise à l’eau des voiliers  (sur rendez-vous).

Mardi 16 Octobre :

10h00 – 18h00 : Mise à l’eau des voiliers

9h00-18h00 : Accueil et confirmation des inscriptions

Mercredi 17 Octobre :

9h00 : Briefing des équipages

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses à suivre (3 possibles).

Happy hour pour les participants après la régate à la SNST

Jeudi 18 Octobre :

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses à suivre (3 possibles).

Happy hour pour les participants après la régate à la SNST

Vendredi 19 Octobre :

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses (3 possibles).

20h00 : Soirée des équipages.

Samedi 20 Octobre :

11h00 : Mise à disposition sur l’eau pour une ou plusieurs courses (3 possibles).

Vers 15h00 : Retour au port et grutage

16h30 : Remise des Prix.

Pas de signal d’avertissement après 14h30.

Pas de grutage avant 14h00.

07/10/2017, Saint-Tropez (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2017, jour 7, Credit photo obligatoire : Gilles Martin-Raget / Voiles de Saint-Tropez

Tous prêts pour les 20 ans des Voiles en 2019

A l’invitation de la Société Nautique de Saint-Tropez, près de 4 000 marins ont durant une pleine semaine de régates hors norme, hors du temps, fait le plein d’images, d’émotions et de souvenirs. De quoi tenir toute une année, jusqu’à ce que l’été prochain vienne de nouveau jouer les prolongations dans le golfe de Saint-Tropez. Fidèle à cet inimitable esprit d’amitié sportive, bâti autour de la passion immuable pour les belles voiles et les belles coques, la 20ème édition des Voiles de Saint-Tropez a une fois de plus décliné à tous les temps et dans toutes les langues cette magie du grand brassage organisé des styles, des époques, et des classes de voiliers, peignant chaque jour dans l’écrin du golfe un spectacle rare, unique qu’il tarde déjà de retrouver l’an prochain. La traditionnelle remise des Prix a réuni une dernière fois équipiers et adversaires, dans une communion festive et joyeuse, qui augure déjà de belles rencontres à venir, avec les 20 ans de l’événement, qui seront fêtés, comme il se doit, du samedi 28 septembre au dimanche 6 octobre : retenez bien ces dates !
Le Julilée Fife pour le Trophée Rolex C’est le point d’orgue de cette 20ème édition des Voiles, les 130 ans du Dragon, signature légendaire de la saga familiale des Fife, qui a donné lieu à un exceptionnel Jubilé récompensé par le prestigieux Trophée Rolex. Pour la première fois en Méditerranée, 20 somptueux voiliers dessinés par le génie écossais de l’âge d’or du yaching étaient réunis cette année dans le port de Saint-Tropez. Et pour cette occasion exceptionnelle : goélettes, cotres, auriques ou bermudiens bénéficiaient d’un départ spécifique, donnant lieu à un spectacle inouï. C’est le cotre aurique Viola qui l’emporte de haute lutte et inscrit son nom au palmarès du Trophée Rolex en son année de 110ème anniversaire, le voilier ayant été lancé en 1908.
Succès des « Petites Voiles » Autre grande nouveauté de la 20ème édition des Voiles, la première des « Petites Voiles » organisée pendant la journée de mercredi au milieu du Port de Saint-Tropez. A l’initiative de Tony Oller en partenariat avec l’équipe d’encadrement, 23 jeunes filles et garçons de 6 à 12 ans, issus du tout nouveau Pôle voile légère de la Société Nautique de Saint-Tropez ont connu leur heure de gloire en régatant en Optimist devant la foule des aficionados des Voiles, pour la plus grande fierté de leurs familles.
