tbs

Trophée Bailli de Suffren : En route pour la bataille de Minorque

XVIIIe TROPHÉE Bailli de SUFFREN : En route pour la bataille de Minorque

Site web : https://www.tropheebaillidesuffren.com/

Avec 16 concurrents inscrits le XVIII Trophée Bailli de Suffren « la bataille de Minorque 1756 » s’annonce comme une belle édition.
Cette année pour la première fois, le Trophée Bailli de Suffren conjuguera une régate hauturière dans le sillage Militaire du Bailli, course au large de 450 nm en Méditerranée pour les voiliers de tradition (d’époque et classiques) et « Esprits de Tradition » réunissant trois nations maritimes amies : France, Italie et Espagne.

Le parcours emmènera la flotte vers ALGHERO sur la côte ouest de la Sardaigne, et finira sur l’île de MINORQUE aux Baléares ou Port MAHÓN sera notre hôte, escales déjà bien connues et appréciées des voiliers classiques et modernes.

La flotte lèvera l’ancre de Saint-Tropez le samedi 22 juin après les festivités du désormais légendaire Dîner des Armateurs et après les traditionnelles célébrations aux pieds de la statue de Suffren sur le quai éponyme, pour rejoindre la cité historique d’ALGHERO en Sardaigne où la flotte sera accueillie par le Consortium du port d’Alghero aux pieds de la ville fortifiée.
Le mercredi 26 juin nous reprendrons la mer pour l’île de Minorque et Port MAHÓN où nous serons reçu par le Club Maritimo de Mahón.
Enfin nous livrerons la « Bataille de Minorque 1756» régate qui fera le Tour de l’île de Minorque en passant par CIUTADELLA.
Enfin sur l’île de Lazarette, lieu de quarantaine mythique pour les marins que nous sommes, le 30 juin lors d’une grande soirée, nous célébrerons ensemble les valeurs du Vice-amiral Pierre-André de Suffren et remettrons aux vainqueurs les trophées dont le « Sabre du Jedi » et le célèbre « Sabre d’honneur de l’amiral Satan ».

A cette occasion, nous proposerons aux armateurs et équipages de se mobiliser et de contribuer à la FUNDACION HOSPITAL DE LA ISLA DEL REY pour la restauration de cet émouvant hospice qui abrita et sauva tant d’anglais, italiens et français au cours de conflits historiques.
www.islahospitalmenorca.org

Bien que Malte ne soit pas au programme de cette année, ce n’est que pour mieux retrouver cette magnifique Ile ainsi que nos escales historiques sur la route du voyage emprunté par nos quatre bateaux fondateurs ; LELANTINA, ORION, SUZANNA II et VERONIQUE, voyage dont nous fêterons à MALTE l’anniversaire des 20 ans en 2020.

Le XVIII Trophée Bailli de Suffren et sa Bataille de Minorque 1756 s’annoncent comme une édition exceptionnelle !

On the way to « The Battle of Menorca 1756 »

XVIII TROPHEE BAILLI DE SUFFREN

With 16 competitors registered the 18th Trophée Bailli de Suffren « the Battle of Menorca 1756 » looks like a beautiful edition.

This year for the first time, the Bailli de Suffren Trophy will combine a offshore regatta in the wake of the Bailli’s Military courses, 450 nm offshore race in Mediterranean for classic sailing boats (vintage and classic) and « Spirits of Tradition » bringing together three friendly maritime nations: France, Italy and Spain.

The route will bring the fleet to ALGHERO on the west coast of Sardinia, and will end on the island of MINORCA in the Balearic Islands where MAHÓN Port will be our host, already well-known and appreciated stopover places for classic and modern boats.

The fleet will cast anchor from Saint-Tropez on Saturday, June 22 after the festivities of the now legendary Shipowner Dinner and after the traditional celebrations at the foot of the statue of Suffren on harbor, to reach the historic city of Alghero in Sardinia where the fleet will be welcomed by the Consortium of the port of Alghero at the foot of the fortified city.
Wednesday, June 26 fleet will start for the island of Menorca and Port MAHÓN where we will be received by the Club Maritimo of Mahón.
Finally we will deliver the « Battle of Menorca 1756″ regatta that will make the Tour of the island of Menorca through CIUTADELLA.
On the island of Lazarette, mythical quarantine place for the sailors that we are, on June 30 during a great evening, we will celebrate together the values of Vice-Admiral Pierre-André de Suffren and gpresent to the winners the trophies  » Jedi Saber » and the famous « Admiral Satan’s Saber of Honor « .