Ils ont dit : Tony Oller : Président de la Société Nautique de Saint-Tropez « En un mot : heureux ! je ne vois que des visages radieux, je ne reçois que des compliments et des remerciements. Les régatiers repartent ravis, de leurs courses, de l’accueil, de la fête, à terre et sur mer. On a validé un grand nombre de courses, chaque jour, et nous sacrons des vainqueurs crédibles. La fête dans Saint-Tropez a été complète, notamment jeudi lors du défilé des équipages, quand les quais étaient noirs de monde, avec des airs de carnaval. Les Petites Voiles ont apporté bonheur et fierté, tant aux enfants de l’Ecole de Voiles qu’à leurs parents. Une très belle édition, assurément ! »
Georges Kohrel, Principal Race officer « Je n’ai que d’excellents retours des propriétaires et coureurs. Une très belle édition assurément, entre deux coups de Mistral. Je tiens à remercier l’ensemble des équipes, à terre comme sur l’eau qui ont assuré l’organisation des courses, arbitrage et résultats avec une énorme compétence. Faire naviguer 300 bateaux n’est pas chose aisée. Je me réjouis d’avoir également constaté que le fair play, le plaisir de naviguer, ont souvent pris le pas chez les concurrents sur la compétition pure. Il en résulte un climat encore plus joyeux et festif sur l’eau, ce qui correspond à l’esprit des Voiles. Le principe de la ligne fixe est désormais bien compris des concurrents. Il facilite l’envoi rapide de toutes nos séries en course. Nous allons travailler sur le perfectionnement de nos procédures d’inscription, en nous montrant un poil plus exigeant. »
Ils étaient aux Voiles : Sébastien Audigane, Ed Baird, Patrizio Bertelli, Brad Butterworth, Pierre Casiraghi, Sébastien Col, Jean-Pierre Dick, German Frers, Alain Gautier, Sydney Gavigner, Philippe Monnet, Marc Pajot, Yves Pajot, Lionel Péan, Loïck Peyron, Bruno Troublé, Nicolas Troussel, Marcel Van Triest, Tom Whidden Mais aussi Pierre Cosso (acteur, La Boum) Maud Fontenoy (Fondation Maud Fontenoy) Myriam Lamarre (Championne de boxe – Stelle) Pete Townsend (Guitariste et fondateur des WhoEva),
Les classements : Wally Les Wally, sur leur rond dédié mouillé devant Pampelonne, ont validé 6 belles courses, alternant parcours « bananes » et longs côtiers. L’affrontement annoncé entre les 3 Wallycento a tenu toutes ses promesses, Magic Carpet3 étant longtemps en position de s’imposer. C’est pourtant le « petit » Wally 77 Lyra qui leur a damé le pion comme mettant tout le monde d’accord comme l’an passé en remportant notamment trois belles victoires de manche. 1- Lyra – Wally 77 : 9 pts 2- Magic Carpet3 – Wallycento : 12 pts 3- J One – 14 pts
Modernes Les 5 groupes IRC ont tous validé 4 courses cette semaine, dans un range de vent très varié, qui permet de sacrer de beaux vainqueurs. IRC A : 24 inscrits 1- Cannonball – Dario Ferrari – 6 pts 2- Jethou – Sir Peter Ogden – 13 pts 3- Wallino – Benoit De Froidmont – 18 pts IRC B – 24 inscrits 1- Flo d’Orient -Bernard Coquelet – 7 pts 2- Phoenix – Majec Marczewski – 12 pts 3-Daguet2 – Frederic Puzin- 15 pts IRC C – 31 inscrits 1- Gladiator – Tony Langley – 18 pts 2- Team Chalets – Philippe saint André – 18 pts 3- Dralon – Pit Finis – 18 pts IRC D – 41 inscrits 1- Creme anglaise – John Rainger – 15 pts 2- Merlin – Serguei Chevtsov – 21 pts 3- Foxy lady – Giuseppe Gambaro – 24 pts IRC E – 41 INSCRITS 1- Topas – Harald Brushing – 14 pts 2- Expresso – Guy Claes – 16 pts 3- Alice – Simon Henning – 21 pts
Classiques : Les voiliers Classiques ont chaque jour pu valider de spectaculaires courses dans le golfe. Engagés dans le Trophée Rolex, les 20 plans Fife ont assuré le spectacle, tandis que le nouveaux venu St Christopher (Sparksman&Stephens 1968) a d’emblée pris ses marques dans le golfe. Classique marconi A 1– St Christopher – Daria Cabai – 3 pts 2- Yanira – Pepe Negrete Caballero – 6 pts 3- Dune – Erick Coll – 9 pts   Classique marconi B 1- Sagittarius – Frederic Lafitte – 3 pts 2- Stiren – Oren Nataf – 5 pts 3- Palynodie II – Henri Ferbus – 8 pts Classique marconi R 1- Il Moro di Venezia – Massimiliano Sferruzzi – 3 pts 2- Ikra – Hugues Destremeau – 6 pts 3- France – Pierre Fausset – 9 pts Epoque Aurique A 1- Kelpie – Pelham Olive – 3 pts 2- Olympian – Guillaume fetas – 7 pts 3- Marga – Matteo Tacconi – 8 pts Epoque Aurique B 1- Tilly XV – Joeri Moessanang – 3 pts 2- Folly – François Gouillard – 5 pts 3- Phoebus – Michel Durand – 8 pts Epoque marconi A 1- Rowdy – Thirty Goodbye – 4 pts 2- Serenade – Hugues Boullenger – 4 pts 3- Manitou – Guy Robinson – 10 pts Epoque marconi B 1-Santana – Wendy Schmidt – 3 pts 2- Blitzen – Charles Dunstone – 5 pts 3- Jour de Fete – Pascal Oddo – 9 pts Epoque Marconi C 1- Cippino II – Daniel Sielecki – 3 pts 2- Fjord III – German fiers – 7 pts 3- Stormy Weather of Cowes – Tarquin Place – 10 pts Epoque marconi D 1- Aloha – Francis van de Velde – 4 pts 2- Sonda – Eric Leprince – 4 pts 3- Java – Josef Schengili – 9 pts Fife 1- Viola – Fabien Després – 7 pts 2- Carron II – Angelo Mazzarella – 9 pts 3- Kismet – Richard Matthews – 10 pts   Grand Tradition 1- Elena of London – Steven Mc Laren – 3 pts 2- Puritan– Simon PANDOLFI – 6 PTS 3- Orianda – Sebastiano Maculi d’Ascoli – 13 pts Groupe « Invités » 1- Windhover – Olivier Poulain – 5 pts 2- Josephine – Marc Froeschke – 6 pts 3- Dainty – Peter Nicholson – 7 pts Big Spirit 1- Savanah – Hugh Morrison – 3 pts 2- Sultana – Robert radway – 6 pts 3- Eugenia VII – Nicolas de la Brosse – 8 pts
Les Trophées : Trophée Rolex – Jubilé Fife : Viola (1908) – Fabien Després Trophée BMW : Wally 77 Lyra – Terry Hui Trophée Edmond de Rothschild (IRC C): Gladiator – Tony Langley Trophée du Yacht Club de France : Tilly XV – Joerg Moessnang Tropheminin : Moogli – Caroline Petit Trophée de la Ville de Saint-Tropez : Cannonball – Dario Ferrarri Défilé des équipages : Imagine – thème des Vikings Concours de boules : Lady Jo   Trophée Loro Piana : Topaz – Peter Holmberg Trophée Kappa : Flo D’ Orient – Bernard Coquelet Trophée Marines de Cogolin : Alice – Simon Henning Trophée Le Byblos : Kelpie – Olive Pelham Trophée Pommery : Tilly XV – Joeri Moessnang Trophée SNSM : Rowdy – Timothy Goodboy Trophée esprit Village : Santana– Wendy Schmidt Trophée Air France : Elena of London – Steven Mc Laren Trophée Mercantour : St Christopher – Daria Cabai Trophée Torpez : Sagittarius – Frédéric Lafitte Trophée Suzuki : Creme Anglaise – John Rainger Coupe d’automne du Yacht Club de France : Ellad – Stéphane Richer
Les partenaires des Voiles de Saint-Tropez ROLEX BMW GROUPE EDMOND DE ROTHSCHILD WALLY KAPPA HOTEL BYBLOS MERCANTOUR EVENTS LES MARINES DE COGOLIN L’ESPRIT VILLAGE DE SAINT-TROPEZ POMMERY SUZUKI MARINE LORO PIANA MARE NOSTRUM AIR France DANONE CHEVALIER TORPEZ (LES VIGNOBLES DE SAINT TROPEZ) SUN 7 GRAPHIC