On this occasion, we will propose to shipowners and crews to mobilize and contribute to the FUNDACION HOSPITAL OF ISLA DEL REY for the restoration of this moving hospice which sheltered and saved so many English, Italian and French in the course of historical conflicts.
www.islahospitalmenorca.org

Although MALTA is not on the program this year, it is only to better sail again to this beautiful island as well as our historic stopovers on the journey of our four founding boats; LELANTINA, ORION, SUZANNA II and VERONIQUE, an to celebrate in MALTA the 20th birthday in 2020.

The XVIII Trophée Bailli de Suffren and its Battle of Menorca 1756 looks like as an exceptional edition!

ROLEX GIRAGLIA (1)

LA ROLEX GIRAGLIA, une épreuve historique et prestigieuse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Genève, le 5 juin 2019 – Rolex

Partagée entre régates côtières et course au large, la Rolex Giraglia est soutenue par Rolex depuis 1998 et organisée par de prestigieux yacht-clubs. La Giraglia se caractérise par son esprit corinthien et une compétition intense. Depuis sa fondation en 1953, elle voit son rayonnement international prendre chaque année de l’ampleur. La 67e édition se déroulera du 7 au 15 juin 2019.
Le Yacht Club Italiano (YCI) et la Société Nautique de Saint-Tropez, organisateurs de longue date de la Rolex Giraglia, répondent aux critères d’excellence et de précision chers à la marque. Le partenariat à long terme entre ces clubs hautement respectés et Rolex a permis le développement continu de l’événement et renforce l’engagement de la manufacture dans le monde de la voile qui remonte aux années 1950.
« La Rolex Giraglia est une expérience commune », déclare le président du YCI, Nicolò Reggio. « L’idée, c’est d’être ensemble et de vouloir participer et partager une atmosphère unique. Participer à l’événement, c’est faire partie de l’histoire de la voile. »
Rolex apporte un soutien constant au monde prestigieux de la voile depuis plus de 60 ans, et selon Nicolò Reggio : « Cette association joue un rôle essentiel dans le succès de notre discipline, et notre club est particulièrement fier de l’entretenir. Année après année, nous travaillons en étroite collaboration avec nos clubs partenaires et avec Rolex pour développer la Giraglia. Toutes les parties impliquées partagent les mêmes valeurs essentielles : camaraderie, compétition acharnée, dévouement, engagement, un esprit corinthien et une approche professionnelle. »

MONACO REVISITÉE
Cette année, pour la deuxième fois seulement, le Yacht Club de Monaco (YCM) accueillera l’épreuve finale et la plus célèbre de l’événement, la course au large de 241 milles nautiques.
Au fil des ans, la Rolex Giraglia s’est tenue au large de plusieurs ports italiens et français, mais elle a attendu 2014 pour se rendre dans la Principauté monégasque. Dans l’esprit d’amitié qui existe entre les organisations parentes, il a été décidé de revenir au même endroit cette année.
Le YCM est un autre club avec lequel Rolex entretient un partenariat naturel, et ce, depuis 2013. Dirigé par son président, son Altesse Sérénissime le Prince Albert II et le Secrétaire général Bernard d’Alessandri, le YCM joue un rôle majeur dans le pourtour méditerranéen et au-delà. Les membres du Club sont très attachés à la devise « Un esprit, une équipe, un club » et œuvrent sans relâche à promouvoir l’héritage et la tradition nautiques tout en veillant à préserver l’environnement maritime. L’association étroite entre Rolex et la Principauté dépasse l’univers de la voile, s’étendant à d’autres événements sportifs internationaux tels que le Monaco Formula 1® Grand Prix et le Rolex Monte-Carlo Masters.