38769062_2076669355883616_3096473018696728576_o

HYDROCONTEST du 2 au 9 septembre 2018 à Saint-Tropez

Hydrocontest (concours international étudiant)
Du 03/09/2018 au 09/09/2018

Pour sa 5e édition, le deuxième concours étudiant international dédié à l’efficience énergétique nautique et maritime a décidé, pour la seconde fois de sa jeune histoire, de délaisser les rives verdoyantes du Lac Léman pour poser ses valises du côté de la cité Varoise.

Plus de 250 étudiants représentant 28 des écoles d’ingénieurs les plus réputées de la planète investissent, une semaine durant, le nouveau port de Saint-Tropez pour tenter de décrocher l’une des nombreuses récompenses de l’édition 2018.

Site de l’événement:  http://www.hydrocontest.org/fr/

 

IMG_0968

JADE remporte le Trophée Robert Pourchet

Sous le soleil exactement pour l’Aoutienne-Trophée Robert Pourchet

Répartis en trois groupes, vingt-six voiliers ont participé à l’Aoutienne 2018, un événement estival incontournable pour les régatiers du Golfe de Saint-Tropez ! Samedi 18 août, les participants ont bénéficié d’une belle journée de régate ensoleillée avec un petit vent de 10 nœuds d’Est. Présidé par Jean-Pierre avec l’aide de Mireille Epoudry, le comité de course a pu donc lancer deux courses dans le Golfe de Saint-Tropez.

Les concurrents se sont ensuite retrouvés le lendemain, dimanche 19 août, au joli Club des Canoubiers pour participer à l’épreuve sur Paddle avant de se réunir autour d’un repas convivial sur place ouvert aux régatiers et membres de la Société Nautique de Saint-Tropez. Lors de la remise des prix à l’école de Voile des Canoubiers, le Maire de Saint-Tropez, Jean-Pierre Tuvéri a tenu à remercier l’organisation pour ce week-end sportif et festif.

Le Président de la SNST, Tony Oller a remercié son équipe ainsi que l’équipe de Chucks qui a organisé un repas barbecue pour plus de 160 convives et même ce, une heure avant l’heure du repas prévu… Jean-Pierre et Mireille Epoudry ont ensuite remis les prix aux vainqueurs de la régate et le nouveau Trophée Robert Pourchet.

Pour le groupe HNA, l’équipage de JADE de Jean-Claude Laborde de la SNST l’emporte devant les équipages maximois sur MOUSS MOUSS de Jean-Pierre Goutal et DREAMTIME de Tahar Chatraoui.

En HNB, c’est l’équipe de Michael Gentle sur XANADU de la SNST qui termine en tête devant PIU VELOXCE de Pierre Duret du C.V Morsang et TOM TOM et NANA 3 de Christophe Fogel du Yacht Club DER.

En IRC, c’est une fois de plus l’équipage anglais et maximois sur CREME ANGLAISE qui s’est imposé devant MACAYA de Marc Pons et KOLLE CARRINDUS de Bernard Kolle de l’AMSL Fréjus.

Sur l’épreuve de Paddle dans la baie des Canoubiers, une course autour d’une bouée qui a été très disputée, c’est l’équipe tropézienne de BANDIT de César Chuffart qui l’a emporté devant l’équipe de JADE de Jean-Claude Laborde suivi de l’équipe de MOOGLI de Caroline Petit.

Tous les ingrédients étaient de la partie ! Plaisir de la navigation sur l’eau, festivité à terre, Une belle occasion de se retrouver en famille et entre amis, le principe même du Trophée Pourchet qui a eu lieu pendant vingt ans et qui perdure au travers d’une nouvelle coupe à son nom ! C’est en alliant les résultats de l’épreuve de Voile et de Paddle que le vainqueur est désigné et c’est l’équipage tropézien sur JADE de Jean-Claude Laborde qui remporte le fameux Trophée Robert Pourchet 2018 !

La Société Nautique de Saint-Tropez poursuit ses nombreuses activités nautiques avec quelques sorties clubs, l’accueil d’Hydrocontest et se prépare à la 20ème des Voiles de Saint-Tropez !!

 

RemiseDesPrixTBS-MBA_4072

XVII Trophée Bailli de SUFFREN : STIREN conserve son titre à Malte !

Le  « Sabre d’honneur de l’amiral SATAN » reste dans les mains d’Oren Nataf qui remporte le XVII ème Trophée Bailli de Suffren 2018 avec STIREN, plan Stephens de 1963. Avec une deuxième place et deux places de premier, Oren Nataf et son équipage n’ont pas laissé aux autres voiliers classiques la moindre chance sur ce magnifique parcours et rattrape LELANTINA dans l’histoire du Trophée Bailli de Suffren en inscrivant son nom pour la troisième fois sur le Trophée. Outre le Sabre de la victoire il reçoit un magnifique Chronomètre offert par la joaillerie FROJO de Saint-Tropez.

 

Du côté des Esprit de Tradition, Alain Monnier sur ECBATANE remporte le « Sabre du JEDI » trophée réservé aux voiliers modernes avec 3 victoires de manche.

Réunis au Royal Malta Yacht Club au cours d’une soirée glamour et très yachting, les concurrents ont reçu les Trophées des mains du commodore  Godwin ZAMMIT, du nouveau président de Yachting Malta John HUBERT, du directeur de Marina Di Valletta Niki TRAVERS TAUSS en présence de Marc NAPIER représentant Malta Tourisme Autority et d’Alain MONNIER pour le Yacht Club de France qui a remis la Tape de Bouche à Peter TESS du voilier Allemand TIOGA of HAMBURG,

Le président du Marenostrum Racing Club, Lionel PEAN, a remercié les autorités Maltaises, Italiennes et Française, les propriétaires et leurs équipages, celles et ceux qui ont œuvré dans l’ombre au succès de cette édition et les partenaires.

Il a ensuite été demandé à tous : Pays, Villes étapes, Yacht clubs, aux marraines et parrains prestigieux, à tous les anciens vainqueurs et à tous les concurrents comme aux partenaires des précédentes éditions de se mobiliser dès maintenant autour du « Trophée Bailli de Suffren 2020 » afin que le 20ème anniversaire soit exceptionnel et montre à tous qu’une grande Course au large pour les bateaux classiques en Méditerranée à sa place parmi les plus grandes courses.

Cette régate, véritable ambassade entre SAINT-TROPEZ et MALTE, par PORTO-ROTONDO en SARDAIGNE puis à Viento di Maestrale TRAPANI SICILE, Mgarr Marina sur l ‘Ile de GOZO s’est terminée à la Marina de Di Valletta sur l’Ile principale de MALTE, aux pieds de La VALETTE Capitale Européenne de la Culture 2018.

Ce XVII ème Trophée Bailli de Suffren doit son succès aux femmes et hommes qui perpétuent ainsi la mémoire du Vice-amiral Pierre-André de SUFFREN et outre les concurrents nos remerciements vont à:

Conrad MIZZI ministre du Tourisme de Malte, Justine CARUANA ministre de GOZZO, Jean-Pierre TUVERI maire de Saint-Tropez, Renaud MUSELIER président de la région PACA, Dominic MICALLEF directeur de l’office du tourisme de Malte en France, Roberto AZZI président du Porto-Rotondo Yacht Club et Nanni ONO son directeur sportif,

Giacomo TRANCHIDA maire de Trapani, Toni ADRAGNA propriétaire de la marina Viento Di Maestrale à Trapani, Pierre BALZAN propriétaire de MGARR marina à Gozo, Niki TRAVERS TAUSS directeur de la Marina Di VALLETTA, Godwin ZAMMIT commodore du Royal Malta Yacht Club, Marc NAPIER de Yachting Malta, John HUBARD président de Yachting Malta, Henri-Christian SCHROEDER commodore Marenostrum Racing Club, Christian BENOIT past-président du Marenostrum Racing Club, Sylvia FIGARI ambassadeur du Trophée Bailli de Suffren en Italie, Tony OLLER président de la Société Nautique de Saint-Tropez et ses équipes, Georges KORHEL directeur de course, Jean-André CHERBONEL président du Jury, Roger GIBERT jaugeur et concurrent, ainsi qu’à nos partenaires: la Ville de Saint-Tropez, le Port de Saint-Tropez, Malta Tourisme Autority, Yachting Malta, GOZO, Joaillerie FROJO, Parfums DÉTAILLE, MOUNTGAY Rhum, NEPTUNIA, LIERAC, Marina Viento Di Maestrale, Mgarr Marina, Marina Di Valletta.

Enfin merci à la presse qui relaye à tous cette formidable aventure.