UN FORMAT APPRÉCIÉ
La Rolex Giraglia qui dure une semaine commence le vendredi 7 juin avec une régate brève au départ de Sanremo. Ensuite, trois jours de course côtière ont lieu à Saint-Tropez du dimanche 9 au mardi 11 juin suivis de la course au large de Monaco qui débute le mercredi 12 juin. La remise finale des prix est prévue le samedi 15 juin.
De création et d’esprit franco-italiens, la Rolex Giraglia jouit d’une réputation internationale. Il s’agit d’un rendez-vous incontournable dans le calendrier nautique méditerranéen. Une flotte de taille (qui devrait dépasser les 250) sera au départ cette année, et la liste d’entrée présente une gamme variée de yachts, dont Marie (54,9 mètres), le plus grand yacht n’ayant jamais participé à cet événement.
Le symbole de la Rolex Giraglia est le rocher du même nom situé à un mille nautique à peine de la côte nord de la Corse. Promontoire mythique inhabité, il sert de repère pour les bateaux. Plus courte que d’autres grandes courses au large du programme de Rolex, comme la Rolex Sydney Hobart et ses 628 milles nautiques ainsi que la Rolex Fastnet Race et ses 605 milles nautiques, la Rolex Giraglia n’en est pas moins exigeante. Sa courte distance en accroît l’intensité, augmente la pression sur les équipages pour qu’ils réalisent leurs meilleures performances dans des conditions souvent hostiles. Les confrontations au sein de la flotte se décident régulièrement dans les derniers milles de la course.
Témoignage Rolex, Robert Scheidt a été cinq fois médaillé olympique et nommé Rolex World Sailor of the Year à deux reprises. Connu comme navigateur solitaire, il a participé à plusieurs courses au large et connu plusieurs finales serrées. En 2009, lui et son équipage à bord du Luna Rossa ont raté la victoire en temps réel alors qu’ils approchaient de l’arrivée. Robert Scheidt se remémore cette expérience avec encore beaucoup d’enthousiasme : « C’est une course fantastique dans un décor exceptionnel. Le rocher de Giraglia, en particulier, est très spécial. Notre course était palpitante, avec trois ou quatre des premiers bateaux si proches l’un de l’autre à l’arrivée. »
Mettant de côté toute pointe de déception quant au résultat, Robert Scheidt reconnaît la réussite de terminer une course au large. « Une régate longue comme celle-ci est un défi. La réussite dépend de toute l’équipe. Il y a tellement de travail qui se cache derrière ces courses. Amener les bateaux sur la ligne de départ, préparer les voiles, le mât et l’équipage. Gérer le bateau entre le jour et la nuit, veiller à ce que tous puissent se reposer et soient en forme pour bien faire leur travail. C’est un grand projet, et si vous réalisez votre potentiel, c’est une immense satisfaction. »
Parmi les leaders qui participeront à la course au large de cette année, citons Rambler de George David, qui a décroché la victoire monocoque en temps réel à la Rolex Fastnet 2017 et est quadruple champion en temps réel de la Rolex Middle Sea Race. Nouvel arrivé, il gardera un œil sur le record de la course, un temps époustouflant de 14 heures 56 minutes et 16 secondes signé par le Maxi slovène Esimit Europa 2 en 2012. Vu les conditions, Rambler est largement capable de dépasser ce record.

UN PARTENAIRE NATUREL ET SOLIDAIRE
Rolex entretient des liens étroits avec le monde de la voile depuis la fin des années 1950 et est, à ce jour, Sponsor Titre de 15 grands événements internationaux ; des grandes courses au large telles que la Rolex Sydney Hobart Yacht Race, la Rolex Middle Sea Race et la Rolex Fastnet Race biennale, en passant par la compétition grand prix hors pair à la Rolex TP52 World Championship et des rencontres spectaculaires à la Maxi Yacht Rolex Cup et la Rolex Swan Cup. La relation de Rolex avec la voile repose sur son association avec les yacht-clubs les plus prestigieux aux quatre coins du monde : Cruising Yacht Club of Australia, Yacht Club Italiano, Yacht Club Costa Smeralda (Italie), New York Yacht Club (Etats-Unis) et le Royal Yacht Squadron (Cowes, Royaume-Uni).