Les résultats du XVII TROPHEE BAILLI DE SUFFREN 2018

Classiques

1- STIREN, Oren NATAF

2- EUGENIA V, Henri COCHIN

3- HERMITAGE, Lionel PEAN

4- AMAZON, Olivier PECOUX

5- BEG-HIR, Jean-Jacques VITOUX

6- MOWGLI 1965, Natasha JONES

 

Esprits de Tradition

1- ECBATANE, Alain MONNIER

2- LUNA NUOVA, Gilles MOSSÉ

3- TIOGA of HAMBURG, Peter TESS

4- TAOS, Olivier BJROST

 

Rédaction : MARENOSTRUM Racing Club

Organisation Régate : Frédérique FANTINO,

E : frederique.fantino@snst.org

Photo :–Marc BEREL- SEAMAGES- mention obligatoire

Photo haute définition sur demande

Relations Presse- Société Nautique de Saint-Tropez:  Chloé de BROUWER,

E : chloe.debrouwer@snst.org

  

A propos du MARENOSTRUM RACING CLUB :

MARENOSTRUM RACING CLUB est une association loi 1901 qui a été créée en l’an 2000 pour organiser le Trophée Bailli de SUFFREN.

Les fondateurs et anciens présidents sont Henri-Christian SCHROEDER & Christian BENOIT.

Lionel PEAN est président depuis mars 2018.

L’association est enregistrée préfecture du Var sous le No: 85-02

Adresse : Société Nautique de Saint-Tropez, Parking du nouveau port, 83990 Saint-Tropez- France.

T : +33 649 478 678 – E : lpskipper@gmail.com

RemiseDesPrixTBS-MBA_4073 RemiseDesPrixTBS-MBA_4054 RemiseDesPrixTBS-MBA_4048 RemiseDesPrixTBS-MBA_4084

Oren NATAF and STIREN’S Crew with ADMIRAL SATAN SABER

 Alain MONNIER with JEDI SABER and his ECBATANE Crew

Peter TESS from TIOGA of HAMBURG recieve from ALAIN MONNIER the Yacht CLub de FRANCE Trophy

 

Bailli de Suffren-MBA_3297

TBS 2018 – de Porto Rotondo à Trapani

XVII Trophée BAILLI de SUFFREN PORTO ROTONDO/TRAPANI

Lionel Péan : « Les conditions étaient parfaites pour le départ de la deuxième étape de 233 milles vers Trapani donné par Nanni ONO directeur sportif du Yacht Club de Porto Rotondo avec un vent de Nord 12nds qui permis à la flotte de sortir du Golfe rapidement au vent de travers.

HERMITAGE et ECBATANE mènent alors la flotte.

Passé le premier cap, les spis fleurissent et le vent pousse la flotte en route directe vers la Sicile.

En début de soirée le vent forcit et les options se dessinent entre ceux qui choisissent le large (EUGENIA V, HERMITAGE, LUNA NUOVA) afin d’éviter les calmes du dévent de la Sardaigne et ceux qui restent au plus près de la route directe.

La nuit est parfaite la flotte navigant à bonne allure au portant sous la pleine lune et les jeux des dauphins. TIOGA of HAMBURG, casse sa drisse de voile de portant, l’équipage de Peter Tess réussit à tout récupérer, mais sans cette voile bien nécessaire dans cette étape décide d’abandonner.

Dès le lever du jour le vent commence à mollir pour tous et que ce soit à l’Est ou sur la route directe, il faut se battre pour arracher quelque vitesse aux faibles risées sous un soleil implacable. Sur HERMITAGE un parasol non déclaré à la jauge est installé pour protéger le barreur.

Finalement en fin d’après midi le vent rentre comme prévu du Sud Ouest quasiment au même moment pour toute la flotte donnant l’avantage au groupe de la route directe menée par STIREN et ECBATANE.

Les calmes auront eu raison de deux bateaux MOWGLI 1965 et BEG-HIR qui rejoindrons Trapani en utilisant le moteur.

STIREN d’Oren NATAF gagne à nouveau en temps réel et compensé et crée le break avec le reste de la flotte classique devant EUGENIA V, HERMITAGE.

ECBATANE d’Alain MONNIER signe aussi un doublé devant LUNA NUOVA et TAOS.

Bien accueilli à la marina VIENTO di MAESTRALE qui nous installe au quai d’honneur du port de TRAPANI, les équipages profitent de cette belle escale Sicilienne ou l’histoire maritime et la culture en font un parfait écrin dans l’esprit du Bailli de SUFFREN. »

 

 

departTBS2018-2

Première étape du TBS à Porto Rotondo

De Lionel Péan, Président du Marenostrum Racing Club à Porto Rotondo

« La première étape  fût marquée par des calmes et vents variables.