 

 

Vainqueurs regate Bravades 2019

Régate Bravades: victoire de DIONE et CREME ANGLAISE

Régate des Bravades, pluvieuse mais heureuse !

Dimanche 19 mai 2019, près de vingt voiliers ont participé à la régate des Bravades malgré le climat orageux. Avec un vent petit vent mais régulier, le comité de course dirigé par Jean-Pierre Epoudry a pu lancer une belle course dans le Golfe de Saint-Tropez avant de se retrouver le soir lors de la remise des prix au Club house de la Société Nautique de Saint-Tropez.
Dans le groupe OSA, DIONE de Joël Seckler l’emporte devant CANOUBIERS de Christian Fauret et XENA de Lucien Porcher.
Dans le groupe OSB, c’est CREME ANGLAISE de John Rainger qui l’emporte devant CACHOU de Guy Curnillon et JARO d’ Alberto Musso

AfficheBravades2019WEB

La régate des Bravades 19 mai 2019

C’est une tradition depuis plusieurs générations, à l’occasion de la Bravade de Saint-Tropez, la Société Nautique organise la « régate des Bravades ». Ouverte à tous les voiliers jaugés HN ou IRC, elle reste néanmoins l’épreuve des tropéziens.

Les équipages, aux couleurs de la Ville, vont se mesurer sur des parcours côtiers dans le Golfe de Saint-Tropez.

Comme toutes les régates organisées par la Société Nautique de Saint-Tropez, l’annonce des résultats et la remise des prix dimanche à 18h demeurent un moment de réjouissances et de convivialité !

LADY JO

L’équipe sur LADY JO Remporte la Golf Voile Cup 2019

Lors du week-end des 11 et 12 mai 2019, des joueurs de Golf et les régatiers répartis sur dix voiliers se sont à nouveau réunis pour la 6ème édition de la Golf Voile Cup.

Samedi, les équipes mixtes, voileux et golfeurs, se sont défiés sur le parcours de dix-huit trous du Golf Club de Beauvallon sous les règles du Scramble à quatre avant de se retrouver le soir-même pour une soirée au restaurant du Golf Club de Beauvallon. Le lendemain, dimanche, l’épreuve de voile se disputait dans le Golfe de Saint-Tropez sous un beau soleil, une mer plate et un bon petit vent, des conditions idylliques !

Sous la houlette de Michèle Urando, les équipages mixtes ont effectué une belle course avant la remise des prix à la Société Nautique de Saint-Tropez en fin d’après-midi. Avec le cumul des points entre l’épreuve de Golf et de Voile, c’est l’équipage de Pierre Roinson sur LADY JO avec Serge Brouant, Jean Villeneuve, Hélène Gagliardi et Tony Morillon (3ème au Golf et 1er Voile) qui l’emporte devant l’équipe sur XANADU de Mike Gentle avec Richard et Rosemary Shakeshaft, Ian Apps et Jacques Adams (1er Golf et 6ème Voile). Troisième, l’équipe de Jacques et Annie Maury sur IEMANJA 2 avec Franz Jans, Bernd Fritz (2ème Golf et 5ème Voile). Le prix de la meilleure approche sur le trou n°5 au Golf a été décerné chez les hommes à Guy Curnillon du bateau CACHOU. A noter après LADY JO, la seconde place en Voile de l’équipe sur OUANGABAY 3 de Jean-louis Gonnet devant l’équipage de JARO VII de la famille MUSSO.

Lors de la remise des prix, en présence de Serge Brouant, Président du Golf de Beauvallon et de son directeur sportif, Thomas Bourgeon, de Tony Oller, Président de la Société Nautique de Saint-Tropez, du comité de course Voile présidé par Michèle Urando, les six premiers ont reçu plusieurs lots dont de magnifiques trophées BMW. Un tirage au sort a permis aux participants de recevoir des lots somptueux comme plusieurs bons d’achat au Club House du Golf de Beauvallon, une journée de location de bateau par Jeanneau Golfe de St-Tropez, des casquettes Spa Classic Car Club, une nuit pour deux personnes au Byblos pendant les Voiles de Saint-Tropez.