Une mer chaotique dès samedi soir a brisé les espoirs de conquête de nombreux concurrents qui décidaient de sauvegarder le matériel et abandonnaient pour faire route au moteur.

Seuls les 4 plus opiniâtres ont franchis la ligne d’arrivée à Porto Rotondo en Sardaigne devant le beau yacht club de Porto-Rotondo qui nous reçoit sur son quai d’honneur.

Le vent a donné du fil à retordre car une dépression orageuse positionnée au sud de la Corse soufflait le chaud et froid sur la course avec moultes transitions passant à chaque fois par des pétoles voir des risées à 30 nœuds vers Figari avec un ciel et une mer de plomb et des contrastes sur le relief Corse sous les éclairs.

Avant le résultat on saluera les belles prises des concurrents pêcheurs qui ont fait le plaisir de tous à l’occasion d’apéritifs Collectifs à bord des bateaux et notamment à bord de notre concurrent Congolais “BEG-HIR’ de Jean-Jacques VITOUX.

On salue donc pour cette première étape du XVII Trophée Bailli de Suffren la victoire d’AMAZON d’Olivier Pecoux devant le tenant du titre multi récidiviste “STIREN” de Nataf OREN en Classique.

Chez les modernes, “ECBATANE’ d’Alain Monnier l’emporte devant “TIOGA OF HAMBURG’ de Peter Tess.

Ce soir (26 juin) aura lieu la fameuse soirée Blanche du Yacht Club de Porto-Rotondo, avant que la flotte reprenne la mer pour Trapani mercredi 12h.

Après une escale à Porto Rotondo ce joli petit port de la côte nord de la Sardaigne ou la course est parfaitement reçue par le Yacht Club, la flotte reprend la mer le 27 juin vers Trapani en Sicile.

La tradition oblige, Roberto Azzi le président du YCPR en présence de Luigi Dona Dalle Rose le fondateur du port et du yacht club, sous une organisation parfaite de Nanni Ono, ont reçu l’ensemble des participants pour une soirée Chic et Blanche dans les salons du club.

Au cours d’un diner digne d’un grand chef, la remise des prix de la première étape à célébré la victoire d’AMAZON d’Olivier Pecoux président du Yacht Club Atlantique pour les classiques et d’ECBATANE d’Alain Monier pour les Esprit tout en saluant  STIREN et TIOGA of HAMBURG qui eux aussi ont fini la première étape à la voile.

Cette deuxième étape, redoutée par tous à cause de ses calmes historiques, semble suffisamment ventée pour que la flotte puisse rallier dans de bonnes conditions La marina Maestrale di Viento à Trapani ou la flotte est attendue à partir de demain soir tard pour les plus rapides.

Le départ est donné à 12h et la conquête du « Sabre de l’Amiral SATAN » reprend donc ses droits!

 

IMG_0957

Le Trophée de Bailli de Suffren en route vers Malte !

Facebook de l’épreuve: https://www.facebook.com/TropheeBaillideSuffren2001/

Suivi de la Course : http://yb.tl/baillidesuffrentrophy2017

Cette course-croisière de yachts de tradition est devenue au fil des ans un rendez-vous incontournable! Un symbole de choix: le Trophée Bailli de Suffren et une belle récompense : le sabre du Bailli. Il s’agit de la seule régate au large avec des voiliers classiques et de tradition en Méditerranée, et depuis un an les modernes.
Avec un nouveau Président à la barre du TBS, Lionel Péan, ce 17e millésime capitalise sur le succès de la dernière édition en en reprenant les mêmes ingrédients : un dîner assis « de style », la veille du départ, au son de la formation de jazz de la flotte de la Marine nationale de Toulon, réunissant à Saint-Tropez, sur le môle Jean Réveille, armateurs, personnalités et invités en blazer & pantalons blancs, soirée suivie, dès le lendemain, d’un départ pour l’aventure, destination : Malte, et quelques étapes festives en Sardaigne et en Sicile.

jl-Chaix--rolex--15

La Rolex Giraglia est là !

Chaque année, la Rolex Giraglia ouvre la saison des régates en Europe. Du vendredi 8 au samedi 26 juin près de 2500 marins se réuniront pour participer à la plus ancienne et emblématique course au large en Méditerranée. Grande classique connue de tous les marins du monde, elle incarne les valeurs chères à Rolex : le respect et l’esprit d’équipe.