Classement complet sur le site de la SNST : http://www.societe-nautique-saint-tropez.fr/snst/evenements/golf-voile-cup/#tab-id-1

Photos : https://photos.app.goo.gl/phX134FjhkHuapsH6

 

IMG_9810

Place à la Golf Voile Cup, les 11 et 12 mai

Organisée par la Société Nautique de Saint-Tropez, le Golf Club de Beauvallon, la « Golf Voile Cup » est une épreuve originale qui allie deux sports : la Voile et le Golf. Un bon moyen de découvrir si ce n’est déjà fait une autre discipline avec aucun autre enjeu que le plaisir d’y participer! Le principe consiste à faire se mesurer, sur un parcours de golf puis sur un parcours de régate, des équipages mixtes, quel que soit le niveau des uns et des autres. Les voiliers comprendront au moins 4 équipiers. Tous les golfeurs, quel que soit leur niveau, sont admis mais seuls 4 membres, inscrits spécifiquement, prendront part effectivement au parcours de Golf sous les règles du scramble. Les épreuves se dérouleront le samedi 11 mai dès 9h avec un parcours de golf à Beauvallon (Grimaud) et le dimanche 12 mai avec une épreuve de voile dans le Golfe de Saint-Tropez.

 

Programme :

Samedi 11 Mai :                       

Dès 9h : Parcours de Golf selon les règles du « scramble à 4 » au Golf Club de Beauvallon

20h00 : Cocktail dinatoire (pour les participants- sur invitation)

Dimanche 12 Mai :

11h : Signal d’avertissement: parcours côtier

17h : Remise des Prix à la Société Nautique de Saint-Tropez (pour les participants – sur invitation)

 

 

DCIM100MEDIADJI_0016.JPG

Première journée de rêve pour les Dames

Sous la houlette de Michèle Urando, le comité de course de la Société Nautique de Saint-Tropez a lancé dès midi ce samedi 4 mai 2019 la première course de la 8ème édition des Dames de Saint-Tropez. Accompagné par un bon vent thermique de sud Est se renforçant dans l’après-midi avec un vent de sud-ouest de plus de 20 nœuds, les douze voiliers en lice et la centaine de femmes à bord de ces voiliers de tradition, ont pu effectuer un parcours au large de Saint-Tropez de 20.4 miles nautiques. Des conditions bien sportives pour ce premier jour de régate avant de se retrouver par la suite lors de la soirée des équipages au Club-House de la SNST. Pour l’heure, c’est l’équipage du plan Fife de 1903 MOONBEAM III barré par Charlotte Franquet qui devance ses adversaires dans le groupe des grands yachts classiques devant l’équipage espagnol sur Yanira de 1954, l’équipage anglais sur Skylark of 1937 et l’équipage d’Hygie de 1930.

Chez les plus petites unités, le voilier Palynodie II de barré par Laurence Desmasures prend la tête du classement provisoire devant Lulu de 1897 et Ratafia de 1962.

Mais rien n’est gagné d’avance car demain, si les conditions demeurent favorables, les voiliers prendront le départ dès 11h devant la Tour du Portalet de Saint-Tropez.

 

La belle Hygie, ketch de 1930        

Première participation pour le voilier Hygie, un voilier Classique restauré dans sa plus pure tradition, et a été construit dans l’Ille-et-Vilaine en 1929 et lancé en 1930. Son nom provient de la déesse de l’antiquité grecque, fille du dieu de la médecine, Asclépios. Correspondant à Salus, de la mythologie romaine, c’était la déesse de la santé, de la propreté et de l’hygiène (mot dérivé de Hygie) et il faut dire que le bateau est entretenu avec soin dans la pure tradition de ces yachts d’exception !

Pour les Dames de Saint-Tropez, le skipper du bateau, Joël Laïd, a laissé la barre à Florence Migraine, une femme aussi zen que téméraire qui a participé par le passé au Paris-Dakar en équipe féminine et qui a également plusieurs expériences en régate. « Du moment qu’il y a un départ et une arrivée, c’est le principal !!! » affirme cette quadragénaire résumant ainsi son état d’esprit ! A bord, quinze femmes et trois hommes ont œuvré sur ce magnifique voilier de plus de 65 tonnes et de 24m hors-tout. Un bateau certes moins taillé pour la régate que son adversaire le plan Fife Moonbeam III mais qui offre une stabilité et un confort extrême et c’est à peine si l’on ressent la houle à bord !