TROIS COURSES EN UNE

La Rolex Giraglia se décline en plusieurs courses : elle combine une régate de nuit de Sanremo à Saint-Tropez, une série de courses côtières se déroulant à Saint-Tropez et « la Giraglia », la célèbre course au large de 241 milles nautiques entre Saint-Tropez et Gênes via l’îlot qui a donné son nom à la course.

La 66e édition débutera le vendredi 8 juin 2018.

Programme

◦Régate de nuit : Vendredi 8 juin / Sanremo > Saint-Tropez

◦Régates côtières : Du dimanche 10 au mardi 12 juin / Baie de Saint-Tropez

° Remise des prix courses côtières : mardi 12 juin à Saint-Tropez

◦Course au large : Mercredi 13 juin / Saint-Tropez > Rocher de la Giraglia > Gênes

◦Remise des prix : Samedi 16 juin / Yacht Club Italiano à Gênes

TRADITION MÉDITERRANÉENNE

Née en 1953, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, cette compétition a été créée dans le but de rétablir de bonnes relations entre l’Italie et la France. Depuis, cette fête nautique en Méditerranée attire régulièrement quelque 2500 membres d’équipage professionnels et amateurs provenant d’Europe et d’ailleurs.

UN ESPRIT D’ÉQUIPE

Née d’une rencontre entre les présidents du Yacht Club Italiano et du Yacht Club de France dans un bistro parisien, la compétition est toujours organisée conjointement par des yacht clubs issus des deux pays. Aujourd’hui, la Société Nautique de Saint-Tropez et le Yacht Club Italiano, deux partenaires prestigieux de Rolex, font perdurer le même esprit de fraternité et d’amitié qui a inspiré la création de la course, dont Rolex est devenue Sponsor Titre en 1998. Depuis, la Rolex Giraglia a évolué en un rendez-vous international de renom.

UNE COURSE LÉGENDAIRE

Les trois régates côtières dans la baie de Saint-Tropez se tiendront du 10 au 12 juin. Elles permettent aux équipages de se rencontrer en amont de la course au large dans une ambiance décontractée mais sportive.

 

La course au large, point d’orgue de la Rolex Giraglia, sera lancée le mercredi 13 juin. Cette épreuve intense ne laisse pas de place à la moindre erreur. Les équipages doivent savoir naviguer avec précision, prendre rapidement les bonnes décisions et faire preuve d’un esprit d’équipe hors pair. L’îlot de la Giraglia, qui a donné son nom à la course, est devenu un symbole dans le monde de la voile, à l’image du rocher du Fastnet, des Organ Pipes et du Stromboli. Impressionnant récif doté d’une crête dorsale, la Giraglia est l’extension nord du cap Corse.

DES EXPLOITS QUI FORCENT LE RESPECT

De nombreux équipages ont tenté de battre le record, mais en soixante ans, depuis la très célèbre photo-finish de la course inaugurale de 1953, qui a vu les bateaux EA (Italie) et Amity (France) franchir la ligne d’arrivée en même temps, seuls six d’entre eux y sont parvenus. Si les équipages des voiliers les plus rapides ont pour principal objectif de franchir la ligne d’arrivée en premier et de remporter le trophée Rolex et une montre Rolex, la victoire la plus prestigieuse reste celle en temps compensé par un handicap. L’équipage qui remporte ce succès se voit remettre le trophée Rolex Challenge et une montre Rolex.

En 2017, Vadim Yakimenko et son équipage composé de navigateurs russes pour la plupart ont triomphé sur le TP52 Freccia Rossa. Le record enregistré pour la course au large de la Rolex Giraglia est de 14 heures, 56 minutes et 16 secondes, établi en 2012 par Esimit Europa 2, le Maxi de 100 pieds d’Igor Simčič.

UN SUCCÈS DURABLE

L’attrait de la Rolex Giraglia tient à sa diversité – des courses variées et exigeantes, des voiliers et des équipages provenant du monde entier et, en marge des courses, des activités agréables se déroulant dans un cadre idéal. Marquée plus que jamais par ses principes fondateurs – esprit d’équipe et respect –, la Rolex Giraglia bénéficie d’une excellente réputation, considérée comme l’une des compétitions à la voile les plus complètes en Méditerranée. Au cours des vingt dernières années, des voiliers issus de huit pays ont gagné la course au large de la Rolex Giraglia.