 

Programme prévisionnel :

Vendredi 3 Mai

9h00 à 18h00 Confirmation des inscriptions

19h : pot de bienvenue

 

Samedi 4 Mai

12h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

20h00 : Soirée des Equipages

 

Dimanche 5 Mai

11h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

17h00: Remise des Prix

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/DamesdeSaintTropez/

IMG_2711

Le week-end des Dames commence !

Après les confirmations d’inscription ce vendredi 3 mai 2019 à la Société Nautique de Saint-Tropez et les derniers préparatifs, une quinzaine de voiliers de Tradition, avec à bord avec 80% de femmes, vont s’élancer dans le Golfe de Saint-Tropez dès demain pour deux jours de régates sportives. Sous le contrôle d’un Comité de course essentiellement féminin mené par Michèle Urando, les courses se dérouleront dans le Golfe de Saint-Tropez les 4 et 5 mai. A terre, les spectateurs pourront admirer les voiliers et leurs drôles de dames dans le vieux port de Saint-Tropez. Un programme festif réunira les participantes dans une ambiance conviviale avant la remise des prix du dimanche 5 mai.

 

Les « Dames de Saint-Tropez » ouvre la saison annuelle des régates classiques en Méditerranée qui se termine avec les Voiles de Saint-Tropez. Cette épreuve réunit les plus belles unités de Méditerranée avec à bord, et c’est l’enjeu, essentiellement des navigatrices ! Avec quelques annulations de dernière minute, on retrouvera sur la ligne de départ, quelques bateaux assidus à la manifestation tels que chez les plus grands ; le plan Fife Moonbeam III de 1903 (vainqueur en 2017 et coup de cœur 2018), le yawl Skylark de 1937, le concordia Savannah, le sloop Yanira de 1954 (vainqueur 2015 et 2016), Nagaina de 1950 et de nouveaux venus comme le Ketch Hygie de 1930, le spirit 46 Ilhabela II, le 10MT Bermudien Irene VIII etc, . Du côté des plus petites unités, le joli cotre aurique Djinn de Saint-Tropez (vainqueur en 2013 et 2018) sera en lice comme un fidèle de l’épreuve Maria Giovanna (vainqueur en 2016 et 2018), le charmant petit cotre Lulu de 1897 (vainqueur en 2017), la réplique du sloop Alcyon de 1871 ou encore Arcadia de 1969, Cerf-Volant (vainqueur en 2018), Espar II, Palynodie, Ratafia, etc.

Un rendez-vous à ne pas manquer !

 

LULU, une petite dame pleine de charme !

Parmi la flotte, la plus vieille dame française du circuit des régates classiques (bateau de 1897 !) a toujours bon pied bon œil, terminant encore une fois à la troisième place du classement AFYT l’an passé, avec une victoire absolue sur les trois manches des Voiles du Vieux Port.

Heureuse de jouer avec ses vieilles copines par tous les temps (et Dieu sait que les Dames de Saint Tropez nous ont offert des conditions changeantes!), Lulu sera accompagnée par un équipage de choc: aux habituées (KT la proprio, Amélie l’ingénieuse ingénieur, et Françoise la bonne soeur), s’ajouteront cette année Cristelle (commandant d’un navire câblier) et Nolwen (mini transat 2017).

Bernard (docteur pingouin) espère un temps de … demoiselle, pour laisser régater un équipage 100% féminin.

« Nos devises: Elégante dans la tourmente. Tôt sur l’eau, rien lâcher; tard au bar, tout lâcher. ».


Programme prévisionnel :

Vendredi 3 Mai

9h00 à 18h00 Confirmation des inscriptions

19h : pot de bienvenue

 

Samedi 4 Mai

12h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

20h00 : Soirée des Equipages

 

Dimanche 5 Mai

11h00 : Mise à disposition sur la zone de départ

17h00: Remise des Prix

Facebook de l’épreuve : https://www.facebook.com/DamesdeSaintTropez/